11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 17:39

 

"Nous sommes là pour montrer aux gens que tous leurs rêves peuvent exister, pas pour leur dicter une façon de penser ou de ressentir. " Alain Bashung

 

La compagnie Magma Performing Théâtre, s’inscrit le poing levé dans le mouvement de lutte qui s’amplifie chaque jour sur la carte des résistances de notre pays, contre la destruction de nos biens communs, la destruction des acquis sociaux du Conseil National de la Résistance, par la nouvelle convention sur l’assurance chômage. Nous exigeons, aux cotés de la CIP IDF , des Intermittents du spectacle d’Auvergne et de toute la France , des  précaires, artistes, chômeurs,  intérimaires, des chercheurs, des postiers, des avocats, des cheminots, des personnels hospitaliers et de milliers d’autres encore : L’ABROGATION de la convention d’assurance chômage agrée le 26 juin par le Gouvernement et mis en application le 1er Juillet dernier ! Nous appelons tout un chacun à s’engager à nos côtés, et rappelons que ce n’est pas seulement le problème des Intermittents du Spectacle mais de tous (aujourd’hui 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés et cet accord ne fera qu’exclure davantage de chômeurs de l’indemnisation!) : « La proposition discrétionnaire du gouvernement, de prendre en charge temporairement le différé d’indemnisation sur les seules annexes 8 et 10, est inacceptable. Nous demandons qu’il soit pris en charge pour l’ensemble des chômeurs. Sinon nous la refusons. L’assurance chômage nous concerne tous : il s’agit d’un enjeu national. Tant que nous ne serons pas entendus, nous maintiendrons le rapport de force. Et nous agirons. Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous. » Communiqué de presse de la Coordination nationale des Intermittents et Précaires du 2 juillet à Avignon 

Pour avoir des Infos http://www.cip-idf.org/Pour la région Auvergne : mail : caiip@gmail.com et Intermittents d’Auvergne sur Facebook

 

CLIN D'OEIL INTERLUTTANT !   Jean-Jacques ? écrit en 2003 par Nadège Prugnard, suite à sa rencontre avec le ministre Jean-Jacques Aillagon, à la Garden Party de l’Elysée du 14 juillet 2003 / Brut de Béton Editions In 14 juillet, Chroniques avignonnaises ...Aujourd'hui cela pourrait s'appeler François , Emmanuel etc....

 

 

Les écritures de Nadège Prugnard cet été 2014

 

 

16-17 juillet / Festival des Contre-plongées de l’été à Clermont-Ferrand

 

16 juillet à 18H45 au Muséum Henri Lecoq Lecture d’extraits de : Les Pendus et Fragments pour acteurs Par Jean-Luc Guitton, Pierre Marius Court, Luc Blanchard et Véronika Faure

16 Juillet à 21H45 au centre Blaise Pascal LE CIEL ROUGE N’A PLUS SOIF ! De et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

Le 17 juillet à 18H au Café Lecture des Augustes à Clermont-Ferrand / Rencontre dédicace autour du Texte « Les Pendus »

www.clermont-ferrand.fr/-Les-Contre-plongees-.html

 

25-27 juillet Festival Festiferme/ Théâtre en Action à Moulidars (16)

 

Alcool, un petit coin de Paradis de et par Nadège Prugnard
www.theatre-en-action.org/festiferm/

 

20 -23 Août Festival International de Théâtre de rue d’Aurillac (15)

 

20 et 21 à 19H  M.A.M.A.E à l’Enclos Bideau (rue de la Coste )

le 22 à 21H M.AM.A.E place de l’Hôtel de Ville à Aurillac

le 22 de 21H jusqu’à 1H du Matin place de l’Hôtel de Ville / « LES INVISIBLES » événement artistqiue rassemblant une trentaine de femmes artistes / en partenariat avec la SACD, le Mouvement HF pour l’égalité Hommes-Femmes dans les arts et la Culture . www.aurillac.net/

 

30 Août à 18H Les Amies d’Olympe – La Seyne sur Mer (83)

 

ALCOOL, Un petit coin de Paradis

www.orpheon-theatre.org/

 

LES PENDUS De Nadège Prugnard par la cie KUMULUS du 11 au 20 juillet à Avignon www.kumulus.fr

 

Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)

Alcool ( photos Daniel Aimé) Le ciel rouge ( photos Marie Ladvie, Christophe Beaussart) MAMAE ( photos Kristian Peter)

LE CIEL ROUGE N’A PLUS SOIF !

16 Juillet à 21H30 au centre Blaise Pascal à Clermont-Ferrand Dans le cadre du Festival les Contre Plongées de l’été

 

De et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

Lumières Jean-Loup Fié

Scénographie Sophie Chandoutis

Costumes Marianne Mangonne

 

Histoire d’une princesse désenchantée, vraie-fausse vierge post-punk qui appelle le grand méchant loup, vrai rocker à voix chaude… Le duo joue des codes du conte de fée comme du crash test amoureux. Entre poésie écorchée et énergie rock, Nadège Prugnard et Géraud Bastar secouent les terres de l’imaginaire de l’enfance et questionnent nos propres mythologies intimes. Ils inventent un conte d’aujourd’hui, un poème amoureux qui mêle théâtre et rock

 

. « …Car voyez-vous, l'exercice est périlleux et risqué de balancer du texte, dit théâtral, avec deux micros, histoire de faire rock. Olivier Balazuc n'a pas sauvé la crise en faisant appel à Guesch Patty. Mais là, on se dit que ça marche, parce que le rock et le théâtre ont baisé à l'intérieur des corps. Quoi ce mot qui n'arrive plus à lever les corps ? Dans ce conte glam'rock, il y a bien une princesse et il y a bien un grand méchant loup. Sauf que la princesse est fringuée comme une nana qui aurait trop bu des Mojitos de Jérémy au Little soba et le grand méchant loup a enfilé un perfecto. Des personnages rock, punk, ceux qui ont aussi l'âge du crédit de la maison a remboursé, les études des mômes et les pensions alimentaires à payer, mais qui pourtant interrogent une société dans sa capacité à se lever, s'indigner, exister. Sur des rifs qui rappellent le duo Serge Teyssot-Gay et Marc Sens de Zone-Libre, Nadège Prugnard n'aurait elle rien à envier à Casey. Sa parole, c'est sa voix et sa voix c'est son âme, celle d'une femme, dont le coeur bat et le poing ne se baisse pas. De la résistance à l'état pur face à l'ennui de voir les choses se faire dans notre société sans rien dire. ..Bon sang que ça réveille ! Ca réveille quoi ? Le chant des possibles, tu connais ? » Grégory Bonnefont, Le petit Bulletin

 

Partenaires Création mai 2013 à la Cité internationale des arts de la rue pour Marseille Provence Capitale européenne de la Culture. Soutiens dans le cadre des conventions triennales de la Cie Magma Performing Théâtre : Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne, Conseil Régional d’Auvergne, Autres partenaires : Seize alliés production, Ville de Clermont-Fd (63), Le Guingois Scène de musiques actuelles à Montluçon (03), Festival Hibernarock (15), Espace Périphérique (Ville de Paris - Parc de la Villette)

 

Vidéo le ciel rouge n'a plus soif

www.youtube.com/watch?v=o-4ZI9EIu6I

 

 

LES PENDUS

Editions de l’Entretemps / Mars 2014  www.web183018.clarahost.fr

De Nadège Prugnard par la cie Kumulus www.kumulus.fr

 

Rencontre le 12 juillet de 11H30 à 12H30 au Consevatoire de musique d’Avignon Avec la cie Kumulus et les éditions de l’Entretemps

Du 11 au 20 juillet les Pendus par la cie Kumulus à Avignon Off

16 juillet à 18H45  au Muséum Henri lecoq à Clermont-Ferrand / Lecture d’extraits des pendus et de fragments pour acteurs de NP par Luc Blanchard , Pierre Mrius Court , Véronika Faure et Jean-Luc Guitton

Rencontre-Dédicace le 17 juillet à 18H au Café Lecture des Augustes à Clermont-Ferrand www.cafelesaugustes.fr/

et aussi au festival d’Aurillac 2014 avec les Editions de l’Entretemps

 

"Une écriture qui fonce, qui refuse l'autocensure, qui colle à la multiplicité mouvante du réel, qui accepte le cataclysme de la vie humaine, le caractère extraordinaire de tout ce qui a lieu. Une grande opposition à l'immonde rapetissement petit-bourgeois et mercantile du monde, divisé, écrasé, disséminé, trahi, souillé, par la marchandise et la componction. Une passion qui attaque les masques et les paravents. Le style de Nadège Prugnard est traversé par un désir passionnel de libération. » Jean-Jacques Delfour

 

Vidéo les Pendus

www.dailymotion.com/video/xttxgs_les-pendus-de-kumulus_creation

 

 

ALCOOL, Un petit coin de Paradis

Le 27 juillet 22H à Théâtre en Action / Festival Festiferme ( 16)

Le 30 Août 18H La Seyne Sur Mer / Les amies d’Olympe ( 83)

 

De et par Nadège Prugnard

Assistante à la mise en scène Mâya Heuze Defay / Regard extérieur Nouche Jouglet-Marcus et Jean-Luc Guitton / Création musicale Lembe Lokk, Géraud Bastar et Lux Bas-fonds / Création Lumières Jean-Louis Fié / Costumes Marianne Mangone / Photo Daniel Aimé

 

Monologue bifide entre l’alcool et l’écriture

Miroir d’un apéro céleste à la cuite tragique

Elle dit : - Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter !

Je dis : - Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m'arrêter !

Dans un coin de mur, miroir déformé de la cité, une femme se cogne au verbe pour trouver sa part d’humanité, retrouver un visage. Entre paroles rageuses et mots accrochés aux étoiles, Fany peau de whisky balance la longue litanie d'une vie écartelée entre les bars, d'une existence fracassée entre le dernier verre du jour et le premier du lendemain…

 

« Performance d'actrice autant que prouesse renouvelée d'écriture, cette dernière création a fait chavirer l'esprit des spectateurs aussi sûrement qu'elle a balayé la salle avec ses lames de fond. (…)On songe au grand « oui » à la vie de Nietzsche, mais aussi à de grands écrivains : Apollinaire et son recueil Alcool éponyme , mais aussi la démesure de Bukowski, la beauté blême d’Au dessous du volcan de Malcolm Lowry, ou encore l’ivresse poétique de Baudelaire, puisée aux sources de l’absinthe (…)La Montagne, Julien Bachellerie

« En un long monologue, « elle lit » les fragments d’une vie cassée, car « si je ne parlais pas, je mettrais un terme à ma vie ». Elle dit « ses maux avec ses mots », bourrée à l’écriture et à l’alcool », c’est poignant (…) Josianne Privat, La Montagne»

 

PARTENAIRES : La Ville et le Théâtre d’Aurillac - Scène conventionnée, le Lavoir Moderne Parisien, la Communauté de commune Cère et Goul en Carladès, la Ville de Clermont-Ferrand, le Conseil Général du Puy de Dôme. La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec le Ministère de la Culture et de la Communication / Drac Auvergne, la Région Auvergne, la ville et le Théâtre d’Aurillac

 

Vidéo Alcool un petit coin de paradis

www.dailymotion.com/video/x1bovo0_alcool_creation

 

 

M.A .M .A .E

Meurtre Artistique Munitions Action Explosion

Festival International de Théâtre de rue d’Aurillac

20 et 21 Août à 19H à l’Enclos Bideau

22 Août à 21H Place de l’Hôtel de Ville pour l’ouverture de l’Evénement « LES INVISIBLES »

 

De Nadège Prugnard

Mise en scène Marie-Do Fréval et Nadège Prugnard

Avec Véronika Faure, Marie-Do Fréval, Lembe Lokk, Sophie Millon, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine .

 

Six actrices « s’explosent » face au public. Une mort publique et théâtrale. Elles en ont gros sur le cœur et ça déborde dur. 6 demandes d’amour urgentes violentes. Parole en arme... Et ça fait méchamment mal, même si l’humour est là ! Un texte provocateur et jouissif. Rapide et violent. Parole rythmique. Techno langagière. Une performance « Parlante ». Éclats. Fulgurances. Un texte boomerang, de la vitesse du message sans accusé de réception. M.A.M.A.E nous arrive en pleine face comme une claque esthétique verbale engagée et désespérée

 

"Si M.A.M.A.E était un morceau de jazz, il pourrait être signé Charles Mingus" Guy Degeorges, Un soir ou un autre

 "De la haute voltige imprécatoire et déclamatoire réglée comme une inquiétante bombe à retardement. Six anges exterminateurs qui livrent une performance hors norme, monstrueusement convulsive : l’invention d’un grand opéra de la contagion ! Ici, la sculpture du malaise n’est pas une fin en soi mais un début gratte-cul. On est dans l’érotomanie du verbe abrasif, dans cette rare et précieuse vulgarité du désespoir." Roland Duclos, La Montagne

« J'ai découvert l'écriture de Nadège Prugnard, au Lavoir Moderne, il y a deux ans avec "M.A.M.A.E. ", et ensuite dans le même lieu "Women 68", depuis j'en redemande. Une écriture où, entre fusion et effusion, les mots brulent et jaillissent. A son contact les vérités tièdes du raisonnable et des bons sentiments s'évaporent …Une écriture à découvrir de toute urgence » – France Inter –les coups de cœur de Monsieur Guy

 

Création Magma Performing Théâtre Partenaires Drac Auvergne / Conseil Régional d’Auvergne / Conseil Général du Puy de Dôme / Ville de Clermont-Ferrand / La Comédie Scène Nationale de Clermont-Ferrand dans le cadre de « A suivre » / Théâtre de l’Ephéméride à Val de Reuil / Théâtre du Chaudron à Paris / La Générale et le Lavoir Moderne Parisien à Paris Avec le soutien de Sémaphore à Cébazat et du Théâtre du Corbeau Blanc. La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec la Drac Auvergne et le Conseil Régional d’Auvergne.

 

« Nos corps réseaux de forces et mémoires sont devenus produits de consommation pornographique Nos corps pendent comme des singes sur les tétons roses des ministres exhibant leur langues vénéneuses Nos corps hétérogènes et énigmatiques sodomisés par des pétasses masculines des macaques qui ont grimpé au sommet des tours Nos corps yoyo de King Kong C’est à dégueuuuuler un pouvoir qui dégueuuuule à longueur de journée ça dégueuuuule une seule et unique vérité ! Devons nous nous en contenter de dégueuuuuler ? D’exercer notre art les yeux bandés et la bouche muselée ? De manger les cacahuètes de King Kong qui pète sur nos tentatives artistiques, qui écrase tout signe d’un ailleurs Ça fait 50 ans que ça aurait dû péter bordel ! Notre conscience de la Death n’est plus qu’une vague prothèse de nous même… Oui il y a urgence à marquer une page de l’histoire … »

M.A.M.A.E de Nadège Prugnard , Texte pour 6 actrices ( écrite pour Marie-Do Fréval, Tessa Volkine, Sophie Million, Johanne Thibault Juliette Uebersfeld, Lembe Lokk ) écrit en 2004 un an après la signature du protocole du 26 juin Ce texte ne connaît pas de pause, notre lutte non plus

http://www.dailymotion.com/video/x6fds8_mamae_creation

 

LES INVISIBLES

22 Août au Festival International de Théâtre de rue d’Aurillac

de 21H à 1H

 

Evénement artistico politique qui questionne la place des femmes dans les arts et la culture En Complicité avec la SACD, le Mouvement HF pour l’égalité Homme Femme dans les arts et la culture Et la compagnie Magma Performing Théâtre. Réunissant une 30 d’artistes femmes . PLUS D’INFOS BIENTÔT !!!!!

www.mouvement-hf.org

 

 

Partager cet article

16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 12:05

On écrit pour ne pas mourir entièrement, pour ne pas mourir tout de suite puisque tout dépérit. Et je crois que parmi toutes ces raisons, les deux raisons les plus fortes d'écrire sont bien celles-ci : faire partager aux autres l'étonnement, l'éblouissement d'exister, le miracle du monde et faire entendre notre cri d'angoisse à Dieu et aux hommes, faire savoir que nous avons existé.
Eugène Ionesco, in Antidotes, 1977

 


Les prochains rendez-vous avec l'écriture de Nadège Prugnard au Printemps 2014

 

 

Le 25 avril à 20h30 à Thiézac (15)

ALCOOL, un petit coin de paradis 

Et en résidence à Thiézac du 22 au 25 Avril

Projet soutenu par la communauté de Communes Cère et Goul en Carladès

Résa 04 71 47 89 03 / culture@carlades.fr

 

Du 28 Avril au 7 mai

Nadège Prugnard participe au projet Penthésilée de Kleist mis en œuvre par Catherine Boskowitz au 104 à Paris http://theatrecboskowitz.blogspot.fr/2012/04/penthesilee-dapres-heinrich-von-kleist.html

 

Du 8 au 20 Mai

LE BERCEAU TRAGIQUE DE LA DEMOCRATIE 

Nadège Prugnard sera en résidence d’écriture à Athènes avec Mâya Heuze Defay

 Projet soutenu par Regards et Mouvements

A consulter : http://www.greekcrisis.fr/

 

 

Vendredi 30 mai 2014 à 20h30

LE CIEL ROUGE N’A PLUS SOIF !

De et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

Au Festival des Dindes Folles à Rivolet (69) 

http://www.dindesfolles.com/main.php?p=0

 

Le samedi 7 juin 2014 à 22H

LE CIEL ROUGE N’A PLUS SOIF !

De et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

 Au Festival «  Mais où vat-on ? » initié par l'Arrêt Création à Fléchin (62)

 http://www.l-arret-creation.fr/

 

Dimanche 8 juin à 19h45

ALCOOL, un petit coin de Paradis

Au Festival «  Mais où vat-on ? » initié par l'Arrêt Création à Fléchin (62) /

http://www.l-arret-creation.fr

 

Du 12 au 19 juin 2014

 LE DERNIER TITAN

Avec Jean-Luc Guitton et Pierre Marius Court

En Résidence de création à Théâtre en action à Moulidars (16) 

Présentation chantier le 19 juin à 19h

http://www.theatre-en-action.org/

 

LES PENDUS

De Nadège Prugnard et Kumulus est disponible dans la série rue / Scénogrammes // aux Editions de L’entretemps / http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/-l-entretemps,27-.html

 

 

Nadège Prugnard donnera des ateliers d’écriture en mai et juin au Lycée Jean-Monnet à Aurillac et dans le cadre du Festival «  Mais où va-t-on ? » à Fléchin Et à retrouver très bientôt les ZONES LIBRES sur le territoire Cantal  et les rendez-vous QUARTIER LANGUE VIE dans les quartiers Sud d'Aurillac

Alcool de et par Nadège Prugnard / Photo Daniel Aimé

Alcool de et par Nadège Prugnard / Photo Daniel Aimé

ALCOOL

Un petit coin de Paradis

De et par Nadège Prugnard

 

le 25 Avril à 20H30 à Thiézac (15)

et le 8 juin à 19H45 au Festival " Mais où va t-on ?" à Fléchin (62)

 

Monologue bifide entre l’alcool et l’écriture

Miroir d’un apéro céleste à la cuite tragique

Elle dit : - Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter !

Je dis : - Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m'arrêter !

 

Dans un coin de mur, miroir déformé de la cité, une femme se cogne au verbe pour trouver sa part d’humanité, retrouver un visage. Entre paroles rageuses et mots accrochés aux étoiles, Fany peau de whisky balance la longue litanie d'une vie écartelée entre les bars, d'une existence fracassée entre le dernier verre du jour et le premier du lendemain

 

EQUIPE ARTISTIQUE

Texte et mise en œuvre Nadège Prugnard / Assistante à la mise en scène Mâya Heuze Defay / Regard extérieur Nouche Jouglet-Marcus et Jean-Luc Guitton / Création musicale Lembe Lokk, Géraud Bastar et Lux Bas-fonds / Création Lumières Jean-Louis Fié / Costumes Marianne Mangone / Photos Daniel Aimé

 

PARTENAIRES : La Ville et le Théâtre d’Aurillac - Scène conventionnée, le Lavoir Moderne Parisien, la Communauté de commune Cère et Goul en Carladès, la Ville de Clermont-Ferrand, le Conseil Général du Puy de Dôme. La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec le Ministère de la Culture et de la Communication / Drac Auvergne, la Région Auvergne, la ville et le Théâtre d’Aurillac

Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé

Alcool de Nadège Prugnard photos de Daniel Aimé

« Performance d'actrice autant que prouesse renouvelée d'écriture, cette dernière création a fait chavirer l'esprit des spectateurs aussi sûrement qu'elle a balayé la salle avec ses lames de fond. (…)On songe au grand « oui » à la vie de Nietzsche, mais aussi à de grands écrivains : Apollinaire et son recueil Alcool éponyme , mais aussi la démesure de Bukowski, la beauté blême d’Au dessous du volcan de Malcolm Lowry, ou encore l’ivresse poétique de Baudelaire, puisée aux sources de l’absinthe (…)La Montagne, Julien Bachellerie

« En un long monologue, « elle lit » les fragments d’une vie cassée, car « si je ne parlais pas, je mettrais un terme à ma vie ». Elle dit « ses maux avec ses mots », bourrée à l’écriture et à l’alcool », c’est poignant (…) Josianne Privat, La Montagne»

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/cantal/aurillac/2014/03/01/le-public-enivre-par-la-derniere-creation-de-nadege-prugnard_1895034.html

Teaser de Bruno In Nocte

Le ciel rouge n'a plus soif ! De Nadège Prugnard et Géraud Bastar Photo Mathieu Galleyrant

Le ciel rouge n'a plus soif ! De Nadège Prugnard et Géraud Bastar Photo Mathieu Galleyrant

Le ciel rouge n'a plus soif !

Conte glam'rock de et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

 

le 30 mai à 20H30 au Festival Les dindes folles(69)

le 7 juin à 22H au Festival "Mais où va t-on" à Fléchin (62)

 

Une histoire d’amour....

Histoire d’une princesse désenchantée, vrai-fausse vierge post-punk qui appelle le grand méchant loup, vrai rocker à voix chaude… Batterie de mots parlés-chantés, effluves à la Tom Waits, cicatrices à vif …le duo joue des codes du conte de fée comme du crash test amoureux. Entre poésie écorchée et énergie rock. Dans le conte et sa longue galerie de personnages, Elle est cette figure de l’insurrection contre la vie qui file. Trop vite, comme une enfance brûlée. « J’veux pas mourir ! » Alors, conter le cours du temps, l’amour qui se dérobe, elle court dans la forêt, éperdue. Dans cette course existentielle, elle croise le loup. Bête rock à la voix rauque, il consume à l’infini son amour pour la belle de ce conte qui chemine de travers. Nadège Prugnard et Géraud Bastar secouent les terres de l’imaginaire de l’enfance et questionnent nos propres mythologies intimes. Ils inventent un conte d’aujourd’hui, un poème amoureux qui mêle théâtre et rock, « celui qui est drôle, pétaradant, corrosif… et rempli jusqu’à la gueule d’amour pour les mots, pour la musique et pour l’autre. » Fred Sérager

 

Ce spectacle joue en salle comme en extérieur. Nadège Prugnard et Géraud Bastar affirment la nécessité de porter la pensée et la poétique d’aujourd’hui sur les scènes, dans la rue et autres carrefours de vie.

Equipe artistique

Lumières : Jean-Louis Fié / William Mas / Costumes : Marianne Mangone Vidéo et regard extérieur : Amanda Rubinstein Scénographie : Sophie Chandoutis

Partenaires

Soutiens dans le cadre des conventions triennales de la Cie Magma Performing Théâtre : Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne, Conseil régional d’Auvergne, Autres partenaires : Seize alliés production ,Ville de Clermont-Fd (63), Le Guingois scène de musiques actuelles à Montluçon (03), Festival Hibernarock (15) , Espace Périphérique (Ville de Paris - Parc de la Villette), LE TRANSFO – agence de développement culturel en Auvergne dans le cadre de l’événement « théâtre et rock écriture ».

Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier

Photos de Daniel Aimé, Mathieu Galleyrant, Marie Ladvie et Danyel Massacrier

"(...) Le verbe impétueux, cru, énumération d’émotions, rimes diaboliques ça fait mouche, ça vous touche au plus profond, ça vous secoue l’intime. Concert-théâtre à vivre de nuit à l’heure où tout peut être dit, au son fort rock qui pulse et vous submerge longtemps. Un conte, une véritable écriture théâtrale. Ce genre littéraire est revisité et magnifié par une mise en son et une écriture contemporaine, novatrice. Du grand texte théâtral." ZOOM LA RUE, mars 2014

" Dans ce conte glam'rock, il y a bien une princesse et il y a bien un grand méchant loup. Sauf que la princesse est fringuée comme une nana qui aurait trop bu des Mojitos de Jérémy au Little soba et le grand méchant loup a enfilé un perfecto. Des personnages rock, punk, ceux qui ont aussi l'âge du crédit de la maison a remboursé, les études des mômes et les pensions alimentaires à payer, mais qui pourtant interrogent une société dans sa capacité à se lever, s'indigner, exister. Sur des rifs qui rappellent le duo Serge Teyssot-Gay et Marc Sens de Zone-Libre, Nadège Prugnard n'aurait elle rien à envier à Casey. Sa parole, c'est sa voix et sa voix c'est son âme, celle d'une femme, dont le coeur bat et le poing ne se baisse pas. De la résistance à l'état pur face à l'ennui de voir les choses se faire dans notre société sans rien dire. Alors bien sûr c'est pas divertissant-tissant, quoiqu'au début il y a un masque de loup, mais bon sang que ça réveille ! Ca réveille quoi ? Le chant des possibles, tu connais ?" Le petit Bulletin, Grégory Bonnefont
« Nadège Prugnard et Géraud Bastar avancent ainsi, sur un fil balancé par la tempête sous leur crâne, avec pour balancier d’un côté la douleur, la colère face à tout ce qui nie, qui emprisonne et qui blesse, de l’autre la plénitude d’un amour éblouissant et la liberté passionnée d’une parole sans réserve. Cette parole à deux voix, échevelée, est d’une grande beauté, poésie pure et fulgurante lucidité. Tout du long, chantée ou parlée, criée ou murmurée, elle est le mystérieux sésame et le fil d’Ariane dans le labyrinthe d’un spectacle à couper le souffle, dont on ressort conquis et un peu ivre » Geneviève Brun, Critique revue Théâtre/public

« La pièce, écrite et interprétée par l’auteur et metteur en scène Nadège Prugnard et le musicien Géraud Bastar, revisite avec une profondeur mêlée d’allégresses l’imaginaire des contes de fée. Il en ressort une fresque glamour et rock, irrévérencieuse et tendre, poétique et écorchée vive sur l’autel de la liberté. » La Montagne, Julien Bachelerie

vidéo Amanda Rubinstein

Le Dernier Titan / Photo Daniel Aimé

Le Dernier Titan / Photo Daniel Aimé

Le dernier Titan

Conférence de presse du père Noël

De Nadège Prugnard /Avec Jean-Luc Guitton et Pierre-Marius Court /Lumières Jean-Loup Fié /Costumes Marianne Mangonne

 

En résidence de création à Théâtre en Action du 11 au 19 juin(16)

Présentation chantier le 19 juin

 

A l’invitation de Christophe Sapin, journaliste sur Mythe FM, le Père Noël vient donner une ultime conférence de presse. Dans un dialogue haletant et survolté entre Christophe, figure du nihilisme contemporain et le Père Noël cette figure incommensurable de la générosité, se dessine une fresque tragi-comique sur un improbable plateau radiophonique : « Oui j’existe ! puisque on veut me tuer » clame le Père Noël. Il se débat contre ses assassins : l’ultra-consumérisme, la marchandisation des souhaits, une époque où règne désormais la culture du « Fric » et qui ne croit plus en rien. Mais ce prolo des étoiles, « bâtard de Zeus » comme il se nomme, se cabre et éructe contre l’inéluctable : « Je suis le dernier Titan, je ne veux pas mourir ». Tour à tour grotesque, pathétique, bouffon, il répond en direct au courrier des enfants, lance des nounours aux spectateurs, explique les difficultés qu’il rencontre dans les cheminées postmodernes, parle de ses lutins qui lui font des blagues, de son corps épuisé par le temps, il tente d’expliquer l’interdit qui fonde son existence, l’agonie de son propre mythe, fait référence au berceau grec de la tragédie, crache le secret de sa langue coupée …..

Le Dernier Titan, Photos Daniel Aimé Le Dernier Titan, Photos Daniel Aimé Le Dernier Titan, Photos Daniel Aimé Le Dernier Titan, Photos Daniel Aimé Le Dernier Titan, Photos Daniel Aimé

Le Dernier Titan, Photos Daniel Aimé

" Dans le public, ce chant homérique touche à l’inconscient collectif. Claque comme une gifle sur nos mythologies intimes. « Mesdames, Messieurs, vous êtes les témoins de la disparition du Père Noël ! » Mais le « prolo des étoiles » se cabre et éructe contre l’inéluctable. Un cri carmin, interprété par le stentor Jean-Luc Guitton et rehaussé par Pierre Marius Court, qui touche juste, ébranle, interroge." La Montagne , Julien Bachelerie

Les Pendus de Nadège Prugnard et Kumulus

Les Pendus de Nadège Prugnard et Kumulus

LES PENDUS

De Nadège Prugnard et Kumulus est disponible dans la série rue / Scénogrammes // aux Editions de L’entretemps / http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/-l-entretemps,27-.html

Les pendus seront joués cet été par la cie Kumulus au Festival d’Avignon 2014 !!!

...." Une écriture qui fonce, qui refuse l'autocensure, qui colle à la multiplicité mouvante du réel, qui accepte le cataclysme de la vie humaine, le caractère extraordinaire de tout ce qui a lieu. Une grande opposition à l'immonde rapetissement petit-bourgeois et mercantile du monde, divisé, écrasé, disséminé, trahi, souillé, par la marchandise et la componction. Une passion qui attaque les masques et les paravents. Le style de Nadège Prugnard est traversé par un désir passionnel de libération" Jean-Jacques Delfour

Ne lâchons rien ! Photo Nicolas Groslier

Ne lâchons rien ! Photo Nicolas Groslier

Ne lâchons rien !

 

Pour joindre et soutenir les Intermittents du spectacle en Auvergne https://www.facebook.com/intermittentsdauvergne?fref=ts et sur le mail caiip@gmail.com

Toutes les infos sur le site de la CIP IDF http://www.cip-idf.org/

 

Pour avoir des infos sur le mouvement H/F pour l’égalité Homme-Femme dans les arts et la culture et signez le Manifeste http://www.activism.com/fr_FR/petition/manifeste-du-mouvement-h-f-pour-l-egalite-femmes-hommes-dans-l-art-et-la-culture/15914

 

Pour soutenir Confluences à Paris https://secure.avaaz.org/fr/petition/la_ministre_de_la_culture_Sauver_Confluences_lieu_darts_et_dengagements_Paris_20eme/?pv=4

 

Pour soutenir le Lavoir Moderne Parisien https://secure.avaaz.org/fr/petition/Il_faut_sauver_le_lavoir_moderne_parisien/?pv=106

MAGMA PERFORMING THEATRE

magmaperformingtheatre@orange.fr

direction Nadège Prugnard / nadege.prugnard@gmail.com

administration Nicolas Groslier / nicolas.groslier@magmaperformingtheatre.com

 

Partager cet article

3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 13:44
"C'est auprès de ces camarades que j'ai appris, dans la lutte, le sens du courage. Je n'ai cessé de voir des hommes et des femmes risquer et donner leur vie pour une idée. J'ai vu des hommes supporter des brutalités et des tortures sans craquer, montrant une force et une résistance qui défient l'imagination. J'ai appris que le courage n'est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre." Nelson Mandela

 

Rendez-vous autour des textes de Nadège Prugnard

 

10 et 11 Mars : M.A.M.A.E  à Confluences à Paris

20 Mars: Sortie du texte " Les pendus" au éditions de l'Entretemps

26 Mars : Suzanne takes you Down à Confluences à Paris

et reprise à Aurillac des actions artistiques " Quartier langue vie"

 

Dans le cadre de l'événement " 1914-2014 Un siècle de Résistances " Orchestré par Carole Thibaut et la Compagnie Sambre à Confluences, les artistes se rassemblent pour dire la résistance inaliénable !

Avec entre autres : Alexandre Zeff, Tsakap Serge Dupont, Carole Thibaut, Miléna Vlach, Mosco Boucault, Vincent Debost, Dominique Paquet, Anne Théron, Anne Montfrt, Marie-Do Fréval , Noël Casale, Blandine Pélissier, Nadège Prugnard, Leyla -Claire Rabih, Souad Belhaddad, Marie- Christine Mazzola et bien d'autres encore ....A cette occasion Nadège Prugnard présentera M.A.M.A.E et Suzanne Takes you down

CONFLUENCES
190 bd de Charonne 75020 Paris/ Metro ligne 2 Philippe Auguste ou Alexandre Dumas
01 40 24 16 46/ www.confluences.net

programmation " 1914-2014 Un siècle de résistances"

M.A.M.A.E

Meurtre Artistique Munitions Action Explosion

Aperçu des attaques suicides perpétrées par des artistes

10 et 11 Mars à 20H30 à Confluences ( Paris 20ème)

 

Texte Nadège Prugnard/ Mise en scène Marie-Do Fréval et Nadège Prugnard/

Avec Véronika Faure, Marie-Do Fréval, Lembe Lokk, Sophie Millon, Juliette Uebesfeld et Tessa Volkine

 

Six actrices « s’explosent » face au public. Une mort publique et théâtrale. Elles en ont gros sur le cœur et ça déborde dur. 6 demandes d’amour urgentes violentes. Parole en arme... Et ça fait méchamment mal, même si l’humour est là ! Un texte provocateur et jouissif. Rapide et du violent. Parole rythmique. Techno langagière. Une performance « Parlante ». Éclats. Fulgurances. Un texte boomerang, de la vitesse du message sans accusé de réception. M.A.M.A.E nous arrive en pleine face comme une claque esthétique verbale engagée et désespérée.

 

Partenaires Drac Auvergne / Conseil Régional d’Auvergne / Conseil Général du Puy de Dôme / Ville de Clermont-Ferrand / La Comédie Scène Nationale de Clermont-Ferrand / Théâtre de l’Ephéméride à Val de Reuil / Théâtre du Chaudron à Paris / La Générale et le LMP à Paris Avec le soutien de Sémaphore à Cébazat et du Théâtre du Corbeau Blanc

Prugnard mars 2014 : Textes en résistance


"Si M.A.M.A.E était un morceau de jazz, il pourrait être signé Charles Mingus" Guy Degeorges, Un soir ou un autre

"De la haute voltige imprécatoire et déclamatoire réglée comme une inquiétante bombe à retardement. Six anges exterminateurs qui livrent une performance hors norme, monstrueusement convulsive : l’invention d’un grand opéra de la contagion ! Ici, la sculpture du malaise n’est pas une fin en soi mais un début gratte –cul On est dans l’érotomanie du verbe abrasif, dans cette rare et précieuse vulgarité du désespoir. Ce spectacle ne dénonce rien, il vomit. Tout ! En vrac. A commencer par l’intolérable militance, complice de l’asphyxie de la pensée Car « Meurtre artistique Munitions Action Explosion » ne se contente pas de faire un lit de maux, de le border amoureusement de grands sentiments à fleur de mots." Roland Duclos, La Montagne

« J'ai découvert l'écriture de Nadège Prugnard, au Lavoir Moderne, il y a deux ans avec "M.A.M.A.E. ", et ensuite dans le même lieu "Women 68", depuis j'en redemande. Une écriture où, entre fusion et effusion, les mots brulent et jaillissent. A son contact les vérités tièdes du raisonnable et des bons sentiments s'évaporent …Une écriture à découvrir de toute urgence » – France Inter –les coups de cœur de Monsieur Guy



SUZANNE TAKES YOU DOWN

LE 26 Mars à 20H30 à Confluences ( Paris 20ème)

 

De et par Nadège Prugnard

Lumières Jean-Louis Fié

Suzanne nom de code "takes you down" actrice fusillée sur scène le 16 novembre 1943 à Vichy hante le théâtre pour dire son histoire, pour redire l'endroit de sa propre mort et à travers elle convoquer cette période noire qu'a été la guerre de 39/45. Son corps a été avili, broyé par les nervis du IIIème Reich, mais l’actrice, engagée dans la resistance pour le renseignement, putain de la Wehrmacht, reste debout un poème en main, texte nu, abattoir à ciel ouvert, inventaires de noms, fil rouge d'une pulsation obsédante et organique….

 

Un texte nourri de témoignages de 39-45 récoltés en région Auvergne pour dire la résistance, inaliénable. Suzanne takes you down est né d’une écriture de terrain à savoir de rencontres, témoignages, récolte de paroles auprès de personnes ayant vécu la deuxième guerre mondiale en région Auvergne. Le travail d’écriture s’est construit autour de la question de la résistance mettant en abîme la période 39/45 et notre société actuelle.

photos Thibault Feuillade photos Thibault Feuillade photos Thibault Feuillade photos Thibault Feuillade

photos Thibault Feuillade

"La comédienne donne à cette tragédie au parfum de mort , les accents d’un oratorio sacré. Divine liturgie au décor d’abattoir à ciel ouvert, elle en a écrit la partition d’une seule phrase mausolée , long continuum mémoriel, hypnotique ostinato au goût de cendre, scandé sur un rythme opératique avec des proférations crépusculaires de contraltiste." Roland Duclos, La Montagne

"A prendre comme un bloc, l’engagement total de Nadège Prugnard, qui se heurte à l’indicible, yeux endeuillés de noir, qui crie et pleure ce texte et cette révolte sans reprendre son souffle. Les mots s’abiment et souffrent comme les corps humiliés sous les coups, évoquent les larmes, la sueur, la merde, la terre, la peur, haïssent et demandent justice, et aiment comme l’amour éperdu, sans retour, des amants arrachés l'un à l'autre par l’Histoire. L’expérience du spectateur n’est ce soir pas plaisante, la performance salutairement excessive, à rendre bien d’autres propositions dérisoires" Guy Degeorges, Un soir ou un autre

"Fleur rouge toujours étincelante oranant sa chevelure-vanille, Suzanne promène ses derniers mots au parfum de lendemains sur l’odeur infecte des charniers. Elle hurle l’indifference du ciel, de la lumière, des oiseaux, quand l’abomination galope toujours et que la liberté se fait catin des jougs. Un refrain d’ultime voyage, que rythment, alors que tombent les feuillets, la langue des bourreaux et la poésie de la beauté fragile, à jamais insoumise. Avec pour bagage un patrimoine de récits récoltés en Auvergne, Nadège Prugnard transfigure le legs historique en une fiction condensée, multipliée. Allegeance faite à tous ceux qui, devant les baïonnettes et les schlagues, se sont levés, l’auteur livre une ode puissante à la résistance . D’hier et d’Aujourd’hui" Julien Bachellerie, La Montagne

 

LES PENDUS

Sortie du livre le 20 Mars 2014 aux éditions de l' Entretemps

 

Un spectacle de Barthélemy Bompard / compagnie Kumulus. Texte écrit par Nadège Prugnard / compagnie Magma Performing Théâtre pour Éric Blouet, Barthélemy Bompard, Stéphane Civet, Céline Damiron et Nicolas Quillard.

 

Deux bourreaux, trois hommes, une femme. Une mort publique et théâtrale. Ce sont quatre corps perdus-tendus-suspendus à eux-mêmes qui slamment-scattent-éructent. Ce sont des voix qui s’arrachent à la mort, qui défient le temps. Paroles ultimes et poings tendus, appel au désordre, rire immense… C’est le cri post-mortem de la liberté qui n’en aura jamais fini de dire. Nadège Prugnard et Bathélemy Bompard ont conçu ensemble la pièce Les Pendus, dans le cadre des projets « Tandem » initiés par le Festival international de théâtre de rue d’Aurillac en 2009. Les auteurs ont bénéficié d’une résidence d’écriture et ont été accueillis par le CNES à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon. La pièce est diffusée régulièrement par la compagnie Kumulus depuis l’été 2009.

 

Le livre les pendus sera disponible le 20 mars dans la série Rue // Bibliothèque Scénogrammes // Editions l’Entretemps. Jusqu'au 19 mars vous pouvez bénéficier d'une réduction de 20% ( soit 8 € AU LIEU DE 10€ ) sur l'achat du bouquin en suivant ce lien ou bien en imprimant le bon de souscription : http://www.web183018.clarahost.fr/prochainement/165-les-pendus.html

Prugnard mars 2014 : Textes en résistance

ALCOOL,un petit coin de paradis

de Nadège Prugnard première du 27 février au Théâtre d'Aurillac scène conventionnée pour les nouvelles écritures. Retrouvez ci dessous les premières photos et premiers articles !

Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé

Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé

Partager cet article

10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 14:10

L'alcool fait résonner la solitude et finit par faire qu'on la préfère à tout. Boire ce n'est pas vouloir mourir, non.Mais on ne peut pas boire sans penser qu'on se tue. Vivre avec l'alcool, c'est vivre avec la mort à portée de main.Ce qui empêche de se tuer quand on est fou d'ivresse alcoolique c'est l'idée que une fois mort on ne boira plus." Duras, La vie Matérielle

ALCOOL
Un petit coin de paradis


De et par Nadège Prugnard

le 27 février à 20H45 au Théâtre d'Aurillac

Réservations au 04 71 45 46 04  

 

Après les résidences de novembre, décembre et janvier, le projet ALCOOL entre dans sa dernière période de création avec plusieurs rendez-vous :

Du 16 au 20 février/Résidence à Vic-sur-Cère en partenariat avec la Communauté de Communes Cère et Goul en Carladès

Du 21 au 26 février/Résidence au Théâtre d'Aurillac

 

Photo Chris Boyer

Photo Chris Boyer

Monologue bifide entre l’alcool et l’écriture
Poème toxique entre la bouteille et le stylo
Miroir éthylique d’un apéro céleste à la cuite tragique
Elle dit :
- Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter !
Je dis :
- Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m'arrêter !

 

Pour cette nouvelle création, Nadège Prugnard a choisi de travailler sur le thème de l’ivresse du verbe « poème dans un coin d’ombre où je fourre ma main d’auteure dans la gorge de la vinasse ». Un texte à l’image de Putain de route de campagne, ou encore Women 68 même pas mort, nourri de recherches scéniques et de rencontres faites cette fois-ci au « comptoir des vivants » : « De toute façon je n’ai pas envie d’aller à la piscine, tout le monde te regarde et si tu te pends, c'est la honte … ! »


Assistanat à la mise en scène : Mâya Heuze Defay / Regards extérieurs : Nouche Jouglet-Marcus et Jean-Luc Guitton Création musicale Lux-Bas Fonds (Géraud Bastar, Frédéric Leclair, Clément Peyronnet) et Lembe Lokk / Chant : Lembe Lokk /Montage sonore et prise de son Lézard Productions / Mâya Heuze de Fay et Quentin Pourchot / Création Lumières : Jean- Louis Fié/Costumes : Marianne Mangone / Administration : Nicolas Groslier / Teaser vidéo Hélène Bobroff / Photos Daniel Aimé


Remerciements complices à Thérèse Bosc, Elodie Fourmont, Pascaline Hervéet, Nouche Jouglet Marcus, Barbara Killian, Séverine Le Blanc et Renata Scant, qui ont travaillées à l’inspiration scénique du projet lors de résidences de recherches dramaturgiques au Théâtre d’Aurillac. Merci aussi à Evelyne Vidalenc et l’association l’ANPAA, Le Pavé de Boeuf, le Bar de l’Avenue et tous ceux qui tanguent joyeusement au comptoir des vivants, Jordanne FM et le collectif d’écriture « C’est tes Cris » et la Communauté de Commune Cère et Goul en Carladès.

On songe au grand « oui » à la vie de Nietzsche, mais aussi à de grands écrivains : Apollinaire et son recueil Alcool éponyme , mais aussi la démesure de Bukowski, la beauté blême d’Au dessous du volcan de Malcolm Lowry, ou encore l’ivresse poétique de Baudelaire, puisée aux sources de l’absinthe (…) Enlevé et tranchant, poétique et grave, enjoué et nonchalant. A découvrir pour la première le 27 février prochain, au théâtre municipal. Julien Bachelerie, La Montagne

« En un long monologue, « elle lit » les fragments d’une vie cassée, car « si je ne parlais pas, je mettrais un terme à ma vie ». Elle dit « ses maux avec ses mots », bourrée à l’écriture et à l’alcool », c’est poignant (…) Josianne Privat, La Montagne

Un verre de l’amitié sera organisé à l’issue de la représentation pour fêter aussi la fin de la résidence d’artiste associé au Théâtre et à la Ville d’Aurillac de 2008 à 2013 de la compagnie Magma Performing Théâtre !

 

Partenaires : La ville et le Théâtre d’Aurillac scène conventionnée, la ville de Clermont-Ferrand, Le Conseil Général du Puy de Dôme, la communauté de commune Cère et Goul en Carladès. La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec le Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Auvergne et le Conseil Régional d’Auvergne.

 ALCOOL de Nadège Prugnard ...Première !

RETROUVEZ LES ECRITURES DE NADEGE PRUGNARD EN MARS 2014 - A confluences à Paris dans le cadre de l'événement " 1914-2014 un siècle de résistances" initié par Carole Thibaut

M.A.M.A.E / Meurtre Artistique Munition Action Explosion les 10 et 11 Mars

SUZANNE TAKES YOU DOWN le 26 Mars

SORTIE du livre " LES PENDUS" de Nadège Prugnard / Kumulus le 20 Mars /Edition de l'Entretemps

Partager cet article

31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 14:46
Visuel Cécile Bertiaux

Visuel Cécile Bertiaux

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Alcool

UN PETIT COIN DE PARADIS

 

En création - acte 3

première le 27 Février à 20H45 au Théâtre d'Aurillac

du lundi 27 janvier au dimanche 2 février 2014

au Théâtre d'Aurillac

Poursuite de la recherche autour du projet ALCOOL : improvisations textuelles et musicales, test scénographiques, etc. Avec la complicité artistique de Nouche Jouglet Marcus, Maya Heuze, Lembe Lokk, Clément Peyronnet, Géraud Bastar, Jean-Luc Guitton et le soutien logistique de l'équipe du Théâtre d'Aurillac. Costumes Marianne Mangone. Enregistrement Lézard Production (Frédéric Leclair)

Dans le mince interstice des mots qui claudiquent, Nadège Prugnard poursuit son travail sur la langue. Avec Alcool, son nouveau spectacle en cours de création, l’auteure et metteur en scène du Magma Performing Théâtre se plonge dans les vapeurs éthyliques pour écrire tout à la fois l’errance, la douleur et la blessure, mais également « la joyeuse contagion de l’alcool festif ».
Julien Bachellerie - La Montagne

Dans l’encoignure d’un mur, une ombre noire, de dos, des chaussures rouges sang, Nadège Prugnard, corps disloqué, crie, hurle sa déchéance avec des mots comme autant de coup de poignards. En un long monologue, « elle lit » les fragments d’une vie cassée, car « si je ne parlais pas, je mettrais un terme à ma vie ». Elle dit « ses maux avec ses mots », bourrée à l’écriture et à l’alcool », c’est poignant (…)
Josianne Privat - La Montagne

Improvisations octobre et décembre 2013 / Photos Marie Ladvie, Cécile Bertiaux, Nicolas Groslier Improvisations octobre et décembre 2013 / Photos Marie Ladvie, Cécile Bertiaux, Nicolas Groslier Improvisations octobre et décembre 2013 / Photos Marie Ladvie, Cécile Bertiaux, Nicolas Groslier

Improvisations octobre et décembre 2013 / Photos Marie Ladvie, Cécile Bertiaux, Nicolas Groslier

Partager cet article

Magma Performing Theatre
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 21:59

Alcool

En création - acte 2

première le 27 Février à 20H45 au Théâtre d'Aurillac

du lundi 2 au dimanche 8 décembre 2013

au Théâtre d'Aurillac

 

Après une première séance de recherche en octobre au théâtre d'Aurillac , Magma Théâtre continue de questionner avec Nadège Prugnard les contreforts du projet Alcool en décembre avec les artistes  Thérèse Bosc, Pascaline Hervéet, Séverine Le Blanc, Lembe Lokk, Nouche Jouglet Marcus et Maya Heuze.

 

Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie

Improvisations projet Alcool / octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac Photos Nicolas Groslier Marie Ladvie

LA MONTAGNE article de Julien Bachellerie / Octobre 2013

Alcool ou l’ivresse des mots

Pour sa nouvelle création, Nadège Prugnard s’abreuve au thème de l’ivresse. Avec « Alcool », l’auteure convoque tout autant les errances et fulgurances individuelles que le chaos du monde.
Dans le mince interstice des mots qui claudiquent, Nadège Prugnard poursuit son travail sur la langue. Avec Alcool, son nouveau spectacle en cours de création, l’auteure et metteur en scène du Magma Performing Théâtre se plonge dans les vapeurs éthyliques pour écrire tout à la fois l’errance, la douleur et la blessure, mais également « la joyeuse contagion de l’alcool festif ».
Le Féminin, l’ivresse et le monde
Sur la scène du théâtre, l’artiste a invité l’actrice et musicienne Thérèse Bosc et Pascaline Hervéet, chanteuse des Elles et également actrice, pour tracer des lignes de fuite, mettre le premier texte à l’épreuve des corps. « Ce thème de l’alcool est foisonnant », relève Pascaline Hervéet, qui évoque également « l’ivresse taboue chez les femmes ». La présence uniquement féminine pour ces pistes de travail liminaires n’est d’ailleurs pas un hasard, explique Nadège Prugnard : « D’une part, ça faisait longtemps que j’avais envie de travailler avec des femmes, et puis j’ai l’impression que traiter de cette thématique au féminin permet de toucher juste ».
Au creux d’un souffle retenu à flanc de comptoir, une fois le dernier verre avalé, les mots disent autant qu’ils dissimulent. Tout à la fois éruptions de vie et gouffres d’existence. « Chez les alcooliques, il y a un rapport étroit à la pudeur et une hypersensibilité », souligne l’auteure, qui se défend de verser dans l’écueil tragique. « Ce matin, par exemple, on écoutait des chansons réalistes de l’époque de Fréhel. Par ailleurs, on fait beaucoup d’essais de lecture et d’improvisations avec ma première version du texte », poursuit Nadège Prugnard, alors que tout le monde s’installe autour de la table au milieu de la scène, feuilles en main.
Fête dionysiaque, célébration de l’excès et de la liesse tout autant qu’esquisse des fêlures individuelles, les premiers mots couchés par l’auteure font écho à un pan de la littérature et de la philosophie. On songe au grand « oui » à la vie de Nietzsche, mais aussi à de grands écrivains : Appolinaire – et son recueil Alcool éponyme -, mais aussi la démesure de Bukowski, la beauté blême d’Au dessous du volcan de Malcolm Lowry, ou encore l’ivresse poétique de Baudelaire, puisée aux sources de l’absinthe. « On a bien évidemment pensé à la figure de l’Assommoir de Zola », indique Nadège Prugnard. Outre ses multiples filiations, cette création trouve pourtant sa propre voix. Son propre ton. Enlevé et tranchant, poétique et grave, enjoué et nonchalant. A découvrir pour la première le 27 février prochain, au théâtre municipal.

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/cantal/aurillac/2013/10/31/lauteure-nadege-prugnard-met-actuellement-en-scene-sa-nouvelle-creation_1749272.html

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LE MARATHON DES AUTRICES
Les 13 et 14 décembre 2013

Atelier 210 - Chaussée Saint-pierre, 210 à Etterbeek



Nadège Prugnard interviendra le 14 décembre à 12h20 au prochain Marathon des autrices, qui après Grenoble et Paris arrive à Bruxelles ! 24 HEURES non stop pendant lesquelles 72 auteures femmes de théâtre liront 72 extraits de leurs œuvres. Il s'agit d'un manifeste artistique et politique (en Belgique, sur l'ensemble des textes portés à la scène, 72% sont des textes d'auteurs-hommes).

 

« Car voici ma conviction : si nous vivons encore un siècle environ (…) et que nous ayons toutes cinq cents livres de rente et des chambres qui soient à nous seules; si nous acquérons l’habitude de la liberté et le courage d’écrire exactement ce que nous pensons ; (…) alors l’occasion se présentera pour la poétesse morte qui était la sœur de Shakespeare de prendre cette forme humaine à laquelle il lui a si souvent fallu renoncer. Tirant sa vie de la vie des inconnues qui furent ses devancières, ainsi qu’avant elle le fit son frère, elle naîtra, enfin ». Virginia Woolf Une chambre à soi.

 

CONTACTS
Céline Delbecq et Isabelle Jonniaux
/ entreelibre210(at)gmail.com

 

Pour en savoir plus sur l’événement, nous vous invitons à consulter le blog du marathon parisien organisé par Carole Thibaut en juin dernier : http://lhabitudedelaliberte.over-blog.com/.

Magma Théâtre en création en décembre 2013

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

A venir samedi 4 janvier 2013

Zone libre #34

 

à Saint-Jacques des Blats  

 

Le dernier Titan 

Conférence de presse du Père Noël

de Nadège Prugnard

 

A l’invitation de Christophe Sapin, journaliste sur Mythe FM, le Père Noël vient donner une ultime conférence de presse. Dans un dialogue haletant et survolté entre Christophe, figure du nihilisme contemporain et le Père Noël cette figure incommensurable de la générosité, se dessine une fresque tragi-comique sur un improbable plateau radiophonique : « Oui j’existe ! puisque on veut me tuer » clame le Père Noël. Il se débat contre ses assassins : l’ultra-consumérisme, la marchandisation des souhaits, une époque où règne désormais la culture du « Fric » et qui ne croit plus en rien. Mais ce prolo des étoiles, « bâtard de Zeus » comme il se nomme, se cabre et éructe contre l’inéluctable : « Je suis le dernier Titan, je ne veux pas mourir ». 

"Dans le public, ce chant homérique, touche à l’inconscient collectif. Claque comme une gifle sur nos mythologies intimes. Un cri carmin, porté par le stentor Jean-Luc Guitton et rehaussé par Pierre Marius Court, qui touche juste, ébranle, interroge." La Montagne  

 

 

Equipe Artistique

Texte et Mise en scène Nadège Prugnard

Avec Pierre-Marius Court & Jean-Luc Guitton

Costumes Marianne Mangone

Technique  Jean Louis-Fié

Décor et Bande son …en cours

Photos Daniel Aimé

 

 

Création 2014 est soutenue par Regards et Mouvements (42), la communauté de commune de Cère et Goule

Recherche de coproductions en cours …Création prévue Eté Automne 2014

Visuel Fred Le Falher / photo Daniel AiméVisuel Fred Le Falher / photo Daniel Aimé

Visuel Fred Le Falher / photo Daniel Aimé

Partager cet article

Magma Performing Theatre
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 10:58

"Rien ne vaut une bonne émeute." (Billie Joe, Green Day)

 

Zone libre #33

Une histoire du rock à Clermont-Ferrand

De Patrick Foulhoux

http://vimeo.com/77040767

Lundi 25 novembre à 19h30

Bar l’Arrosoir

Place du préfet Claude Erignac 15000 Aurillac

 

A l’occasion de la sortie du livre « Une Histoire du rock à Clermont-Ferrand » de Patrick Foulhoux,  Magma Performing Théâtre organise une Zone libre spéciale « lecture-dedicace, projection, concert » en présence de l’auteur et aussi de Fred Sérager (Cantal Musique et Danse), de Fred le Falher (Illustration en direct)

et les concerts solo de Dan-O-Sonic & Géraud Bastar.

 

 Zone libre 33 "Une histoire du rock à Clermont-Ferrand"

Dan-O-sonic sur Bancamp : http://dan-o-sonic.bandcamp.com/

Et Géraud Bastar sur Deezer : http://www.deezer.com/artist/4349437

 

 

Une Histoire du rock à Clermont-Ferrand

50 ans de bruits défendus à Bib-city

 

Le livre consiste en une galerie de portraits d’une centaine de figures locales pratiquant la musique du diable à Clermont-Ferrand durant 50 ans. Plus qu’une galerie de portraits (musiciens, organisateurs, disquaires, journalistes), c’est une forme sociologique sur le rock en France depuis le début des années 60 transposable à toutes les villes. Une belle brochette d’agités qui ont œuvré et continuent d’œuvrer pour faire de la scène rock clermontoise ce qu’elle est devenue. Le livre retrace leur parcours avec la ville en toile de fond, et, par extension, le rock en France depuis son apparition au début des années 60. Chaque intervenant y va de sa petite musique, avec, parfois, une mémoire ayant oublié la monnaie sur le comptoir.

 

Sortie officielle le 25 novembre 2013 aux Editions Un, Deux…Quatre

 

Patrick Foulhoux (L’auteur)

Né à Clermont-Ferrand en 1962, Patrick Foulhoux est tombé dans le rock dès l’âge de onze ans. Il ne s’en est jamais relevé. Son amour pour la musique l’a conduit à de nombreuses activités que la morale réprouve, mais que la sienne de morale approuve : journaliste rock bouillonnant spécialisé dans les styles réputés à la marge pour de nombreux magazines français et étrangers (Rolling Stone, Punk Rawk, Violence, Dig It, Rock Sound, Kérosène, Abus Dangereux, X-Rock, Velvet, Rock One…)

Dédicaces du livre "Une histoire du rock à Clermont" :

- vendredi 22 nov. (Clermont-Fd / La Coopérative de Mai)
- samedi 23 nov. (Clermont-Fd / Spliff Ministore)
- lundi 25 nov. (Aurillac / L'Arrosoir / Magmaperforming Théâtre)
- vendredi 29 nov. (Tulle / The Rev')
- samedi 30 nov. (Cournon / Le Bateau Livre)
- mercredi 4 déc. (Montluçon / MuPop)
- vendredi 6 déc. (Chamalières / Les raconteurs d'...histoires)
- samedi 7 déc. (Le Puy / Librairie Merligane)
- mercredi 11 déc. (Billom / Bibliothèque) à confirmer
- jeudi 12 déc. (Clermont-Fd / Librairie Nos racines d'Auvergne)
- vendredi 13 déc. (Saint-Amant-Rock-Ça-Vibre / Médiathèque)
- samedi 14 déc. (Périgueux / La Démothèque)
- mardi 17 déc. (Brioude / La Clef : café lecture)
- samedi 21 déc. (Vichy / Librairie Carnot)
- dimanche 22 déc. (Riom / Le Cadran solaire)
- samedi 11 janv. 2014 (Limoges / Disquaire Associatif Undersounds)

 

Patrick Foulhoux, Dan-O- Sonic et Géraud Bastar Patrick Foulhoux, Dan-O- Sonic et Géraud Bastar
Patrick Foulhoux, Dan-O- Sonic et Géraud Bastar Patrick Foulhoux, Dan-O- Sonic et Géraud Bastar

Patrick Foulhoux, Dan-O- Sonic et Géraud Bastar

Zone libre qu'est ce que c'est ?

La compagnie Magma performing théâtre associée à la ville et au théâtre d’Aurillac scène conventionnée propose, un lundi par mois, un moment artistique ouvert à tout et à tous autour des nouvelles écritures pour la scène. Faire connaitre les auteurs de demain , provoquer des rencontres entre les artistes d’ici et d’ailleurs, démocratiser l’accès à la culture, sortir le théâtre du théâtre pour le porter au plus près des gens, dans des lieux de passage, des carrefours de vie , des cafés, commerces …tels sont les enjeux des zones libres. Sous forme de lectures musicales, performances, commandos poétiques, assemblées, expo, films, putschs rock‘n’roll et autres « épluchages du réel » nous vous proposons un programme original et engagé … Une manière festive de mettre en commun une « zone libre » mais inquiète : « Comment remonter le col à cet univers cassé, et créer ensemble de nouveaux possibles ? »

Il s’agit d’ouvrir le champ des possibles, de changer les points de vue, de « déranger » l’ordre établi, les normes culturelles, d’offrir une alternative, un sens nouveau.

Il s’agit aussi de s’adresser différemment aux spectateurs, à tous les spectateurs, de donner accès à tous à la création, à l’écriture contemporaine.

Il s’agit encore de donner un espace d’expression, de visibilité à des artistes innovants, souvent à la marge des réseaux institutionnels, de résister à l’entre-soi bourgeois en donnant à voir et à entendre les créateurs d’aujourd’hui et de demain.

 Zone libre 33 "Une histoire du rock à Clermont-Ferrand"

Prochaine Zone libre

Le Dernier Titan de Nadège Prugnard

Avec Jean-Luc Guitton et Pierre Marius Court

Partager cet article

Magma Performing Theatre
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 17:59

« Je ne sais pas distinguer les idées qui sont miennes de celles que j’ai lues. Lorsque je lis, je ne lis pas vraiment, je ramasse du bec une belle phrase et je la suce comme un bonbon, je la sirote comme un petit verre de liqueur jusqu’à ce que l’idée se dissolve en moi comme l’alcool ; elle s’infiltre en moi si lentement qu’elle n’imbibe pas seulement mon cerveau et mon coeur, elle pulse cahin-caha jusqu’aux racines de mes veines, jusqu’aux radicelles de mes capillaires. ( In Une trop bruyante solitude, de Bohumil Hrabal)


RENDEZ-VOUS OCTOBRE

- ALCOOL/résidence de création du 21 au 27 Octobre 2013 au Théâtre d'Aurillac

- Atelier d"Ecriture scénique" le 22 Octobre à 20h30 au Théâtre d'Aurillac avec Nadège Prugnard

- Rentrée Zone libre le 28 Octobre à 19H au Bar de l'Avenue" A Wop Bop A loo Bop a Lop Bam Boom” Lecture rock par Eric Lareine et Pascal Maupeu, d’après le livre de Nick Cohn

 

 

 

Résidence de création du 21 au 27 octobre 2013

au Théâtre d'Aurillac

 

Alcool

Un petit coin de paradis ?

Création 2014

Texte et mise en œuvre Nadège Prugnard

 

Pour cette nouvelle création, Nadège Prugnard à choisi de travailler sur le thème de l’alcool et de l’ivresse du verbe « poème dans un coin d’ombre où je fourre ma main d’auteure dans la gorge de la vinasse ». Un texte à l’image de Putain de route de campagne , Suzanne takes you down ou encore Women 68 même pas mort, nourri des paroles, témoignages et de rencontres faites cette fois-ci aux « comptoirs des vivants ». Parole de celles et ceux qui refont le monde en chantant au comptoir, poème aussi de celles et ceux qui en ont gros sur le cœur, qui picolent leurs larmes et qui tentent d’arracher la douleur de vivre.

 

Après la présentation d'une version solo " Harangue de rue" pendant le Festival d'Aurillac 2013, Nadège Prugnard met en place une cession de recherche dramaturgique au Théâtre d'Aurillac afin de questionner les contreforts du projet , avec les artistes Thérèse Bosc, Pascaline Hervéet, Nouche Jouglet-Marcus, Barbara Kilian , Sèverine Le Blanc, Lembe Lokk, Rénata Scant  (en cours...) et Mayâ Heuse-Defay ( Collaboration dramaturgique)

 

Partenaires : La Ville et le Théâtre d’Aurillac Scène conventionnée,  la Communauté de communes Cère et Goul en Carladès et l'ANPAA15 ( Recherche de partenaires en cours..)La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec le Ministère de la Culture - Drac Auvergne, la Région Auvergne, la Ville et le Théâtre d’Aurillac.

Alcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie LadvieAlcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie Ladvie

Alcool "Solo" - Images Festival d'Aurillac 2013 - Photos de Daniel Aimé, Ludovic Laporte, Marie Ladvie

Elle dit :

- Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter !

Je dis :

- Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m'arrêter !

- Putain d’auteur de merde ! Elle dit. Pauvre fille ! Dégage ! Je vais t’en foutre moi de la parole de miséreux t’as qu’à écrire sur les grenouilles !

- Comment recueillir en moi les bourrasques ? Ecrire la parole d’une humanité qui crie qu’elle a mal ? Comment dire le grand chagrin d’où se déploie l’essence des choses ?

- Ecrire le monde le visage à l’envers ? Est-ce cela que tu veux ?

- Je veux la parole de ceux qui sont en marge et bancals, tout ce dont on ne peut parler, je veux le dire. Devoir d’interroger la violence de ce monde qui refuse toute question.

- Allez patron les mouches se cognent au fond du verre, faudrait pas qu’elles se noient ! Allez c’est la mienne ! Rhabille ma gueule de pochtronne ! Rhabille je te dis ! J’ai plus de bagnole alors je ne suis plus dangereuse pour personne ! Sers-moi une bière que je dégueule un poème toxique sur ce putain de monde tragique ! …Toute façon je n’ai pas envie d’aller à la piscine, tout le monde te regarde et si tu te pends, c'est la honte …»

(Notes d’écritures, N.P)

Zone libre # 32

 

Lundi 28 octobre 2013

Rendez vous au Bar de l'Avenue

Avenue de la république à Aurillac

19h

A Wop Bop A loo Bop A Lop Bam Boom

Lecture rock par Eric Lareine (chant - harmonica)

et Pascal Maupeu (guitare électrique)

d’après le livre éponyme de Nick Cohn.

 

Vous n’avez pas connu la rumeur des talons aiguilles à l’arrivée des Stones backstage, leur sang-froid, et toutes ces jeunes filles en pleurs. Nick Cohn dans son livre “A Wop Bop A Loo Bop A Lop Bam Boom” était déjà né pour vous raconter l’Age d’Or, Pascal Maupeu a fouillé profondément dans ce Rock, les Who (les qui ?) ont détruit leurs amplis, mais ont-ils pour autant cassé le moule ? Non, Eric Lareine est tombé dedans quand il était petit, il habite cet Age d’Or.

 

Parce qu'il est royalement alambiqué et totalement hors norme ; parce qu'il défend coûte que coûte une chanson rock teintée de free-jazz, dont il doit bien se douter qu'elle ne passera jamais à la radio (...),on ne peut que s'incliner devant la créativité et la personnalité épineuse d'Eric Lareine.”  Valérie Lehoux - Télérama.fr

Extrait vidéo Ici 

http://www.dailymotion.com/video/ximfb1_eric-lareine-et-pascal-maupeu_music

visuel Nicolas Groslier

visuel Nicolas Groslier

Eric lareine (chant - harmonica)

Compositeur et chanteur, il débute comme comédien et danseur dans la troupe de Katja Cavagnac. Il a travaillé pour le théâtre avec Royal de Luxe, Nadège Prugnard (Kamédur(x) Drama Rock), la Cie Gilbert Tiberghien (La rue de la sardine, Opéra Nostra). Musicien, il collabore avec le pianiste Mingo Josserand, Denis Badault (”Duo Réflex”), Bernardo Sandoval ou Denis Charolles et la Campagnie des Musiques à Ouïr (Étrangers familiers en hommage à Brassens, cochanté avec Loïc Lantoine). Cinq albums à son actif : Plaisir d’Offrir - Joie de Recevoir, L’ampleur des dégâts, J’exagère, puis avec le groupe “Leurs enfants” Eric Lareine et leurs enfants et Embolie, publié en 2012.

 

Pascal Maupeu (guitare électrique)

Autodidacte de formation, il se produit au sein de diverses formations de musiques improvisées puis élargit sa palette artistique en multipliant les réalisations : trio de guitares avec Noël Akchoté et Eric Amrofel, solo consacré au répertoire des Beatles, membre du trio “Crlustraude”, le trio « Tilbol », le duo post-rock  « shampoo meuchiine », le sextet « mop meuchiine » consacré à la musique de Robert Wyatt... Il collabore également avec divers artistes œuvrant dans d’autres disciplines : théâtre avec Nadège Prugnard, spectacles pour enfants avec la Cie La tortue magique, duo avec le comédien burlesque Dimitri Hatton, danse avec le chorégraphe Bernardo Montet.

 

plus d’info sur www.lesproductionsduvendredi.com

écoutez “embolie” sur deezer : www.deezer.com/fr/album/6144453

 

  

Prochaines Zone Libre : "Une histoire du rock à Clermont-Ferrand" de Patrick Foulhoux en présence de Géraud Bastar et d'autres (en novembre) / "Le Dernier Titan" de Nadège Prugnard (en décembre)

 

ZONE LIBRE : Qu’est ce que c’est ?

La compagnie Magma performing Théâtre associée à la ville et au théâtre d’Aurillac scène conventionnée propose, un lundi par mois, un moment artistique ouvert à tout et à tous autour des nouvelles écritures pour la scène. Faire connaitre les auteurs de demain, provoquer des rencontres entre les artistes d’ici et d’ailleurs, démocratiser l’accès à la culture, sortir le théâtre du théâtre pour le porter au plus près des gens, dans des lieux de passage, des carrefours de vie , des cafés, commerces …tels sont les enjeux des zones libres. Sous forme de lectures musicales, performances, commandos poétiques, assemblées, expo, films, putschs rock‘n’roll et autres « épluchages du réel » nous vous proposons un programme original et engagé … Une manière festive de mettre en commun une « zone libre » mais inquiète : « Comment remonter le col à cet univers cassé, et créer ensemble de nouveaux possibles ? »
Il s’agit d’ouvrir le champ des possibles, de changer les points de vue, de « déranger » l’ordre établi, les normes culturelles, d’offrir une alternative, un sens nouveau.
Il s’agit aussi de s’adresser différemment aux spectateurs, à tous les spectateurs, de donner accès à tous à la création, à l’écriture contemporaines.
Il s’agit encore de donner un espace d’expression, de visibilité à des artistes innovants, souvent à la marge des réseaux institutionnels, de résister à l’entre-soi bourgeois en donnant à voir et à entendre les créateurs d’aujourd’hui et de demain.

Quelques liens vidéos
http://www.dailymotion.com/video/xcdjhu_zone-libre-9_creation

Zone libre 11 http://www.dailymotion.com/video/xfhjpl_zone-libre-11_creation

Zone libre 14 http://www.dailymotion.com/video/xd5o1o_zone-libre-10_creation

http://www.dailymotion.com/video/xcdjhu_zone-libre-9_creation

Dernières news

 

Canteloube en fête

Retrouvez ici les photos de Canteloube en fête (21 septembre 2013)  dans le cadre des actions " Quartier langue-vie"  menées par la compagnie  et aussi et surtout La horde, le " mieux vivre ensemble", Logisens, le centre social de Marmiers, Magie....

 

Et écoutez sur Soundcloud l'émission "Comptoir des vivants" spéciale "Parole aux habitants"imaginée par Magma Théâtre :

https://soundcloud.com/comptoir-des-vivants/septembre-2013

 

Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013 Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013

Photos Marie Ladvie / Canteloube en fête Sepembre 2013

On en parle !

 

"le ciel rouge n'a plus soif" de Nadège Prugnard et Geraud Bastar paru dans le Petit Bulletin à Lyon signé Grégory Bonnefont : http://www.petit-bulletin.fr/saint-etienne/theatre-danse-article-46222-Un+conte+de+fee+pontempeyresque.html

 

"(...) Avec Le ciel rouge n'a plus soif, l'auteur, metteur en scène et actrice s'associe à un autre écorché vif, Géraud Blastar. Armé d'une guitare, celui qui a des faux airs de Jamie Hince, le chanteur des Kills, se réclame sur scène du marteau et de l'enclume d'Héphaïstos (premier dieu communiste !). Et ça va frapper sur scène ! Car voyez-vous, l'exercice est périlleux et risqué de balancer du texte, dit théâtral, avec deux micros, histoire de faire rock. Olivier Balazuc n'a pas sauvé la crise en faisant appel à Guesch Patty. Mais là, on se dit que ça marche, parce que le rock et le théâtre ont baisé à l'intérieur des corps.
Quoi ce mot qui n'arrive plus à lever les corps
Dans ce conte glam'rock, il y a bien une princesse et il y a bien un grand méchant loup. Sauf que la princesse est fringuée comme une nana qui aurait trop bu des Mojitos de Jérémy au Little soba et le grand méchant loup a enfilé un perfecto. Des personnages rock, punk, ceux qui ont aussi l'âge du crédit de la maison a remboursé, les études des mômes et les pensions alimentaires à payer, mais qui pourtant interrogent une société dans sa capacité à se lever, s'indigner, exister. Sur des rifs qui rappellent le duo Serge Teyssot-Gay et Marc Sens de Zone-Libre, Nadège Prugnard n'aurait elle rien à envier à Casey. Sa parole, c'est sa voix et sa voix c'est son âme, celle d'une femme, dont le coeur bat et le poing ne se baisse pas. De la résistance à l'état pur face à l'ennui de voir les choses se faire dans notre société sans rien dire. Alors bien sûr c'est pas divertissant-tissant, quoiqu'au début il y a un masque de loup, mais bon sang que ça réveille ! Ca réveille quoi ? Le chant des possibles, tu connais ?"

 

Un article-essai sur "Ma mort n'est la faute de personne" dans Âgon, revue des arts de la scène intitulé " Epuiser l'entrée" de Géraldine Prévot ( NB / aller à l'Entrée Forcée : La Convocation" ) http://agon.ens-lyon.fr/index.php?id=2441

" Le théâtre de rue joue, plus que le théâtre en salles, avec la présence du spectateur : il l’interpelle, le met à l’épreuve, l’invite à monter sur scène. Souvent, le spectateur, choisi au hasard, est donc partie prenante du spectacle et se doit, lui aussi, de faire son entrée, et de la réussir. Ainsi, dans le spectacle Ma mort n’est la faute de personne (2012), de Nadège Prugnard et Marie-Do Fréval, quelques spectateurs, avant même que le spectacle ne soit réellement lancé, dans la file d’attente, se voient accostés par une femme qui leur demande : « Vous êtes bien Gildas ? ». Certains jouent le jeu, d’autres non ; mais dès que l’un se laisse prendre, la femme lui remet un petit carton, sur lequel on peut lire « Sachez que vous serez appelé par la morte. » Pendant le spectacle, on entend une des deux comédiennes dire : « On appelle le cousin Gildas » : le spectateur ainsi désigné se doit donc de faire son entrée, de s’allonger auprès de la morte, et de répondre à ses questions, qui ressemblent fort à des injonctions. L’entrée en scène du spectateur est ici une invitation à quitter l’indifférence, tant face au deuil (le thème du spectacle) qu’au théâtre lui-même, que l’auteure, Nadège Prugnard, entend bien secouer avec force. L’entrée en scène du spectateur est ainsi un moyen de faire tomber la frontière scène/salle, ce qui est confirmé par les adresses régulières d’une des deux comédiennes (qui est aussi la metteuse en scène) à l’ensemble des spectateurs (tour à tour invités à réciter ensemble une prière funèbre pour la morte, ou à allumer des bougies distribuées en début de spectacle). Le spectateur, qu’il soit appelé ou non sur la scène, est ainsi partie prenante du déroulement du spectacle, et son entrée en scène, collective ou individuelle, s’inscrit pleinement dans ce que Richard Schechner entend par « théâtre participatif », et qui fait de l’entrée en scène du spectateur un « point de rupture » qui redéfinirait la place du théâtre dans le champ social.
La participation du public élargit le champ de la performance, parce que la participation du public se situe précisément au point de rupture où la performance devient un événement social. En d’autres termes, la participation est incompatible avec l’idée que l’œuvre d’art se suffit à elle-même, qu’elle est autonome, qu’elle a un début, un milieu et une fin. En ce sens, l’entrée en scène du spectateur va de pair avec une redéfinition plus ample des conditions mêmes d’exercice de l’art théâtral : en « désautonomisant » la scène, cette entrée revient à la fois sur la limite scène/assistance, et sur le déroulement linéaire et prévisible de l’acte théâtral. Les corps des spectateurs sont ainsi à prendre en compte comme capables à tout moment d’entrer en scène et de changer le cours du spectacle."

Partager cet article

Magma Performing Theatre
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 17:39
 Le ciel rouge n'a plus soif en septembre 2013

LE CIEL ROUGE N'A PLUS SOIF !

De Nadège Prugnard et Géraud Bastar

...aux 4 coins de l'Auvergne

  • Le 1er septembre à 18H / Festival « Un été dans mon village » (03)

Lieu : La pension de Famille, 3 chemins de la croix carton à Argenty ( 03)

Infos sur http://www.cie-attrape-sourire.book.fr/festival

Infos/ réservations 06 61 43 18 14

Et à 15H30 / Retrouvez Eugène Durif , Nadège Prugnard et Séverine Magois pour un débat en bord de scène …

  • Le 21 septembre à 20H / Canteloube en Fête (15)

Dans le cadre de la Fête des habitants des quartiers de Canteloube et Marmiers et du projet « Quartier- langue-vie »

Plus d’infos et de belles surprises pour cette soirée très bientôt ….

  • Le 27 septembre à 19H30/ Ouverture de la saison culturelle de la ville de Pont du Château (63)

COUR DU CHÂTEAU
PLACE DE L'HÔTEL DE VILLE
63430 PONT DU CHÂTEAU

Renseignements : 04.73.83.73.62
Email : serviceculturel@pontduchateau.fr

  • Le 28 septembre à 18h30 / Festival « Les Pontempeyresques » (42)

Hostellerie de Pontempeyrat
42550 Usson-en-Forez

Infos et réservations : a.dubosc@hostellerie-pontempeyrat.com// 04 77 50 60 61

Le ciel Rouge n'a plus soif de Nadège Prugnard et Géraud Bastar

Lumières / Jean-lou Fié

Scénographie / Sophie Chandoutis

Costumes/ Marianne Mangonne

Regard extérieur / Amanda Rubinstein

Histoire d’une princesse désenchantée, vraie-fausse vierge post-punk qui appelle le grand méchant loup, vrai rocker à voix chaude…Le duo joue des codes du conte de fée comme du crash test amoureux. Entre poésie écorchée et énergie rock, Nadège Prugnard et Géraud Bastar secouent les terres de l’imaginaire de l’enfance et questionnent nos propres mythologies intimes. Ils inventent un conte d’aujourd’hui, un poème amoureux qui mêle théâtre et rock

" Enfermé de l'autre côté de l'amour
Il se coupe les poignets
La lame tranchante
La larme sèche
Et l’arme à provoc’
Coma des comètes
Le ciel se déchire
Coma
Coma Furieux
Pas d’oiseaux pas de nuages
Pas de jolies phrases dessinées sur les pages
Têtes coupées des anges
Qui s’entrechoquent et tombent
Au Comptoir du silence
Miroir éthylique
D’un apéro céleste
A la Cuite tragique...." Extrait "le ciel rouge
Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013

Photos de Daniel Aimé / Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013

« Géraud Bastar est une bête de scène, un rocker – loup magnifique, un vrai qui hurle, la gueule tendue démesurément ouverte, découvrant les grandes dents de dévoreur de petit chaperon rouge. Si sa voix venue des profondeurs se déploie avec une gravité et une puissance incomparables, elle sait, évoquer aussi bien l’intimité douloureuse d’une mémoire d’enfance que traduire l’émoi d’un amour improbable et ébloui qui l’unit à la femme – princesse, mal étrillée, dont la robe blanche transparente dévoile une panoplie de séductions, et dont le diadème laisse place au casque dur de motard d’où débordent des cheveux en bataille. Elle est belle, elle l’épate, elle le fascine, tant elle est inattendue, indéfinissable, inclassable… Vaste ! Leurs duos croisent la violence et l’émoi, parodient les romances… Et le rire peut rugir du panier rouge du petit chaperon, qui flirte avec le grand masque du loup en latex. Mais du panier rouge, la femme tire aussi le grand couteau et le retourne contre elle, le portant à bout de bras au - dessus de sa tête - vision symétrique et pure de quelque déesse indienne - comme une épée de Damoclès, d’où s’écoule un flot d’argent sur son visage… Nadège Prugnard et Géraud Bastar avancent ainsi, sur un fil balancé par la tempête sous leur crâne, avec pour balancier d’un côté la douleur, la colère face à tout ce qui nie, qui emprisonne et qui blesse, de l’autre la plénitude d’un amour éblouissant et la liberté passionnée d’une parole sans réserve. Cette parole à deux voix, échevelée, est d’une grande beauté, poésie pure et fulgurante lucidité. Tout du long, chantée ou parlée, criée ou murmurée, elle est le mystérieux sésame et le fil d’Ariane dans le labyrinthe d’un spectacle à couper le souffle, dont on ressort conquis et un peu ivre. » Geneviève Brun

Vidéo Amanda Rubinstein

Reprise de l’atelier d’écriture initié par Nadège Prugnard au Théâtre d'Aurillac / fin septembre /début Octobre

Ouvert à toutes et Tous / Entrée Libre (la date bientôt)

Renseignements Théâtre d’Aurillac : 04 71 45 46 05

« Alors, continuer, tenter, se planter. Rater ”un peu mieux ” à chaque fois, comme l’écrivait Beckett. Les gens qui savent ce qu’est l’écriture contemporaine, qui savent si elle existe ou non, s’il y a des auteurs ou non, ces gens suffisants et doctes qui aiment tant les morts quand ils sont morts, et qu’on peut parler d’eux et les faire parler à leur corps défendant, laissons-les se gonfler d’eux-mêmes. Longtemps qu’ils n’ont rien rencontré, rien lu qui les ait touché. Longtemps qu’ils se sont congelés ou asséchés, réduits à leurs certitudes, tout entier pris par leurs stratégies de pouvoir. Qu’ils en aient donc encore un peu plus. Qu’ils s’en gavent jusqu’à écœurement. Qu’ils étalent encore un peu plus les clichés et certitudes qui leur tiennent lieu de pensée dans les journaux où ils s’expriment à volonté. On leur laisse tout ça… leurs pensées, leurs analyses pontifiantes, leur vocabulaire de base, ces terrifiants mots-sésames de la novlangue culturelle, leurs toujours mêmes repères et les chemins bien balisés qu’ils n’ont pas quitté depuis longtemps. »
Eugène Durif, De la Rétention du Vivant 2011
/

les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix

les ateliers d'écriture de l'année 2012-2013 avec les auteurs et autrices : Nadège Prugnard, Pascaline Herveet, Eugène Durif, Jean-Luc Raharimanana, Jean Louis Clarc et Sly de Bruix

Qu'est ce que l'Atelier d'Ecriture du Théâtre d'Aurillac ? / Vidéo asso "In Nocte" d'Hélène Bobroff

HF AUVERGNE

Suite au lancement de l’Antenne HF Auvergne / pour l’égalité Homme- femme dans les arts et la culture / une réunion de rencontre et d’objectifs aura lieu durant la première quinzaine d’octobre / Infos sur hf.auvergne@gmail.com et sur facebook : HF Auvergne

Retour en Images du lancement Officiel du Mouvement HF Auvergne au Festival de Théâtre de rue d’Aurillac en présence de Cloé Bégou ( HF Lyon) , Frédéric Michelet ( SACD), Nicole Rouaire ( Vice présidente du Conseil Régional d’Auvergne), Anne Matheron ( Directrice de la Drac Auvergne) , Caty Avram ( Générik Vapeur), Julie Binot ( Cie les gemmes), Marie-Do Fréval ( Cie Bouche à Bouche), Françoise Guillaumond ( Cie Baleine Cargo), Dorsaf ( Cie Terrain Vague) , Perrine Anger-Michelet, Pierre Marius Court Nadège Prugnard et bien d’autres …..

lancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvielancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvie

lancement HF Auvergne, Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac 2013 / photos Marie Ladvie

Partager cet article

Magma Performing Theatre
commenter cet article
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 13:06

"Si les professionnels de la trouille
Parviennent à nous rallier
Tremblant et qu’on condamne la débrouille
Au nom d’un dangereux or puant
Y aura de la merde dans nos yeux"

Loïc Lantoine , Tout est calme
 

LES DATES :

10 août 2013 – Le ciel Rouge n’a plus soif / Festival Festifermes à Moulidars (16)

 

FESTIVAL INTERNATIONAL DU THEATRE DE RUE D'AURILLAC 2013 : 

 

Le 21 août à 17h30 - Lancement du mouvement HF Auvergne / Espace Jules Ferry

Du 21 au 23 août 2013 à 15h – Alcool lecture chantier / rue Sainte-Anne

 Les 22 (22h30) et 23 août (22h40) 2013 - Le ciel Rouge n’a plus soif / Enclos Bideau

 

 

Les dates

10 août 2013 – Le ciel Rouge n’a plus soif / Festival Festifermes à Moulidars (16)

Du 21 au 23 août 2013 – Alcool / Festival d’Aurillac 2013

Les 22 et 23 août 2013 - Le ciel Rouge n’a plus soif / Festival d’Aurillac 2013

Photo Matthieu Galeyrant / présentation chantier /festival de théâtre de rue d'Aurillac 2012 / visuel Nicolas Groslier Photo Matthieu Galeyrant / présentation chantier /festival de théâtre de rue d'Aurillac 2012 / visuel Nicolas Groslier Photo Matthieu Galeyrant / présentation chantier /festival de théâtre de rue d'Aurillac 2012 / visuel Nicolas Groslier Photo Matthieu Galeyrant / présentation chantier /festival de théâtre de rue d'Aurillac 2012 / visuel Nicolas Groslier Photo Matthieu Galeyrant / présentation chantier /festival de théâtre de rue d'Aurillac 2012 / visuel Nicolas Groslier Photo Matthieu Galeyrant / présentation chantier /festival de théâtre de rue d'Aurillac 2012 / visuel Nicolas Groslier

Photo Matthieu Galeyrant / présentation chantier /festival de théâtre de rue d'Aurillac 2012 / visuel Nicolas Groslier

Le Ciel rouge n’a plus soif

10 août 2013 à 21hFestival Festifermes à Moulidars (16)

Renseignements au 05 45 66 22 45

Les 22 et 23 août 2013 - Festival d’Aurillac 2013

Enclos Bideau - Pastille n°66

Horaires des séances : le 22 à 22h30 et le 23 à 22h40

 

 

Conte glam’rock de et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

Lumières : Jean-Louis Fié

Costumes Marianne Mangone

Scénographie : Sophie Chandoutis

 

 Histoire d’une princesse désenchantée, vraie-fausse vierge post-punk qui appelle le grand méchant loup, vrai rocker à voix chaude… Le duo joue des codes du conte de fée comme du crash test amoureux. Entre poésie écorchée et énergie rock, Nadège Prugnard et Géraud Bastar inventent un conte d’aujourd’hui, un poème amoureux qui mêle théâtre et rock.

 « Nadège Prugnard et Géraud Bastar avancent ainsi, sur un fil balancé par la tempête sous leur crâne….cette parole à deux voix, échevelée, est d’une grande beauté, poésie pure et fulgurante lucidité. Un spectacle à couper le souffle, dont on ressort conquis et un peu ivre. » Geneviève Brun - Critique à la revue Théâtre/public

 « La pièce, écrite et interprétée par l’auteur et metteur en scène Nadège Prugnard et le musicien Géraud Bastar, revisite avec une profondeur mêlée d’allégresses l’imaginaire des contes de fée. Il en ressort une fresque glamour et rock, irrévérencieuse et tendre, poétique et écorchée vive sur l’autel de la liberté. » Julien Bachellerie - La Montagne

 

 Avec le soutien de 16Alliés production, la Ville de Clermont-Fd (63), Le Guingois Scène de musique actuelles à Montluçon (03),  le Festival Hibernarock (15), l’Espace Périphérique (Ville de Paris - Parc de la Villette). La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec la Ville et Théâtre d’Aurillac Scène conventionnée (15), le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne et le Conseil régional d’Auvergne.

 

 Retrouvez aussi ce spectacle à la rentrée :

Le 1er septembre – Festival Un été dans mon village – Teillet d’Argenty (03)

Le 27 septembre – Ouverture de saison de Pont-du-Château (63)

Le 28 septembre – Les Pontempeyresques (42)

vidéo Amanda Rubinstein

ALCOOL

De Nadège Prugnard

Harangue de rue – Création 2014

Présentation-chantier 30’

Du 21 au 23 août 2013 à 15h - Festival d’Aurillac 2013 - Rue Sainte Anne - Pastille n°85

 " le cri est toujours le début d'un chant" Christian Paccoud

Nadège Prugnard a choisi de travailler pour sa nouvelle création sur le thème de l’alcool et de l’ivresse du verbe « poème dans un coin d’ombre où je fourre ma main d’auteure dans la gorge de la vinasse ». Un texte à l’image de Putain de route de campagne / ou encore Women 68 même pas mort, nourri de rencontres faites cette fois-ci aux « comptoirs des vivants ». Elle livrera, rue Saint Anne, pendant le festival d’Aurillac un premier geste d’écriture… 

photo Marie Ladvie / visuel Nicolas groslier photo Marie Ladvie / visuel Nicolas groslier photo Marie Ladvie / visuel Nicolas groslier photo Marie Ladvie / visuel Nicolas groslier

photo Marie Ladvie / visuel Nicolas groslier

Elle dit :
- Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter !
Je dis :
- Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m'arrêter !
- Putain d’auteur de merde ! Elle dit. Pauvre fille ! Dégage ! Je vais t’en foutre moi de la parole de miséreux t’as qu’à écrire sur les grenouilles !
- Comment recueillir en moi les bourrasques ? Ecrire la parole d’une humanité qui crie qu’elle a mal ? Comment dire le grand chagrin d’où se déploie l’essence des choses ?

Nadège Prugnard / notes d'écriture

LANCEMENT OFFICIEL DU MOUVEMENT HF AUVERGNE

 

En complicité avec le festival international de Théâtre de rue d'Aurillac et la compagnie Magma Performing Théâtre dirigée par l'auteure Nadège Prugnard, Le Mouvement HF pour la parité Homme- Femme dans les arts et la culture à le plaisir de vous inviter au Lancement officiel du Mouvement HF Auvergne, le 21 Août à 17H30 au Festival international de Théâtre de rue d'Aurillac à l'Espace Jules Ferry. En présence de la SACD, de la Drac Auvergne, de la Fédération des arts de la rue, de la Région Auvergne et d'artistes... 

Le lancement sera suivi d'un verre de l'amitié !
 


Le Constat
84 % des théâtres co-financés par l’Etat sont dirigés par des hommes
89 % des institutions musicales sont dirigées par des hommes
97 % des musiques que nous entendons dans nos institutions ont été composées par des hommes
94 % des orchestres sont dirigés par des hommes
85 % des textes que nous entendons ont été écrits par des hommes
78 % des spectacles que nous voyons ont été mis en scène par des hommes
57 % des spectacles que nous voyons sont chorégraphiés par des hommes
86 % des établissements d’enseignement artistique sont dirigés par des hommes (Chiffres tirés du rapport de Reine Prat commandé par le Ministère de
la Culture et de la communication de mai 2006, op.cit., et de mai 2009 « Mission pour l’égalité h/f – rapport d’étape n°2 : De l’interdit à l’empêchement ».)

Des chiffres chocs qui témoignent des inégalités invraisemblables, dans les secteurs hautement symboliques que sont l’art et la culture et qui soulèvent aujourd'hui un vrai problème de démocratie. Des chiffres qu’il faut connaître, des chiffres sur lesquels il faut agir, des chiffres qui plantent certes un soleil noir au dessus de l’iceberg démocratique, mais des chiffres qu’il faut lire comme un appel à l’autre, aux politiques, aux décideurs, aux artistes et aux spectateurs.
En luttant contre les discriminations en matière de représentation femmes / hommes et en général contre toutes formes de discriminations liées au sexe, aux origines et aux parcours de nombreux créateurs à la marge des réseaux institutionnels, H/F prétend contribuer à ce que le secteur artistique et culturel soit l’expression d’une société en mouvement, soucieuse d’égalité et de démocratie.
Le mouvement H/F rassemble aujourd’hui avec l’Auvergne, 12 collectifs régionaux qui militent ensemble pour l’égalité homme femme dans les arts et la culture à l’échelon régional, national et européen !


Rejoignez-nous le 21 juillet à l'occasion du lancement officiel du mouvement HF Auvergne !

 

Plus d'info sur

www.hf-idf.org

et le facebook du mouvement HF Auvergne

contact hf.auvergne@gmail.com

Prugnard / Festival de Théâtre de rue d'Aurillac 2013Prugnard / Festival de Théâtre de rue d'Aurillac 2013Prugnard / Festival de Théâtre de rue d'Aurillac 2013

Partager cet article

Magma Performing Theatre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Magma Performing Theatre
  • Le blog de Magma Performing Theatre
  • : Ce blog se propose de donner à voir à entendre ou à vivre l'actualité de nadège Prugnard - auteure, metteur en scène et comédienne, et informer des spectacles, créations, chantiers et évènements artistiques produits par ou avec Magma Performing Théâtre.
  • Contact

Profil

  • Magma Performing Theatre
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog