Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 11:50

"Je veux ébranler les certitudes et nos identités stables je suis le visage black l’ombre noire qui exhibe jusqu’à l’extrême limite notre réel décharné […] pour dire nos propres vides je veux exposer au cœur-même du réel ce vide qui n’a plus la parole tout ce qu’on cherche à cacher ce dont on ne peut parler je veux le dire je veux l’appel à l’autre y’a quelqu’un ?"  In MAMAE et autres textes de  Nadège Prugnard

 

A l'occasion de la parution du livre M.A.M.A.E & autres textes de Nadège Prugnard aux Editions Al Dante le 14 octobre, quatre rendez-vous artistiques auront lieu entre Toulon et Paris :  

 

7 octobre à 12h30 

Dédicace à la Librairie le Talon d'Achille à Montluçon en partenariat avec le Théâtre des Ilets-CDN de Montluçon  

 

14 octobre à 11h

Rencontre-dédicace et Performance de "Alcool" de Nadège PRUGNARD à Toulon organisée par Orphéon en partenariat avec la librairie Contrebandes et l'association des libraires du Sud

 

21 octobre à 11h 

Lecture-Rencontre à la Librairie Les Volcans en complicité avec la Comédie Scène nationale de Clermont-Ferrand et Lecture de "No Border" (texte en cours d'écriture) à 18H à Clermont-Ferrand ( à confirmer). 

 

20 Novembre 

Soirée de lancement du livre avec les représentations de "M.A.M.A.E" à 19h et "Alcool" à 20h30 à l'Echangeur à Bagnolet en présence de l'éditeur Laurent Cauwet

Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne
Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne
Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne
Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne
Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne
Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne
Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne
Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne

Monoï, MAMAE, Suzanne takes you down, Women 68 , Alcool, Putain de route de campagne

Regarde de Nadège Prugnard par Bélaïd Boudellal / Pour la sortie de MAMAE /AURILLAC2017

7 octobre à 12h30 

Dédicace à la Librairie le Talon d'Achille à Montluçon en partenariat avec le Théâtre des Ilets-CDN de Montluçon 

Durant le temps fort "Migrations" organisé par le Théâtre des Ilets-CDN de Montluçon, Nadège Prugnard sera présente lors de plusieurs rendez-vous artistiques entre le 4 et le 15 octobre. Le 7 octobre aura lieu une dédicace du livre M.A.M.A.E & autres textes de Nadège Prugnard, Editions Al Dante, à la Librairie Le Talon d'Achille à Montluçon en partenariat avec le Théâtre des Ilets-CDN de Montluçon. Retrouvez les autres événements de ce temps fort sur le site du Théâtre des Ilets et sur ce blog. 

14 octobre à 11h 

Lecture Performance de "Alcool" à Toulon organisée par Orphéon en partenariat avec la librairie Contrebandes et l'association des libraires du Sud

"À l'occasion de la parution chez Al Dante de M.A.M.A.E & autres textes, livre réunissant pour la première fois sept de ses pièces écrites et jouées depuis 2003, Orphéon - en partenariat avec la librairie Contrebandes et l'association des libraires du Sud- a le plaisir d'accueillir à Toulon, Nadège Prugnard. A cette occasion Nadège PRUGNARD jouera Alcool, un petit coin de Paradis ( version rue) 

 

Selon la météo, la lecture de Nadège Prugnard aura lieu à l'intérieur la librairie Contrebandes (04 94 89 66 39) ou non loin en plein air, autour de la fontaine-lavoir de la place Saint-Vincent.

A propos d'Alcool de Nadège PRUGNARD

"« Elle est digne d'un personnage de cinéma Italien réaliste, Anna Magnani dans "Mama Roma", ou une des
actrices de Fellini. " Vent d'art, Sylvie Lefrère,

« Nadège Prugnard a une très belle écriture, c’est une actrice formidable (…) dans son spectacle « Alcool » c’est
Gena Rowlands… ce spectacle est superbe »
France Culture - Emission ça se dispute.

« "Alcool" est un spectacle couillu, un texte couillu et l’actrice qui le porte, Nadège Prugnard ne manque pas de
couilles contrairement à beaucoup d’« auteurs françaises contemporains"" Rue 89, Jean-Pierre Thibaudat

Du rouge à lèvres clownesque, du noir qui coule, un « embrasse-moi» lancé comme une bouée de sauvetage…
Du sanglant, du très beau théâtre au-dessous du volcan » Théâtre du Blog, Stéphanie Ruffier

« Un moment d’émotion rare » Valérie de Saint-Do, L’insatiable-Cassandre,

Crédits Photos : Daniel Aimé, Norbert Dutranoy,
Crédits Photos : Daniel Aimé, Norbert Dutranoy,
Crédits Photos : Daniel Aimé, Norbert Dutranoy,
Crédits Photos : Daniel Aimé, Norbert Dutranoy,

Crédits Photos : Daniel Aimé, Norbert Dutranoy,

21 octobre à 11h 

Lecture-Rencontre à la Librairie Les Volcans en complicité avec la Comédie-scène nationale de Clermont-Ferrand Avec Nadège PRUGNARD, Jean-Luc Guitton , Véronika Faure...( en cours)

 

 Lecture de "No Border" (texte en cours d'écriture) à 18H au Bar les Régates à Clermont-Ferrand ( 3 place Gras / tel 04  73 92 10 66)

 

 

"No Border"

Après avoir arpenté pendant deux ans et demi la "Jungle" de Calais à la rencontre des exilés(e)s qui fuient la guerre et qui espèrent trouver asile en Europe, Nadège Prugnard présentera une lecture de son texte "NO BORDER", projet initié par la cie HVDZ direction Guy Alloucherie 

 

"No Border s’inscrit comme un « poème » ininterrompu, un édifice « d’âmes multiples » qui questionne les moteurs de la violence d'aujourd'hui, la "déshumanisation", le sens de la communauté et l'état de notre démocratie ; c'est aussi l'histoire de ma propre traversée à la rencontre des exilé(e)s au bord au monde." Nadège PRUGNARD

"Après Angelica Liddell et le spectacle Aimer si fort, inspiré de la Maison de la Force, aujourd'hui, c'est avec la force artistique de Nadège Prugnard qui sait jouer de la poésie, du formel, de l'émotionnel et de la violence, combinée à notre manière de travailler avec acrobates et danseurs, que nous réussirons à faire des réfugiés, des Sublimes. »  

Guy Alloucherie

 

 

"Il y a l’avis des gens qui savent, qui disent qu’on «ne fait pas de théâtre avec de bons sentiments». Il y a la beauté comme vaccin contre le fascisme. Nadège Prugnard creuse la terre et la boue, en exhume le vers, ce versus latin, ce sillon de la charrue, plaie béante à ciel ouvert. Elle y décèle les bombes pernicieuses de l’ultra-libéralisme qui nous tue tous, qui enfume salement nos impuissances et nos révoltes. «Je fais remonter le poème avec les doigts», dit-elle. Et explose à intervalles réguliers ce refrain: « nos tremblements couronnés et trahis», puis surgit comme une fusée de détresse, la peur d’Idir : « Je me sens pas réel.  (....)Mots crus en intraveineuse, langues tout en en cris, larmes et tambours, rythme enflammé par la lave de l’émotion… Nadège Prugnard éruptive et sensible, sait nous parler d’eux, de nous. Elle nous réapprend à écouter ce grand hurlement de l’Histoire, là, tout proche." Stéphanie Ruffier, Théâtre du Blog , juillet 2017

"Moment intense. On est suspendus à ses lèvres [...] Lever les frontières, faire tomber les murs [...] Alors Nadège Prugnard dégaine ses armes, les seules qu'elles possèdent, des mots pour retrouver notre dignité perdue." Marie-Josée Sirach, L'Humanité, Juillet 2017

crédits photos :Julie Romeuf, performance Pas Pied in Calais
crédits photos :Julie Romeuf, performance Pas Pied in Calais
crédits photos :Julie Romeuf, performance Pas Pied in Calais
crédits photos :Julie Romeuf, performance Pas Pied in Calais

crédits photos :Julie Romeuf, performance Pas Pied in Calais

20 Novembre

Soirée de lancement du livre avec les représentations de "M.A.M.A.E" à 19h et "Alcool" à 20h30 à l'Echangeur à Bagnolet en présence de l'éditeur Laurent Cauwet

 

 

"M.A.M.A.E (Meurtre Artistique Munitions Action Explosion" avec  Lembe Lokk, Veronika Faure,Marie-Do Fréval, Sophie Million, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine

 

Six actrices « s’explosent » face au public. Une mort publique et théâtrale. Elles en ont gros sur le cœur et ça déborde dur. 6 demandes d’amour urgentes violentes. Un texte provocateur et jouissif. Un texte boomerang, de la vitesse du message sans accusé de réception. M.A.M.A.E nous arrive en pleine face comme une claque esthétique verbale engagée et désespérée.

 

« Six femmes nous font face, six bouches à décorner les boeufs et rudoyer les noeuds. Corps tendus comme en extase, elles éructent, ragent, crachent, cinglent, dézinguent avant d’en finir. En choeur d’abord et c’est foudroyant, haletant, magnifiquement rythmé. Le texte écrit, porte déjà, dans sa graphie, les prémisses de son explosion vocale et corporelle, il est dommage qu’aucun éditeur n’ait songé à publier ce morceau choisi d’écriture incendiaire. « M.A.M.A.E » Il serait ignoble d’évoquer ce moment de théâtre inqualifiable sans en citer les six impressionnantes femmes protagonistes : Lembe Lokk, Veronika Faure,Marie-Do Fréval, Sophie Million, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine" RUE 89, Jean-Pierre Thibaudat


 
« Si M.A.M.A.E était un morceau de jazz, il pourrait être signé Charles Mingus" Guy Degeorges, Un soir ou un autre
 
""Alcool, un petit coin de paradis" 

de et par Nadège PRUGNARD

 

Monologue bifide entre l’alcool et l’écriture. Miroir d’un apéro céleste à la cuite tragique.
Elle dit : Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter.
Je dis : Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m'arrêter.
 
Dans un coin de mur, miroir déformé de la cité, une femme se cogne pour trouver sa part d’humanité, retrouver un visage. Entre paroles rageuses et mots accrochés aux étoiles, Fany Peau de Whisky balance la longue litanie d'une vie écartelée entre les bars, entre le dernier verre du jour et le premier du lendemain…

 

Infos et Résa sur le site du Théâtre l'Echangeur 


 

Crédits photos : Daniel Aimé, Chris Boyer, C.Peter, Marie LadvieCrédits photos : Daniel Aimé, Chris Boyer, C.Peter, Marie Ladvie

Crédits photos : Daniel Aimé, Chris Boyer, C.Peter, Marie Ladvie

Repost 0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 15:18


"Je veux ébranler les certitudes et nos identités stables je suis le visage black l’ombre noire qui exhibe jusqu’à l’extrême limite notre réel décharné […] pour dire nos propres vides je veux exposer au cœur-même du réel ce vide qui n’a plus la parole tout ce qu’on cherche à cacher ce dont on ne peut parler je veux le dire je veux l’appel à l’autre y’a quelqu’un ?" Nadège Prugnard

Apéro-lecture avec Nadège PRUGNARD au Festival international de théâtre de rue d'Aurillac à l'occasion de la parution de "M.A.M.A.E & autres textes" de Nadège PRUGNARD aux éditions Al Dante

 

JEUDI 24 AOUT - 18H 

Accueil Pro du Festival 

Lycée Saint-Géraud,

23 rue du collège, Aurillac

 

Magma Performing Théâtre et l'association Éclat ont le plaisir de vous inviter à un apéro-lecture le jeudi 24 août à 18h au Lycée Saint-Géraud (accueil professionnel du festival international de théâtre de rue) à l’occasion de la sortie du livre M.A.M.A.E & autres textes de Nadège Prugnard aux Éditions Al Dante ( sortie officielle le 14 octobre ) , dont plusieurs des textes ont été présentés ces dernières années au festival de théâtre de rue d'Aurillac (M.A.M.A.E, Putain de route de campagne, Alcool, un petit coin de paradis et Women 68 même pas mort). 

 

Renseignements 

Caroline Parisot communication@magma-theatre.com

photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool
photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool
photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool
photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool
photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool
photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool
photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool

photos Monoï, MAMAE, Putain de route de campagne, Suzanne takes you down, Women 68, Alcool

« Quel éditeur aura les couilles de publier un beau gros volume couillu des pièces de Nadège Prugnard  ?» Jean-Pierre Thibaudat


 « On pense à Artaud ou Lautréamont. Mais c’est du Prugnard. Une écriture brute, acérée […] qui prend aux tripes et vous ligote sur place » Thierry Blandenet, Journal de Saône et Loire


 « Nadège Prugnard a l’écriture volcanique, éruptive de celle qui donne le tournis, qui vous fait rire et fait mouche tant ses mots agissent comme de l’huile sur des plaies jamais fermées venues de l’enfance.. » Marie Josée Sirach, L’Humanité 


« Avec Nadège Prugnard, la parole sort de ses gonds, elle fait du théâtre le lieu d’une stimulante liberté imprécatoire » Jean-Marc ADOLPHE, Mouvement


« Pour présenter Nadège Prugnard, on serait assez tenté d’en rajouter dans l’épate et l’effet. Ce qui est inutile. Il suffit d’aller au plus simple. Au murmure. […] On peut bien la recouvrir de tous les qualificatifs qui font chic ou choc, la dire rebelle, marginale, écorchée vive ou infernale, tenter de la récupérer ou la détester : elle est au vrai sens du terme et sans compromis, une artiste. Avec une langue singulière– et un univers à nul autre pareil. Elle se reconnaît au premier mot, au premier coup d’œil. »  Daniel Martin, Journal de la Comédie de Clermont-Ferrand

Rendez-vous autour de " MAMAE et autres textes" de Nadège PRUGNARD aux éditions Al Dante :

 

- 14 octobre / sortie officielle du livre en librairie

 

- 19 octobre / lecture + verre de l'amitié à la Bibliothèque Armand Gatti à la Seyne -sur- mer

 

- 21 octobre / lecture 11H à la librairie des Volcans à Clermont-Ferrand + en soirée  lecture du dernier texte de et par Nadège PRUGNARD " NO BORDER" / en complicité avec la Comédie scène nationale de Clermont-Ferrand

 

- 20 Novembre à 19H à l'Echangeur à Bagnolet / verre de l'amitié et présentation des spectacles MAMAE et Alcool

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 14:00

Nadège Prugnard présente  "No Border" (Ecriture en cours)

Mise en lecture : Guy Alloucherie 

 

11 Juillet 2017 - 11h à La Chartreuse Villeneuve-Lès-Avignon

Dans le cadre du cycle " Un jour, un auteur" pour les 44ème Rencontres d'été de la Chartreuse à Villeneuve-Lès-Avignon

 

NO BORDER  est un projet initié par la compagnie Hendrick Van Der Zee, dirigée par Guy Alloucherie, texte de Nadège Prugnard.


 "NO BORDER est un texte inspiré d’un travail d’écriture de terrain que j’ai mené pendant deux ans à arpenter la « Jungle » de Calais à la rencontre des exilé(e)s hommes et femmes qui fuient la guerre et la dictature dans leurs pays et qui espèrent trouver asile en Europe.  NO BORDER est un « poème » ininterrompu, pensé pour 1 ou 15 ou X (acteurs chanteurs danseurs et circassiens), un monologue pluriel et haletant imaginé comme la flamme fragile que se passe de main en main les coureurs de marathon. Il n’y a pas « d’histoire » à proprement parler, NO BORDER c’est une sorte de tour de Babel, un édifice d’âmes multiples qui s’inscrit dans l’écriture comme un impétueux torrent, comme une vague qui submerge, c’est une lutte âme à âme qui parle du combat du vouloir vivre de celles et ceux qui franchissent les océans les murs les frontières au péril de leurs vies et que je tente de construire en miroir avec nos propres migrations intimes, nos propres errances et questionnements sur la question des moteurs de la violence d’aujourd’hui, de la « déshumanisation » , du sens de la communauté et de l’état de notre démocratie.  NO BORDER, c’est une odyssée faite de milles voix, mille espoirs inassouvis, mille révoltes inconsolables, c’est aussi en filigrane l’histoire de ma propre traversée à arpenter sans relâche le ghetto calaisien nommé « Jungle » à la rencontre des exilé(e)s au bord du monde."  N.Prugnard
 
 
"Comment parler de cette histoire sans redire ce qu'on sait déjà et dire que rien ne bouge, que ça s'empire, que c'est une honte de traiter des gens de la sorte, des gens dont le seul tort est de fuir des pays en guerre, comme la Syrie ? Comment trouver la forme poétique qui parle de tout cela, qui parle des gens, qui rend compte des témoignages, qui rend compte de la solidarité des gens, des associations, et des groupes de migrants entre eux, des fêtes qui s'organisent dans les camps, des chants, de la musique, de la vie qui s'organise malgré tout dans la Jungle ? Comment rendre compte de tout cela, si ce n'est qu'il faut trouver une écriture, une forme d'art qui tiendrait de la réalité, pour la dénoncer et aussi en faire une force de vie ?    
Après Angelica Liddell et le spectacle Aimer si fort, inspiré de la Maison de la Force, aujourd'hui, c'est avec la force artistique de Nadège Prugnard qui sait jouer de la poésie, du formel, de l'émotionnel et de la violence, combinée à notre manière de travailler avec acrobates et danseurs, que nous réussirons à faire des réfugiés, des Sublimes. »   Guy Alloucherie       

 

Veuillez confirmer votre venue auprès de la Chartreuse 

au 0490152424 
   
   La  Chartreuse

Centre  national  des   écritures   du   spectacle 
   58,   rue   de   la   République 
   30 400   Villeneuve-­‐lez-­‐Avignon 

  


 

" NO BORDER " Nadège Prugnard / Guy Alloucherie  à la Chartreuse Villeneuve- Lès- Avignon

NADEGE PRUGNARD : Née en 1975, auteure, metteure en scène et comédienne, Nadège Prugnard dirige la cie Magma Performing Théâtre depuis 1999. Elle a travaillé comme artiste associée au théâtre d’Aurillac, de 2008 à 2014 et vient de rejoindre le collectif d’artistes associé(e)s au Théâtre des Ilets / CDN de Montluçon dirigé par Carole Thibaut. . Elle écrit pour le théâtre, les arts de la rue, la scène rock et travaille depuis plusieurs années sur la création de spectacles et d’événements associant actes artistiques et espace politique. Depuis 2003 elle a écrit plus d’une trentaine de pièces, dont certaines en collaboration avec Générik Vapeur, Kumulus, Pierre Meunier, Eric Lareine, Géraud Bastar, Koffi Kwahulé, Marie-Do Fréval, Eugène Durif etc…elle travaille actuellement à plusieurs projets d’écriture, dont un futur poème rock sur la question des morts dans la rue.
 
 
GUY ALLOUCHERIE est auteur et metteur en scène. Il débute au théâtre dans les années 80. Alors étudiant à Lille, il suit les ateliers théâtre du Prato où il rencontre Eric Lacascade, ensemble, ils créent une compagnie le Ballatum théâtre qu’ils codirigeront pendant 15 ans. Avec le Ballatum, il met en scène (en duo ou en solo) des spectacles originaux de théâtre contemporain avant de revisiter les classiques tels Sophocle, Racine, Tchekhov. En 1997, il accède à la direction du Centre Dramatique National de Caen avec Eric Lacascade avant d’orienter différemment son parcours et de monter sa propre compagnie. En créant la Compagnie Hendrick Van der Zee, (très vite connue comme HVDZ), il choisit de revenir travailler dans sa région d’origine, le Nord – Pas-de-Calais.  L’histoire de la compagnie est marquée par les collaborations et compagnonnages. Fréquemment, des artistes venus du monde du théâtre, de la danse, du cirque, de la musique ou de la vidéo rejoignent HVDZ pour des temps de recherches. Les collaborations avec de jeunes artistes sur le mode de l’échange, de la transmission se développent depuis quelques années

Repost 0
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 14:37

"Très heureuse et très émue de vous apprendre, qu'après toutes ces années d'écriture, de questionnements, de créations , d'arrachements, de joie, de larmes, de putschs rock and roll et de combats, plusieurs de mes textes vont paraître prochainement aux Editions AL DANTE ! Jean-Pierre Thibaudat questionnait dans un article " Quel éditeur aura les couilles d'éditer un beau gros volume des pièces couillues de NP ?" Cet éditeur donc je l'ai trouvé, il m'a trouvée, on s'est trouvés... à Marseille il y a quelques mois et c'est Al Dante et ça tombe plutôt bien puisque c'est ma maison d'édition préférée depuis que j'ai l'âge de 15 ans ( premier livre que j'avais acheté d'ailleurs : Suicide Sûtra de John Giorno et ça avait fait Boum dans ma tête !). Grand merci à Stéphanie Dubais, à mon collaborateur depuis de nombreuses années Nicolas Groslier et surtout à l'éditeur Laurent Cauwet et bien sûr à tous mes ami(e)s et complices artistes qui m'accompagnent sur les routes de la poésie , et du Théâtre depuis toutes ces années !" N.Prugnard

 

A paraître, 

 

M.A.M.A.E & autres textes de Nadège Prugnard aux éditions Al Dante. 

 

 

Verre de l'amitié avec Al Dante en présence de l'auteure

le 11 juin 2017 à 15H au Marché de la poésie place Saint-Sulpice à Paris

 

Sortie du livre le 14 octobre en librairie !

( Vous pouvez vous le procurer en amont chez Al Dante sur le lien ci-dessous)

 
photo Marie Ladvie

photo Marie Ladvie

M.A.M.A.E ET AUTRES TEXTES de Nadège PRUGNARD

 

( M.A.M.A.E/ Monoï / Putain de route de campagne !/ Suzanne takes you down/ Women 68 même pas mort/ Alcool, un petit coin de paradis )

 

"Oui ce soir il y a urgence à crever à tacher de sang une page de l’histoire pour dire que notre métier nous offre trop souvent des rôles insipides aseptisés jouissances passagères orgasmes pourris vies de merdes total off urgence à dire que nous ne sommes plus rien nous sommes aujourd’hui étripées défenestrées décharnées souillées prostituées vendues comme des sacs pleurant sur le ventre mou de l’ennemi étatique qui se cache derrière des bouteilles vides.

 

À la croisée du théâtre, de la performance et de la poésie – sans jamais s’arranger du confort d’un genre – Nadège Prugnard rend audible les paroles suffoquées – car selon d’où on vient et ce qu’on a vécu, raconter est difficile, et être entendu encore plus malaisé. Avec M.A.M.A.E., des femmes s’explosent en public, renvoyant aux lecteur-e-s / spectateur-e-s toute la violence accumulée, que ce soit dans la vie ou au théâtre ; Monoï, « Indescriptible Notre-Dame des outrages », rappelle que l’intime aussi est politique, dans un récitatif débridé et volcanique qui met à mal tous les poncifs se rapportant au désir, à la sexualité et à la jouissance féminine pour s’imposer, enfin, pulsion de vie ; Putain de campagne ! raconte, à travers leurs propres paroles, les doutes, rancœurs, colères, espoirs et désirs des habitant-e-s des campagnes ; Suzanne takes your Down, écrit à partir de témoignages, relate la résistance en Auvergne avec, comme compagnonne, le fantôme de Suzanne, actrice-résistante fusillée sur scène en novembre 1943 à Vichy ; Women 68 même pas mort nous fait entendre un autre témoignage : celui de femmes clermontoises nous racontant mai 68 et décidant, 50 ans plus tard et malgré leurs âge, de reprendre la rue. Quant à Alcool, un petit coin de paradis, monologue d’une intimité à-vif, tout est dans le titre.

 

Je veux ébranler les certitudes et nos identités stables je suis le visage black l’ombre noire qui exhibe jusqu’à l’extrême limite notre réel décharné […] pour dire nos propres vides je veux exposer au cœur-même du réel ce vide qui n’a plus la parole tout ce qu’on cherche à cacher ce dont on ne peut parler je veux le dire je veux l’appel à l’autre y’a quelqu’un ?"

photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax
photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax
photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax
photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax
photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax
photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax
photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax

photos de M. Ladvie, L.Ouisse, D.Aimé, R.Boissau, JL.Gorce, C. Boyer, G.Audifax

A propos des spectacles 
 

 

M.A.M.A.E

 

Six femmes nous font face, si bouches à décorner les boeufs et rudoyer les noeuds. Corps tendus comme en extase, elles éructent, ragent, crachent, cinglent, dézinguent avant d'en finir. En choeur d'abord et c'est foudroyant, haletant, magnifiquement rythmé. Le texte écrit, porte déjà, dans sa graphie, les prémisses de son explosion vocale et corporelle, (...) Il serait ignoble d'évoquer ce moment de th"âtre inqualifiable sans en citer les six impressionnantes femmes protagonistes : Lembe Lokk, Veronika Faure, Marie-Do Fréval, Sophie Million, Juliette Uebersfled et Tessa Voline" Rue 89, Jean-Pierre Thibaudat

 

"De la haute voltige imprécatoire et déclamatoire réglée comme une inquiétante bombe à retardement. Six anges exterminateurs qui livrent une performance hors norme, monstrueusement convulsive : l'invention d'un grand opéra de la contagion !" La Montagne, Roland Duclos

 

 

Monoï


"Jeune femme de caractère et de talent, Nadège Prugnard possède une voix, un physique, une écriture. Sur scène les trois se complètent, les lèvres rouges éructent des mots obscènes, les mains nerveuses déchirent les lambeaux de peau, le ventre cherche une jouissance qui ne vient pas (….) Sa prestation est étonnante, sa respiration impressionnante. Comment tient t-elle ? Comment parvient-elle à ne pas sombrer dans un tel flux de paroles ?"

1.2.4 magazineCécile Jouanel

 

"Le texte profère tous les possibles, s’en recouvre de leur subite nudité, de leurs injurieuses promiscuités. Ode furieuse, martyre consenti d’un archange recluse dans sa folie syncopée, Nadège Prugnard dépèce la parole avec une rage d’Hérinnye. Elle se macule des stigmates d’une somptueuse solitude, armure de maux, soudaine carapace prise de doute et volant en éclats dans une pluie d’insanités douloureuses. Elle vagit des flux de sons éviscérés, ivres d’une fuite sans fin au devant d’une glorieuse violence répandue. Femme serpent pulsionnelle, vierge révulsée, elle invoque l’équivoque d’une mise en scène au scalpel qui découpe l’action à même ce corps réceptacle, cette anatomie délectable, mutilée par les mots." La Montagne, Roland Duclos,

 

 

Women, 68 même pas mort 

 

"Nadège Prugnard, l’auteure, a exhumé ce temps interdit où l’on buvait du thé au LSD, où des Mathilde laissaient tomber «Barbara Cartland commentée par Deleuze» pour aller s’entraîner à l’orgasme au Lieu des possibles, où les Simone accouchaient sur le pavé de petites Suzanne bientôt désespérées. Comme si son flot, nourri de l’énergie testostéronée des trois comédiennes, devait rendre son souffle au «grand cadavre à la renverse». Libération Annick Faurot,


 

"Le texte est débité comme un impétueux torrent, c'est du verbe en rafale, des salves d'éjaculation verbales. L'écriture est hargneuse. Ce qui est important c'est cette santé, cette rébellion qui souffle encore dans le corps de ces 3 femmes. Pas de place pour la nostalgie, le texte raconte 68 par le souffle,c'est épique au sens brechtien du terme." Jacques Livchine, Théâtre de l'Unité. 

 

 

Putain de route de campagne 

 

"ça rappelle l'Enterrement à Ornans de Courbet, et c'est aussi païen, vivant et irrévérencieux que le tableau du maître. C'est du théâtre politique, à contre-courant de l'air du temps. C'est rock et roots à tous les étages. Et c'est formidable." L'Humanité, Marie-José Sirach

 

"Plan nuit travelling et guitare grinçante punk rock pour nous dire la lutte des paysans, des vivants de nos campagnes, ni ploucs ni balourds mais Hommes. Fêlure de vie, espoir de nuit, douleurs et cris, les textes sont forts. Un théâtre acéré, âpre, sans faux semblant à la mise en scène sobre et violente à la fois." Zoom la rue

 

 

Suzanne takes you down

 

"Crachat de beauté à la face des bêtes, un refrain d’ultime voyage, que rythment la
langue des bourreaux et la poésie de la beauté fragile, à jamais insoumise » 
La Montagne, Julien Bachellerie

 

« Performance salutairement excessive, à rendre bien d’autres propositions dérisoires. » Un soir ou un autre Guy Degeorges

 

 

Alcool, un petit coin de paradis

 

"Nadège Prugnard a une très belle écriture, c'est une actrice formidable (...) dans son spectacle "Alcool" c'est Gena Rowlands... ce spectacle est superbe" France Culture - Emission ça se dispute

 

""Alcool" est un spectacle couillu, un texte couillu et l'actrice qui le porte, Nadège Prugnard ne manque pas de couilles contrairement à beaucoup d'"auteurs françaises contemporains"" Rue 89, Jean-Pierre Thibaudat

 

"Du rouge à lèvres clownesque, du noir qui coule, un "mebrasse-moi" lancé comme une bouée de sauvetage...Du sanglant, du très beau théâtre au-dessous du volcan" Théâtre du Blog, Stéphanie Ruffier 

Repost 0
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 12:50

 

Les mois de mai et juin seront l'occasion de découvrir les écritures de Nadège Prugnard avec des rendez-vous autour de différentes créations et collaborations artistiques ( No border, Vie de Banc, Simone un chant de bataille ) ainsi qu'un travail de recherche artistique initié par Guy Alloucherie et la Cie HVDZ avec les étudiants de l'Esad à Paris et l'atelier Fabrikka au Chanel à Calais...et puis les ZONES LIBRES reviennent avec " le vivant au prix du mort" ( Théâtre de rue / cie 2 (L) au quintal ) pour 3 dates exceptionnelles dans le cantal !

 

19 mai : London Calling Présentation de travail artistique avec les étudiants de l'ESAD, (Guy Alloucherie et Nadège Prugnard) / Paris

26, 27 et 28 mai : "On y vient à pied", La fabbrika, cie HVDZ, Guy Alloucherie, Nadège Prugnard Le Channel, Calais

11 juin : "No Border", écriture en cours Nadège Prugnard, Festival "Mais où va t-on", Fléchin / cie HVDZ

22 juin : Atelier d'écriture avec Doreen Vasseur (cie 2 [L] au quintal), Le Berganty, Polminhac

23, 24 et 25 Juin : Zone Libre "Le vivant au prix du mort", cie 2 [L] au quintal, Aurillac/Badailhac


Retrouvez aussi :

12 et 13 mai : "Vie de Banc" Cie Attrape-Sourire, Texte de Nadège Prugnard et Eugène Durif, mis en scène par Gaël Guillet ///La Station-Théâtre, La Mézière (35)
6, 8, 11 et 12 mai : "Simone, un chant de bataille", Texte de Marylise Frécheville et Nadège Prugnard, mis en scène par Fabrice Dubusset//// Thiers/Gannat/Vichy 

 

 

LONDON CALLING 

Présentation de travail avec les élèves de l'ESAD ( dirigé par Guy Alloucherie et Nadège Prugnard)

 

19 mai : 19h au Lavoir Moderne à Paris 

Présentation d'un travail de recherche artistique sur la question des réfugiés politiques avec la promotion 2018 des étudiants de l'ESAD ///Renseignements au  01 40 13 86 25  

 

 

crédit photo : Christophe Raynaud de Lage

crédit photo : Christophe Raynaud de Lage

"On y vient à pied"

La fabbrika, Cie HVDZ, Guy Alloucherie et Nadège Prugnard 

 

Vendredi 26 mai : 20h

 

Samedi 27 mai : 19h30

 

Dimanche 28 mai : 17h 

Le Channel, Scène nationale de Calais 

 

Depuis octobre 2016, Guy Alloucherie et Nadège Prugnard travaillent régulièrement sur la question de l'utopie par le biais de plusieurs de stages de création organisés à la fabbrika. 

"C’est l’idée d’un théâtre qui réveille le sens politique de nos vies et manifeste son désir d’ouvrir les possibles vers plus d’humanité, d’utopie, de convivialité. C’est un théâtre du temps présent, qui s’intéresse à ceux qui l’habitent, en témoignent. C’est la quête d’un ailleurs, pour atteindre, peut-être, une (jolie) maison bleue adossée à la colline." Guy Alloucherie

Magma Théâtre Mai-Juin 2017 : transmission , lecture, Zone libre et écritures plurielles

"No Border",

écriture en cours de Nadège Prugnard, projet initié par la cie Hendrick Van Der Zee, direction Guy Alloucherie  

 

 

11 juin : "No Border" - Lecture (texte en cours) par Nadège Prugnard, 20H30

Festival "Mais où va-t-on", Fléchin (62)

 

NO BORDER est un texte inspiré d’un travail d’écriture de terrain que j’ai mené pendant deux ans à arpenter la « Jungle » de Calais à la rencontre des exilé(e)s hommes et femmes qui fuient la guerre et la dictature dans leurs pays et qui espèrent trouver asile en Europe. NO BORDER est un « poème » ininterrompu, pensé pour 1 ou 15 ou X (acteurs chanteurs danseurs et circassiens), un monologue pluriel et haletant imaginé comme la flamme fragile que se passe de main en main les coureurs de marathon. Il n’y a pas « d’histoire » à proprement parler, NO BORDER c’est une sorte de tour de Babel, un édifice d’âmes multiples qui s’inscrit dans l’écriture comme un impétueux torrent, comme une vague qui submerge, c’est une lutte âme à âme qui parle du combat du vouloir vivre de celles et ceux qui franchissent les océans les murs les frontières au péril de leurs vies et que je tente de construire en miroir avec nos propres migrations intimes, nos propres errances et questionnements sur la question des moteurs de la violence d’aujourd’hui, de la « déshumanisation » , du sens de la communauté et de l’état de notre démocratie. NO BORDER c’est une odyssée faite de milles voix, mille espoirs inassouvis, mille révoltes inconsolables, c’est aussi en filigrane l’histoire de ma propre traversée à arpenter sans relâche le ghetto calaisien nommé « Jungle » à la rencontre des exilé(e)s au bord du monde. Nadège Prugnard

 

Magma Théâtre Mai-Juin 2017 : transmission , lecture, Zone libre et écritures plurielles
Magma Théâtre Mai-Juin 2017 : transmission , lecture, Zone libre et écritures plurielles

Zone Libre #46 : "Le vivant au prix du mort"

cie 2[L] au quintal avec Doreen Vasseur et Bernard Llopis

 

 

Vendredi 23 juin : "Le vivant au prix du mort", 18h30, La Java des Paluches, Aurillac (15)

 

Samedi 24 juin : "Le vivant au prix du mort", 15h30, Cité Canteloube, Aurillac (15)

 

Dimanche 25 juin : "Le vivant au prix du mort" 14h30, Fête patronale de Badailhac (15)

 
 
« Le vivant au prix du mort » c’est Bernard Llopis.
2m, 1quintal, une gouaille de poissonnière, des mains comme des battoires, un sourire de tombeur
« Le vivant au prix du mort » c’est la rage de vivre.
Se construire, lutter contre les injustices, plier parfois et ne jamais rompre.
« Le vivant au prix du mort » c’est l’artiste.
Se frotter au public, encore. Mettre ses mots, ses idées sur du papier et les mettre sur pied. Jouer encore et encore et dire et jouer et rencontrer.
La proximité acteur/public est importante. Chacun doit être pris dans l’effervescence de cet ultime round. Il y a une volonté affirmée du comédien d’être confronté au public : de s’y frotter comme dans un corps à corps.
 

Jeudi 22 Juin : Atelier d'écriture avec Doreen Vasseur, cie 2[L] au Quintal, 18h30

Bar Le Berganty, Polminhac (15)

Magma Théâtre Mai-Juin 2017 : transmission , lecture, Zone libre et écritures plurielles

"Vie de banc"

co-écriture Nadège Prugnard et Eugène Durif, Cie Attrape-Sourire

12 et 13 mai 20h30 : "Vie de banc" Cie Attrape-Sourire, co-écriture Nadège Prugnard et Eugène Durif

La Station-Théâtre, La Mézière (35)

 

« - Voilà qu’ils reviennent, voilà qu’ils surgissent, o fantômes, mes petits fantômes, tous assis bien sagement, à répondre à l’appel de vos noms. C’est vous ? C’est toi ? Tu es là ? Vous y êtes ? A petits pas, je vous entends marcher à pas lents, frôlement de corps et d’ombres dans les sentiers du parc. Tout prés de toi, vieux banc, toi qui demeure égal à toi-même, quand s’en sont allés vers la terre tes hôtes éphémères. Ouvrez vos yeux, fugitifs fantômes, fragiles hôtes de ces lieux, voues à des sommeils épisodiques, Chut, silence...Laissez-les s’approcher doucement... »

Sur ce banc, peut-être le dernier, rien n'est à vendre tout est à vivre. C'est un poème public au plus près de l'humain.

avec Barbara Kilian, Fabio Sforzini et Bernard Oulès, Mise en scène de Gaël Guillet.

"Simone, un chant de bataille",
une pièce de théâtre radiophonique de Marylise Frécheville et Nadège Prugnard

6 mai : Salle Espace, Thiers (63) 

8 mai : Chateau-Prison, Gannat (03)

11 et 12 mai : Festival "Water is Memory", Centre Culturel Valéry Larbaud, Vichy (03) 

 

C'est la guerre. Quelle absurdité! Depuis son laboratoire radiophonique bricolé, Simone retransmet les messages personnels de ses auditeurs. Elle les épluche, les croque, les mastique, les avale... et les recrache en chantant, en câlinant, en cinglant! Elle s'est mise en quête de soigner ses hommes; ceux surpris par la peur, par la défaite, la déchéance, la culpabilité, l'oubli, le silence... Elle travaille cette bataille de son corps, mais un corps qui n'a de fait aucune adresse. D'où vient cette poésie qui réorganise la vie?

Mise en scène Fabrice Dubusset, production cie Vialka

Magma Théâtre Mai-Juin 2017 : transmission , lecture, Zone libre et écritures plurielles
Repost 0
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 09:10

"Pour qu’une écriture contemporaine vivante puisse trouver sa place aujourd’hui, il faudrait avant tout qu’il y ait encore du vivant ou du désir au théâtre ( du désir du théâtre ?) . Dans ce ghetto, ce rassemblement d’initiés , où règnent les diktats esthétiques de la distinction et du bon goût ( serait-ce dans leur forme “ trash ” ), du bien léché, bien éclairé, bien joué, ce lieu où des gens font carrière avec des mentalités de rentiers et de sous-préfets, et nous la jouent en plus gesticulations de révolte et passion de la recherche et de l’expérimentation, dans ces institutions où la culture a perdu tout sens et toute nécessité pour devenir simplement décorative, il serait étrange -presque anormal- qu’il puisse exister une écoute , une lecture, voire un simple regard, pour des textes écrits aujourd’hui. (...)Longtemps qu’ils se sont congelés ou asséchés, réduits à leurs certitudes, tout entier pris par leurs stratégies de pouvoir. Qu’ils en aient donc encore un peu plus. Qu’ils s’en gavent jusqu’à écoeurement. Qu’ils étalent encore un peu plus les clichés et certitudes qui leur tiennent lieu de pensée dans les journaux où ils s’expriment à volonté. On leur laisse tout ça… leurs pensées, leurs analyses pontifiantes, leur vocabulaire de base, ces terrifiants mots-sésames de la novlangue culturelle, leurs toujours mêmes repères et les chemins bien balisés qu’ils n’ont pas quitté depuis longtemps." Eugène Durif, 5 Août 2001, De la rétention du vivant .

 

 

La compagnie Magma Performing Théâtre a le plaisir d'accueillir une nouvelle fois à Aurillac,  l'auteur Eugène Durif pour  sa dernière création  " Le cercle des utopistes anonymes" . A cette occasion Eugène Durif donnera deux ateliers d'écritures aux côtés de Nadège Prugnard .

 

Les ateliers d'écriture (collectif c'est tes cris) de Nadège Prugnard, en partenariat avec la communauté de commune de Cère et Goul en Carladès et du Théâtre d'Aurillac, invitent l'auteur Eugène Durif !!

 

- MERCREDI 10 FÉVRIER 2016, à 18 HEURES, à POLMIHNAC.

Dans le bar situé place de l'église.

&

- JEUDI 11 FÉVRIER, à 20 HEURES, à AURILLAC.

Au Théâtre d'Aurillac.

 

Les ateliers sont gratuits et ouverts à tous. 

 

*Nadège Prugnard interviendra la première quinzaine de février auprés des élèves du lycée Jean-Monnet à Aurillac pour des ateliers d'initiation aux écritures d'aujourd'hui .  

Prochains ateliers d'écriture animés par N.Prugnard avec l'auteur Eugène Durif

Prochains ateliers d'écriture animés par N.Prugnard avec l'auteur Eugène Durif

LES ATELIERS D'ECRITURE DE NADEGE PRUGNARD /VIDEO IN NOCTE

Zone Libre !

 

"Le cercle des utopistes anonymes" d'Eugène Durif

par la Cie L'envers du décor. http://www.cie-enversdudecor.com/

 

 

Texte : Eugène Durif / Mise en scène : Jean-Louis Hourdin / Musique : Pierre-Jules Billon
Avec : Pierre-Jules Billon, Eugène Durif et Stéphanie Marc / Costumes : Isabelle Decoux

 

- VENDREDI 12 FEVRIER, à 19 HEURES, à VITRAC au bar le Trompe l'Oeil. 

Possibilité de se restaurer sur place aprés le repas (buffet + vin 13 € - Résa au 04 63 27 22 57). 

 

-SAMEDI 13 FEVRIER, à 19 HEURES, à AURILLAC à la galerie "Vous êtes ici" (nouvelle galerie du photographe Pierre Soissons), au 10 rue Pasteur à Aurillac. 

 

Théâtre musical. 

Trois personnages, deux hommes et une femme plus jeune, embarqués dans un drôle de voyage immobile. Entre clowns et pèlerins, ils se questionnent en paroles et en musique. En appellent à des précédents, s’interrogent, mine de rien, sur les catastrophes de l’histoire qu’ils ont pu provoquer. Se demandent si l’on peut encore rêver, si l’utopie est une exigence toujours neuve, font toutes sortes de tentatives pour se mettre en chemin, sur des chemins imprévisibles où il fait bon parfois se perdre… 

 

 

LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES
LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES

LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES

"Le trio s'articule à la perfection pour jongler avec les contradictions de ce qui fut et aurait dû être un univers humain (...) Il y a là de la plaisanterie philosophique et de la gravité réflexive, un humour moulu très fin que Jean-Louis Hourdin, en homme de grande bonté et joyeux humaniste, a guidé d'une main et d'un coeur sûrs pour notre plus grand plaisir"
"Non, l'utopie n'est pas une langue morte" J.P. Léonardini, L'humanité, 13 avril 2015.

"Un spectacle primesautier, à la fois profond et léger et politique : que du bonheur"Le Canard Enchainé, 22 avril 2015.

"Un voyage immobile au cœur du fatras théâtral (avec ses petites tentures rouges, et ses accessoires pauvres mais essentiels sur un plateau, etc.), une quête de l'impossible guidée par un autre membre éminent et indispensable du cercle des utopistes, Jean-Louis Hourdin. Eugène Durif avait bien raison : seuls les clowns, impénitents voyageurs immobiles ou non, mais la tête pleine de rêves, sont en capacité d'approcher le mystère politique".Jean-Pierre Han, Frictions

http://www.cie-enversdudecor.com

LE CERCLE DES UTOPISTES ANONYMES

 ZONE LIBRE C’EST QUOI ?

 

La compagnie Magma Performing Théâtre, associée à la Ville et au Théâtre d’Aurillac Scène conventionnée, a mis en place de 2008 à 2014, une fois par mois, un dispositif artistique, festif et engagé intitulé «  ZONE LIBRE » visant à faire connaître les écritures d’aujourd’hui. Fortes de leurs succès, les ZONES LIBRES de Magma Théâtre, dirigé par Nadège Prugnard, s’inventent en 2015-2016 sur tout le département du cantal, avec le soutien de la DRAC Auvergne, de la région Auvergne, du Théâtre d’Aurillac et de partenariats avec les Communautés de Communes du réseau Scènes en partage.

 

Faire connaitre les auteur(e)s et artistes de demain,  sortir le théâtre du théâtre pour le porter au plus près des gens, dans des lieux de passage, des carrefours de vie, des cafés, la rue, la campagne… Un besoin permanent de repenser le théâtre, son mode de production, son rapport aux spectateurs, un besoin de concentration au sens de « rester concentré » sur un théâtre de proximité, de maintenant, proche de nous, une aventure qui se fabrique autant avec les artistes qu’avec les spectateurs.

 Sous forme de lectures musicales, performances, commandos poétiques, assemblées, expo, films, putschs rock‘n’roll et autres « épluchages du réel » nous mettons en place un programme original et engagé… Une manière festive de mettre en commun une « zone libre » mais inquiète : « Comment remonter le col à cet univers cassé, et créer ensemble de nouveaux possibles ? » .

Il s’agit de changer les points de vue, de « déranger » l’ordre établi, les normes culturelles, d’offrir une alternative, un sens nouveau.

Il s’agit aussi de s’adresser différemment aux spectateurs, à tous les spectateurs, de donner accès à tous à la création, à l’écriture contemporaine.

Il s’agit encore de donner un espace d’expression, de visibilité à des artistes innovants, souvent à la marge des réseaux institutionnels, en donnant à voir et à entendre des créateurs d’aujourd’hui.

 

 

Ils sont venus faire "ZONE LIBRE":

AMADOU GAYE, DAN’O’SONIC, EUGENE DURIF ET PIERRE-JULES BILLON, MARIE-DO FREVAL, SHEIN B, SABINE REVILLET, PATRICK FOULHOUX, GAEL GUILLET, PIERRE MEUNIER , ERIC LAREINE  ET PASCAL MAUPEU, JEAN-LUC GUITTON ET PIERRE-MARIUS COURT, HEIDI BROUZENG ET BERENGERE MAXIMIN, SLY DE BRUIX, JAY, JEAN-LUC RAHARIMANANA, LES PERMALOSOS, NOUCHE JOUGLET-MARCUS, BRUNO IN NOCTE, RACHEL DUFOUR, FRED SERAGER, FRED LEFAHLER, FRANCOIS FABRE, PASCALINE HERVEET ET CHANTAL MORTE, LES CHEMINEAUX DE LA LUNE, BELAID BOUDELLAL ET ROSE-MARY D’OROS, YAS AND THE LIGHTMOTIV, THEATRE MOLOTOF, ASSOCIATION L’ESPOIR ET LE THEATRE DU CRI, ANNYCROCH’S, CHRISTINE THIBAUT, THERESE BOSC, C’EST TES CRIS, NADEGE PRUGNARD, GERAUD BASTAR, CLAUDIA MORAND, ECKARDT MOMBER, BARNABE PERROTEY, ELSA CARAYON, Magali de Jonkheere, SYLVESTRE GENIAUX, JOCELYN BONNERAVE ET OLIVIER LETe, NO TUNES INTERNATIONAL , ZISSIS THE BEAST, CIE LES FUGACES, LES TRETEAUX DU NIGER, CLAIRE RENGADE ET CHEVAL DES TROIS ….

 

Vous êtes auteur, autrice, performeur,performeuse, compositeur,compositrice, créateur, créatrice ...et vous avez envie de participer à Zone Libre : envoyez vos propositions à  communication@magma-theatre.com

Une des zones libres de Magma Performing Théâtre avec la cie Bouche à Bouche !

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 08:35

Du 27 au 30 janvier 2016 " Nadège  & CO" à Confluences !

Une semaine de performances poétiques et rock and roll !

Rendez-vous dès 19H !

 

En ce début d'année 2016, Nadège Prugnard se produira du 27 au 30 janvier à 20H30 avec son spectacle "ALCOOL, UN PETIT COIN DE PARADIS", ainsi qu'une date exceptionnelle de M.A.M.A.E le 30 janvier à 19H à Confluences à Paris ; Un lieu engagé dans le monde actuel avec une identité forte, soutenant la création de projets contemporains. A cette occasion, l'auteure invite trois  auteures complices Marie-Do Fréval, Mâya Heuse-Defay et Perrine Griselin  et le chanteur rock Géraud Bastar à partager leurs univers et leurs écritures du monde, chaque soir dès 19H. 

 

 

Mercredi 27 janvier à 19H 

TENTATIVE(S) DE RESISTANCE(S)  de et par Marie-Do Fréval

 

Jeudi 28 janvier 19H

BRANLADE DE MORUE de et par Mâya Heuse-Defay accompagnée par  Géraud Bastar

 

Vendredi 29 janvier 19H

QU'ON S'EN SOUVIENNE MAIS QU'ON NE LE REPETE PAS ! de et par Perrine Griselin.

 

Samedi 30 janvier 19H 

M.A.M.A.E / Meurtre Artistique Munitions Action Explosion de Nadège Prugnard avec Marie-Do Fréval, Véronika Faure, Lembe Lokk, Sophie Millon, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine

&

à 22H30 CONCERT ROCK avec Géraud Bastar et Patrick Lemarchand

 

 

INFOS PRATIQUES

CONFLUENCES LIEU D'ENGAGEMENT ARTISTIQUE

190 boulevard de Charonne 75 020 PARIS Métro : ligne 2, stations Philippe Auguste ou Alexandre Dumas. Tel. (pour réservation) : 01 40 24 16 46 ou resa@confluences.net

TARIF SPECTACLE :  Plein tarif : 15 € Tarif réduit (intermittent / chômeurs / - de 30 ans) : 10 € Scolaires : 5 €. Les places sont à régler sur place. Paiement par chèque ou espèces. BAR ET RESTAURATION SUR PLACE !!! Confluences dispose d'un bar chaleureux et convivial , ouvert une heure avant chaque événement. Vous pourrez également profiter d'une petite restauration sur place

&

MAGMA PERFORMING THEATRE

Contact et reinseignements : Anne  06 89 83 24 72/Communication Mâya Heuse-Defay 06 21 75 44 48 & Julia Valentin 06 83 38 27 14/Diffusion Marie-Stephane Cattanéo : 06 67 49 73 59/magmatheatre@gmail.com

 

 

Alcool, un petit coin de Paradis

Du 27 au 31 janvier à 20H30.

De et par Nadège Prugnard

Accompagnement artistique: Jean-Luc Guitton et Nouche Jouglet-Marcus/ Assistante à la mise en scène Mâya Heuse-Defay / Création Lumières Jean-louis Fié/ Création musicale Géraud Bastar & Lux Bas-Fonds et Lembe Lokk/ Administration Nicolas Groslier

 

Monologue bifide entre l’alcool et l’écriture
Miroir d’un apéro céleste à la cuite tragique
Elle dit : - Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter !
Je dis : - Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m'arrêter !
Dans un coin de mur, miroir déformé de la cité, une femme ivre de mots, ivre de vie, se cogne pour trouver sa part d’humanité, retrouver un visage. Entre paroles rageuses et mots accrochés aux étoiles, Fany peau de whisky balance la longue litanie d'une vie écartelée entre les bars, d'une existence fracassée entre le dernier verre du jour et le premier du lendemain.

Une performance  inspirée  de  Marguerite Duras,  Eugène Durif , Gil Vincente, Gilles Deleuze , Bukowski et de toutes celles et ceux qui refont le monde au comptoir des vivants !

 

Merci à  Lezard Production, Pascaline Hervéet ( Les Elles), Barbara Killian, Nouche-Jouglet Marcus, Thérèse Bosc, Clément Peyronnet, Renata Scant, Severine Leblanc,  Elodie Fourmont ( Les Consanguins ), Pierre Marius-Court, l'atelier C'est tes cris à Aurillac et à tous les copains qui nous ont ouvert leurs coins de bars et de paradis.....

 

Partenaires : la ville et le Théâtre d'Aurillac scène conventionnée, La ville de Clermont-Ferrand, le conseil général du Puy de Dôme, la communauté de commune de Cère et Goule en Carladès. Magma Performing Théâtre est en convention avec le Ministère de la Culture/ Drac Auvergne , La Région Auvergne, la coomunauté de Cère et Goul en Carladès.

ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo
ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo

ALCOOL SE JOUE EN VERSION SALLE ET EN VERSION RUE / photos Daniel Aimé et Marie-Stéphane Cattanéo

LA PRESSE EN PARLE !

« Alcool » est un spectacle couillu, un texte couillu et l’actrice qui le porte, Nadège Prugnard ne manque pas de couilles contrairement à beaucoup d’ « auteurs françaises contemporains » des deux sexes aux écritures aussi molles que proprettes. » Jean-Pierre Thibaudat, Janvier 2015

« Un moment d’émotion rare (....) au-delà du déluge des mots de l’éthylisme, la palette des émotions laisse la place au désarroi de la raison, à la fragilité du personnage Janus de l’ivrognesse et de l’auteure qui se renvoient en miroir cette question : comment et pourquoi continuer ? Renvoyé à cette fragilité, c’est le spectateur qui sort groggy et un peu gris, sûrement pas indemne d’une performance d’auteure et d’actrice qui renvoie le spectacle à sa futilité quand émerge une parole vraie qui, espérons-le, va circuler... » Valérie de Saint-Do, L’insatiable-Cassandre, janvier 2015

« Une prouesse renouvelée d'écriture(...)On songe au grand « oui » à la vie de Nietzsche, mais aussi à de grands écrivains : Appolinaire – et son recueil Alcool éponyme -, mais aussi la démesure de Bukowski, la beauté blême d’Au dessous du volcan de Malcolm Lowry, ou encore l’ivresse poétique de Baudelaire, puisée aux sources de l’absinthe. » La Montagne, Julien Bachellerie, Mars 2014

« Cassavetes croise Bukowski … Fanny vous arrachera l’âme et vous laissera KO, sonné par un texte qui résonne longtemps après la fin du spectacle. Ne passez donc surtout pas à côté de cette femme en imperméable et enivrez-vous avec elle…» Thierry Blandenet , Le Journal de Saône et Loire, Juillet 2015

« Cette performance engage loin de l’anodin et du Cynisme en vogue et c’est salutaire » Guy Degeorges, Un soir ou un autre , janvier 2015

Extrait d'"Alcool", le 10 février 2014 au Théâtre d'Aurillac.

CHAQUE SOIR A CONFLUENCES , PERFORMANCES ET SECOUSSES VERBALES EN PREMIERE PARTIE DES 19H

 

Mercredi 27 janvier 19H

TENTATIVE(S) de RESISTANCE(S) de et par Marie-Do Fréval

 

Un projet né à Confluences en 2014 qui sera créé au festival Les Rencontres d'ici et d'ailleurs en mai 2016. J'en présente ici une première mouture. Dans la continuité de mon travail d’écriture, j'interroge ici ma capacité et/ou mon impuissance à résister et je mets en jeu mon corps de femme et ses capacités à représenter une parole publique. A partir de la figure symbolique de Marianne, je crée une filiation poético-politique de 6 femmes/hommes qui, dans un temps limité, se succèdent et tentent de résister. Une langue urgente, nécessaire, provocatrice qui donne à entendre la folie du monde et secoue notre humanité pour la réveiller.

 

Une production de la Cie Bouche à Bouche.
Partenaires : Confluences, Orphéon Théâtre, Le Moulin Fondu, Magma Performing Théâtre, 2R2C La Cie Bouche à Bouche est soutenue par La Région ile de France, La DRAC, la ville de Paris, La fondation les arts et les autres, La réserve parlementaire, la mairie du quatorzième arrondissement.

 

Cie Bouche à Bouche http://www.cieboucheabouche.com/

 

 

Jeudi 28 janvier 19H

BRANLADE DE MORUE de et par Mâya Heuse Defay

Poésie mélancolico-érotique, punk clownesque. Sur la guitare électrique de Géraud Bastar.

Marginale aux diatribes dyslexiques ses mots titubent entre terrain vague et vague à l’âme, entre malice, rires et larmes. Borderline, elle griffonne des mots au son d’un riff d’électro cardioïde d’encéphalo épi-lexique...

 

 

Vendredi 29 janvier  19H

QU'ON S'EN SOUVIENNE MAIS QU'ON NE LE REPETE PAS !

De et par Perrine Griselin

 

Dans un pays en guerre, ne pas être là où la bombe explosera, c’était continuer l’histoire entre la fierté des vivants et la culpabilité des rescapés, plus la déflagration a été proche et plus le sentiment sera présent, plus elle était répétée plus l’arrogance a pris le pas sur la fierté, et la toute puissance sur la culpabilité. Dans un pays en guerre il y avait toujours, là où les bombes tomberont, et là où elles ne tombèrent pas. Dans un pays en guerre, il y aurait toujours un pays calme, un pays silencieux, un pays coupable, un pays fier ! Ce ne sera seulement, à tout moment, jamais le même, jamais le même endroit !

Cie La poudrière / http://www.lr2l.fr/acteur/griselin-perrine-nimes.html

 

 

SAMEDI 30 JANVIER

A 19H M.A.M.A.E / Meurtre Artsitique Munitions Action Explosion

De Nadège Prugnard / Mise en Scène Marie-Do Fréval et Nadège Prugnard / Avec Marie-Do Fréval, Véronika Faure, Lembe Lokk, Sophie Millon, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine .

Six actrices « s’explosent » face au public. Une mort publique et théâtrale. Elles en ont gros sur le cœur et ça déborde dur. 6 demandes d’amour urgentes violentes. Parole en arme... Et ça fait méchamment mal, même si l’humour est là ! Un texte provocateur et jouissif. Rapide et violent. Parole rythmique. Techno langagière. Une performance « Parlante ». Éclats. Fulgurances. Un texte boomerang, de la vitesse du message sans accusé de réception. M.A.M.A.E nous arrive en pleine face comme une claque esthétique verbale engagée et désespérée.

 

LA PRESSE EN PARLE !

"  Six femmes nous font face, six bouches à décorner les bœufs et rudoyer les nœuds. (…) et c’est foudroyant, haletant, magnifiquement rythmé. (…) Il est dommage qu’aucun éditeur n’ait songé à publier ce morceau choisi d’écriture incendiaire. « M.A.M.A.E » sera repris cet hiver sur une scène parisienne. Il serait ignoble d’évoquer ce moment de théâtre inqualifiable sans en citer les six impressionnantes femmes protagonistes : Lembe Lokk, Veronika Faure, Marie-Do Fréval, Sophie Millon, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine. » RUE 89, Jean-Pierre Thibaudat

« Si M.A.M.A.E était un morceau de jazz, il pourrait être signé Charles Mingus" Guy Degeorges, Un soir ou un autre

"De la haute voltige imprécatoire et déclamatoire réglée comme une inquiétante bombe à retardement. Six anges exterminateurs qui livrent une performance hors norme, monstrueusement convulsive : l’invention d’un grand opéra de la contagion !" Roland Duclos, La Montagne

« J'ai découvert l'écriture de Nadège Prugnard, au Lavoir Moderne, il y a deux ans avec "M.A.M.A.E. ", et ensuite dans le même lieu "Women 68", depuis j'en redemande. Une écriture où, entre fusion et effusion, les mots brulent et jaillissent. A son contact les vérités tièdes du raisonnable et des bons sentiments s'évaporent …Une écriture à découvrir de toute urgence » France Inter – Les coups de cœur de Monsieur Guy Création Magma Performing Théâtre

 

 

Partenaires Drac Auvergne / Conseil Régional d’Auvergne / Conseil Général du Puy de Dôme / Ville de Clermont-Ferrand / La Comédie Scène Nationale de Clermont-Ferrand dans le cadre de « À suivre » / Théâtre de l’Éphéméride à Val de Reuil / Théâtre du Chaudron à Paris / La Générale et le Lavoir Moderne Parisien à Paris /Avec le soutien de Sémaphore à Cébazat et du Théâtre du Corbeau Blanc. La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec la Drac Auvergne et le Conseil Régional d’Auvergne.

 

 

A 22H30  CONCERT ROCK AVEC GERAUD BASTAR SOLO ( Leader des ex Barons du Délire) ET PATRICK LEMARCHAND ( Ex batteur des Parabellum)

 

Groupe Rock, poètes libertaires, gardiens du bruit, monstres de scène, gens des voyages par nécessaire amour des différences et par profession, leur musique est bâtarde, bien trempée Rock, leurs textes c'est de la noblesse populaire...

« 90 minutes d’un show à la Mano Négra, où alterneront des passages oscillant tantôt vers Daniel Darc, parfois Bashung mais toujours pied au plancher. Apôtre d’une chanson française version Motörhead, le prêcheur en chef mérite d’être suivi à la loupe. » Rock and Folk, Août 2013 .

 

Geraud Bastar et Lux Bas-Fonds sur Deezer : http://www.deezer.com/album/6246364

 

Marie-Do Fréva, Mâya Heuse Defay, Perrine Griselin, M.A.M.A.E, Géraud Bastar et Patrick Lemarchand
Marie-Do Fréva, Mâya Heuse Defay, Perrine Griselin, M.A.M.A.E, Géraud Bastar et Patrick Lemarchand
Marie-Do Fréva, Mâya Heuse Defay, Perrine Griselin, M.A.M.A.E, Géraud Bastar et Patrick Lemarchand
Marie-Do Fréva, Mâya Heuse Defay, Perrine Griselin, M.A.M.A.E, Géraud Bastar et Patrick Lemarchand
Marie-Do Fréva, Mâya Heuse Defay, Perrine Griselin, M.A.M.A.E, Géraud Bastar et Patrick Lemarchand
Marie-Do Fréva, Mâya Heuse Defay, Perrine Griselin, M.A.M.A.E, Géraud Bastar et Patrick Lemarchand

Marie-Do Fréva, Mâya Heuse Defay, Perrine Griselin, M.A.M.A.E, Géraud Bastar et Patrick Lemarchand

Extrait MAMAE / festival d'Aurillac 2014

Geraud Bastar et Lux Bas-Fonds "Elle craque "( texte Nadège Prugnard)

Repost 0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 14:51

« Dites à l’ennemi que nous ne sommes pas des guerriers du dimanche, notre magnificence et nos dorures sont peut-être toutes crottées à marcher péniblement dans la boue. Et le temps nous a rendus loqueteux, dépenaillés,

mais nous ne fuirons pas, nous continuerons à marcher. »

W.Shakespeare

 

 

 

Dimanche 6 juin 2015 / 17h30 / La Norville (91)

LE CIEL ROUGE N'A PLUS SOIF au Festival De Jour de Nuit

 

Samedi 20 juin 2015 / 14H-16h / Clermont-Ferrand (63)

Participation de Nadège Prugnard aux rencontres de l'AMTA "Musique traditionnelle et cultures de l'oralité". Extraits de PUTAIN DE ROUTE DE CAMPAGNE par Jean-Luc Guitton et Géraud Bastar. http://lafeuilleamta.fr/2015/05/07/rencontres-nationales-des-20-21-juin/

 

Mercredi 24 et Jeudi 25 juin / 18h30 / Aurillac et Thiézac (15)

ZONE LIBRE Théâtre de rue  "Nous les oiseaux" d'après le roman " Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s'annonce" de Lola Lafon par la cie Les Fugaces

 

 

 

//////////////////////////////////////                       //////////////////////////////////                     //////////////////////////////////////

 

LE CIEL ROUGE N'A PLUS SOIF

 

au Festival De Jour De Nuit

Samedi 6 juin 2015 à 17h30 à la Norville - Parc de la Mairie (91)

 

plus d'info sur : http://www.dejourdenuit.fr/

 

Histoire d’une princesse désenchantée, vrai-fausse vierge post-punk qui appelle le grand méchant loup, vrai rocker à voix chaude… Batterie de mots parlés-chantés, effluves à la Tom Waits, cicatrices à vif… le duo joue des codes du conte de fée comme du crash test amoureux. Entre poésie écorchée et énergie rock.

Nadège Prugnard et Géraud Bastar secouent les terres de l’imaginaire de l’enfance et questionnent nos propres mythologies intimes. Ils inventent un conte d’aujourd’hui, un poème amoureux qui mêle théâtre et rock

 

De et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

Lumières : Jean-Louis Fié

Costumes : Marianne Mangonne

Vidéo et regard extérieur : Amanda Rubinstein

Scénographie : Sophie Chandoutis

" Poésie théâtrale, prose de scène débridée. Le verbe impétueux, cru, énumération d’émotions, rimes diaboliques ça fait mouche, ça vous touche au plus profond, ça vous secoue l’intime. L’émoi vous transporte à l’orée de ce qui fait sens. Amour libre de mots, ils nous content une errance rock susurrée par une belle de sensualité ou électrisée par les riffs de guitare. "
ZOOM LA RUE

" Nadège Prugnard et Géraud Bastar avancent ainsi, sur un fil balancé par la tempête sous leur crâne, avec pour balancier d’un côté la douleur, la colère face à tout ce qui nie, qui emprisonne et qui blesse, de l’autre la plénitude d’un amour éblouissant et la liberté passionnée d’une parole sans réserve. Cette parole à deux voix, échevelée, est d’une grande beauté, poésie pure et fulgurante lucidité. Tout du long, chantée ou parlée, criée ou murmurée, elle est le mystérieux sésame et le fil d’Ariane dans le labyrinthe d’un spectacle à couper le souffle, dont on ressort conquis et un peu ivre "
Geneviève Brun, Critique revue Théâtre/public

Le Ciel Rouge n'a plus soif - Photo Matthieu Galleyrant

Le Ciel Rouge n'a plus soif - Photo Matthieu Galleyrant

 

 

//////////////////////////////////////                       //////////////////////////////////                     //////////////////////////////////////

 

 

 

A l'occasion des rencontres organisées par l'AMTA

Musiques Traditionnelles et Cultures de l'oralité

Samedi 20 juin / 14h / Maison de la Culture (Rue Abbé de l'Epée)

 

Table ronde "La Réappropriation", démarche interesthétique et pluridisciplinaire, Animée par Eric Roux (ethnologue, journaliste, auteur, collecteur). Avec : Joan-Frances Tisner, musicien, compositeur, Nadège Prugnard, auteur, dramaturge, comédienne, Christophe Rulhes, anthropologue, musicien-performer.

 

Un happening autour du texte " Putain de route de campagne" de Nadège Prugnard sera donné par Jean-Luc Guitton et Géraud Bastar à l'issue de cette table-ronde.

 

« Putain de Route de campagne » participe d’une écriture de terrain en zone rurale : des enquêtes, interviews, vidéos, photos et témoignages croqués à chaud par l’auteure.Il s’agissait d’écrire et de porter à la scène, la parole, la mémoire et les récits de vie des « incontournables » du Cantal, de ceux qu’on nomme volontiers les « gueules du coin », des profils atypiques qui apparaissent souvent comme garants d’une mémoire, d’un lieu, d’un savoir faire particulier, d’une parole autre.
 

(...) C'est un bout d'humanité taillée dans le roc, des paysages rudes et majestueux de ce pays du bout du monde, enclavé, désertifié, entouré de volcans qui sommeillent. Et c'est une éruption de paroles, de mots oubliés que régurgite une mémoire enfouie sous des couches de lave et de décrets agricoles assassins. Instants de survie, instantanés de vie et de morts saisis au vol (...)
L'HUMANITE, Marie-José Sirach, mars 2011

Photo Daniel Aimé

Photo Daniel Aimé

MAGMA THEÂTRE DANS LE CIEL DE JUIN 2015

 

//////////////////////////////////////                       //////////////////////////////////                     //////////////////////////////////////

 

 

ZONE LIBRE

 

Théâtre de Rue

NOUS LES OISEAUX (Road trip pour un soulèvement poétique)

Adaptation du Roman de Lola Lafon " Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s'annonce"

Par la Cie les Fugaces

http://www.fugaces.com/

 

Magma Performing Théâtre, en collaboration avec la communauté de communes Cère et Goul en Carladès et le dispositif Quartier Langue-vie  à Aurillac vous invite à découvrir à le spectcale " Nous, les oiseaux" par  la cie Les Fugaces.

 

Mercredi 24 juin 2015 / 18h30

à Aurillac, Quartier de Marmiers / Terrain de jeux rue G. Clémenceau

Jeudi 25 juin 2015 / 18h30

à Thiézac/Place de la fontaine

 

« Oui ce qu’on a fait cette nuit-là ne sert à rien. Ne changera rien. Nous aurons seulement posé des mots dans la ville. Des regards passeront un instant à peine, les interrogeant.   Il y aura une pause. Un souffle de questions dans un espace soigneusement rangé de réponses.   Nous ne fûmes que deux mais le résultat nous parut Admirable.» Lola Lafon

 

Deux femmes s'évadent de leurs vies pour partir à la rencontre de leur liberté. Accordéon et trompette en sac à dos, elles vous emmènent dans une aventure sans filet où tout peut leur arriver pourvu qu'elles se mettent face à leurs peurs. Une question posée sur un mur : "Qu'est-ce qu'on fait là?" et c'est l'étincelle qui déclenche l'avalanche de mots qu'ils soient dits, écrits, affichés, chantés, hurlés ou murmurés. Mais une fois au bout du chemin, comment en revenir? Deux comédiennes et deux scénographes au service de la langue de Lola Lafon vous offrent leur adaptation pour la rue du roman  Nous sommes Les oiseaux de la Tempête qui s’annonce. . C'est le road trip d’une amitié puissante qui laisse des traces de peinture et de craie, de mélodies et de cris, comme le souvenir d'une joyeuse révolte.

Narration et poésie se croisent pour conserver la langue du roman et donner du rythme à un parcours urbain. Le principe directeur de ce spectacle déambulatoire à épisodes est de mettre en mouvement le public.

 

Direction artistique, adaptation, mise en scène et jeu :

Laura Dahan et Cécile Le Meignen

Scénographie : Anaïs Blanchard (Collectif Alteréaliste)

Mise en jeu : Kim Aubert (cie Ubürik)

Mise en rue : Christophe Chatelain (Pudding Théâtre)

Costumes et soutien technique : Laure Becquignon

Création musicale et régie son : Corentin Colluste (cie Ubürik)

Chorégraphie : Héloise Desfarges (La Débordante Compagnie)

Techniciens : Manuel Marcos (Collectif Alteréaliste)

et Stéphanie Sacquet (cie Les Armoires Pleines)

Aide à l’écriture : Fred Le Van et Fred Michelet (cie CIA)

 

Nous, les Oiseaux est co-produit par L'Abattoir-CNAR de Chalon-sur-Saône,  l'Atelline,  lieu de fabrique - Cie CIA, l'atelier 231-CNAR de Sotteville-lès-Rouen. Cette création est également soutenue par La région Ile-de-France, Animakt, lieu de fabrique à Saulx-les-Chartreux (91), l'association Curry Vavart en convention avec la Mairie de Paris, et Là où l'herbe est tendre, cie Azimuts.
 

Zone libre, c’est quoi ?

Depuis 2008 , La compagnie Magma Performing Théâtre, propose une fois par mois, dans le département du cantal un moment artistique, festif et engagé intitulé ZONE LIBRE visant à faire connaître les écritures d’aujourd’hui. Ce dispositif est soutenu par la Drac Auvergne , la région Auvergne , Scènes en partage, et la communauté de commune de Cère et Goul.

photos Marie Figuet photos Marie Figuet photos Marie Figuet
photos Marie Figuet photos Marie Figuet photos Marie Figuet
photos Marie Figuet photos Marie Figuet photos Marie Figuet

photos Marie Figuet

Repost 0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 15:15

M.A.M.A.E

Meurtre Artistique Munitions Action Explosion

Aperçu des attaques suicides perpétrées par des artistes

De Nadège Prugnard

 

Mise en scène Nadège Prugnard et Marie-Do Fréval

Avec Véronika Faure, Marie-Do Fréval, Lembe Lokk, Sophie Millon, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine

 

19 décembre à 20H au Lavoir Moderne Parisien

(Rue Léon 75018/ métro Château rouge)

20 décembre à 20H au Pipi Caca Club 

(28 bd Bonne Nouvelle /métro Bonne nouvelle)

21 décembre à 18h à La Parole Errante

(9, rue François Debergue - 93100 Montreuil / métro Croix de Chavaux)

 

 

Six actrices « s’explosent » face au public. Une mort publique et théâtrale. Elles en ont gros sur le cœur et ça déborde dur. 6 demandes d’amour urgentes violentes. Parole en arme... Et ça fait méchamment mal, même si l’humour est là ! Un texte provocateur et jouissif. Rapide et violent. Parole rythmique. Techno langagière. Une performance « Parlante ». Éclats. Fulgurances. Un texte boomerang, de la vitesse du message sans accusé de réception. M.A.M.A.E nous arrive en pleine face comme une claque esthétique verbale engagée et désespérée. http://www.dailymotion.com/video/x6fds8_mamae_creation

 

« Six femmes nous font face, six bouches à décorner les bœufs et rudoyer les nœuds. (…) et c’est foudroyant, haletant, magnifiquement rythmé. (…) Il est dommage qu’aucun éditeur n’ait songé à publier ce morceau choisi d’écriture incendiaire. « M.A.M.A.E » sera repris cet hiver sur une scène parisienne. Il serait ignoble d’évoquer ce moment de théâtre inqualifiable sans en citer les six impressionnantes femmes protagonistes : Lembe Lokk, Veronika Faure, Marie-Do Fréval, Sophie Millon, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine. » RUE 89, Jean-Pierre Thibaudat

 

« Si M.A.M.A.E était un morceau de jazz, il pourrait être signé Charles Mingus" Guy Degeorges, Un soir ou un autre

"De la haute voltige imprécatoire et déclamatoire réglée comme une inquiétante bombe à retardement. Six anges exterminateurs qui livrent une performance hors norme, monstrueusement convulsive : l’invention d’un grand opéra de la contagion !" Roland Duclos, La Montagne

 

« J'ai découvert l'écriture de Nadège Prugnard, au Lavoir Moderne, il y a deux ans avec "M.A.M.A.E. ", et ensuite dans le même lieu "Women 68", depuis j'en redemande. Une écriture où, entre fusion et effusion, les mots brulent et jaillissent. A son contact les vérités tièdes du raisonnable et des bons sentiments s'évaporent …Une écriture à découvrir de toute urgence » France Inter – Les coups de cœur de Monsieur Guy

 

Création Magma Performing Théâtre Partenaires Drac Auvergne / Conseil Régional d’Auvergne / Conseil Général du Puy de Dôme / Ville de Clermont-Ferrand / La Comédie Scène Nationale de Clermont-Ferrand dans le cadre de « À suivre » / Théâtre de l’Éphéméride à Val de Reuil / Théâtre du Chaudron à Paris / La Générale et le Lavoir Moderne Parisien à Paris /Avec le soutien de Sémaphore à Cébazat et du Théâtre du Corbeau Blanc. La compagnie Magma Performing Théâtre est en convention triennale avec la Drac Auvergne et le Conseil Régional d’Auvergne.

Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014
Photos Marie Ladvie Aurillac 2014

Photos Marie Ladvie Aurillac 2014

A VENIR !

 

DU 22 AU 24 JANVIER à CONFLUENCES A 20H30 (PARIS)

Alcool,un petit coin de paradis

De et part Nadège Prugnard

 http://www.confluences.net/

Vidéo Bruno In Nocte

Repost 0
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 20:03

 

  • Vendredi 31 octobre 2014 à 20h / Cie Résonnance (Paris) metro porte deRendez-vous novembre-décembre 2014 avec Magma Théâtre et Nadège Prugnard Clignancourt /Poètes en résonnance : lectures avec Nadège Prugnard et Lionel Ray et le musicien Gaël Ascal

 

  • Du 3 au 9 novembre Quartier-langue vie à Aurillac 

« La grande aspiration » par Pschitt-Ménage avec Marie-Do Fréval et Nadège Prugnard // Performances street-balai dans les quartiers de Marmiers et Canteloube à Aurillac

- Jeudi 7 novembre de 20h à 22h au Foyer des jeunes travailleurs d’Aurillac : Atelier d’écriture ouvert à toutes et tous

- Vendredi 8 novembre à 18h au PMU de Marmiers : « LA GRANDE ASPIRATION »  / speed texting : Soirée dépoussiérante avec l'équipe de Pschitt-Ménage (speed texting , confidences de balayettes , et petites vidanges ) et avec la présence quotidienne de Radio Jordanne pour " Comptoir des Vivants " !

 

  • Vendredi 14 novembre à 20h30 / La Passerelle à Pont de Menat (63)

Le ciel rouge n’a plus soif de et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

 

  • Samedi 15 novembre  et 13 décembre / Blesles

Atelier d' interprétation -lecture des oeuvres de Nadège Prugnard avec le collectif La voix vive dans le cadre d’une résidence de l'auteure à Blesles

 

  • Du 27 novembre au 2 décembre

En création autour du projet Penthésilée d’après Heinrich von Kleist, mis en scène par Catherine Boskowitz

 

  • Samedi 6 décembre / La Barrière à Blesle

Le ciel rouge n’a plus soif de et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

 

  • Jeudi 11 décembre / Café-lecture La Clef à Brioude

Suzanne takes you Down de et par Nadège Prugnard

 

  • Lundi 15 décembre / Aurillac

Zone Libre  " ARGENCRATIE" avec la cie Permaloso

 

  • Du 19 au 21 décembre / Paris ( à L'Olympic Café , le Pipi- caca et La Parole Errante à Montreuil )

M.A.M.A.E de Nadège Prugnard avec Lembe Lokk, Veronika Faure, Marie-Do Fréval, Sophie Million, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine.

 

 

Le ciel rouge n’a plus soif 

De et par Nadège Prugnard et Géraud Bastar

https://www.youtube.com/watch?v=o-4ZI9EIu6I

 

Lumières : Jean-Louis Fié / Costumes : Marianne Mangone / Vidéo et regard extérieur : Amanda Rubinstein / Scénographie : Sophie Chandoutis  

 

14 Novembre à 20H30 à LA PASSERELLE, Pont de Menat (63)

http://lapasserelle63.wordpress.com/

6 Décembre à 21h à La Barrière à Blesle (43)

http://www.paysdeblesle.fr/

 

Une histoire d’amour Histoire d’une princesse désenchantée, vraie-fausse vierge post-punk qui appelle le grand méchant loup, vrai rocker à voix chaude… Le duo joue des codes du conte de fée comme du crash test amoureux. Entre poésie écorchée et énergie rock, Nadège Prugnard et Géraud Bastar secouent les terres de l’imaginaire de l’enfance et questionnent nos propres mythologies intimes. Ils inventent un conte d’aujourd’hui, un poème amoureux qui mêle théâtre et rock.

 

Soutiens dans le cadre des conventions triennales de la Cie Magma Performing Théâtre : Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne, Conseil régional d’Auvergne,  Autres partenaires : Seize alliés production ,Ville de Clermont-Fd (63), Le Guingois scène de musiques actuelles à Montluçon (03), Festival Hibernarock (15) , Espace Périphérique (Ville de Paris - Parc de la Villette), LE TRANSFO – agence de développement culturel en Auvergne dans le cadre de l’événement « théâtre et rock écriture ».

 

« (...) Le verbe impétueux, cru, énumération d’émotions, rimes diaboliques ça fait mouche, ça vous touche au plus profond, ça vous secoue l’intime. Concert-théâtre à vivre de nuit à l’heure où tout peut être dit, au son fort rock qui pulse et vous submerge longtemps. Un conte, une véritable écriture théâtrale. Ce genre littéraire est revisité et magnifié par une mise en son et une écriture contemporaine, novatrice. Du grand texte théâtral. » ZOOM LA RUE, mars 2014


« Dans ce conte glam'rock, il y a bien une princesse et il y a bien un grand méchant loup. Sauf que la princesse est fringuée comme une nana qui aurait trop bu des Mojitos de Jérémy au Little soba et le grand méchant loup a enfilé un perfecto. Des personnages rock, punk, ceux qui ont aussi l'âge du crédit de la maison a remboursé, les études des mômes et les pensions alimentaires à payer, mais qui pourtant interrogent une société dans sa capacité à se lever, s'indigner, exister. Sur des rifs qui rappellent le duo Serge Teyssot-Gay et Marc Sens de Zone-Libre, Nadège Prugnard n'aurait elle rien à envier à Casey. Sa parole, c'est sa voix et sa voix c'est son âme, celle d'une femme, dont le cœur bat et le poing ne se baisse pas. De la résistance à l'état pur face à l'ennui de voir les choses se faire dans notre société sans rien dire. Alors bien sûr c'est pas divertissant-tissant, quoiqu'au début il y a un masque de loup, mais bon sang que ça réveille ! Ca réveille quoi ? Le chant des possibles, tu connais ? » Le petit Bulletin , Grégory Bonnefont


« Nadège Prugnard et Géraud Bastar avancent ainsi, sur un fil balancé par la tempête sous leur crâne, avec pour balancier d’un côté la douleur, la colère face à tout ce qui nie, qui emprisonne et qui blesse, de l’autre la plénitude d’un amour éblouissant et la liberté passionnée d’une parole sans réserve. Cette parole à deux voix, échevelée, est d’une grande beauté, poésie pure et fulgurante lucidité. Tout du long, chantée ou parlée, criée ou murmurée, elle est le mystérieux sésame et le fil d’Ariane dans le labyrinthe d’un spectacle à couper le souffle, dont on ressort conquis et un peu ivre ». Geneviève Brun, Théâtre public

https://www.youtube.com/watch?v=o-4ZI9EIu6I

Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....
Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....

Photos Christophe Beaussart, Marie Ladvie, Mathieu Galeyrant ....

SUZANNE TAKES YOU DOWN

Lecture- spectacle De et par Nadège Prugnard

 

11 Décembre à 20h à la Clef à Brioudes (43)

http://www.cafelecturebrioude.fr/

 

Un texte nourri de témoignages de 39-45 récoltés en région Auvergne pour dire la resistance, inaliénable.

Suzanne nom de code "takes you down" actrice fusillée sur scène le 16 novembre 1943 à Vichy hante le théâtre pour dire son histoire, pour redire l'endroit de sa propre mort et à travers elle convoquer cette période noire qu'a été la guerre de 39/45.  Son corps a été avili, broyé par les nervis du IIIème Reich, mais l’actrice, engagée dans la resistance pour le renseignement, putain de la Wehrmacht, reste debout un poeme en main, texte nu, abattoir à ciel ouvert, inventaires de noms, fil rouge d'une pulsation obsédante et organique…

 

Partenaires : La Comédie – Scène Nationale de Clermont-Ferrand pour «  A suivre » , la Compagnie D.F. dans le cadre des chantiers « Mer forte à agitée », la Ville d’Aurillac – Théâtre d’Aurillac - Scène Conventionnée, le réseau Scènes en partage - Conseil Général du Cantal.

 

A prendre comme un bloc, l’engagement total de Nadège Prugnard, qui se heurte à l’indicible, yeux endeuillés de noir, qui crie et pleure ce texte et cette révolte sans reprendre son souffle. Les mots s’abiment et souffrent comme les corps humiliés sous les coups, évoquent les larmes, la sueur, la merde, la terre, la peur, haïssent et demandent justice, et aiment comme l’amour éperdu, sans retour, des amants arrachés l'un à l'autre par l’Histoire.
Guy Degeorges - Un soir ou un autre

Fleur rouge toujours étincelante oranant sa chevelure-vanille, Suzanne promène sesd derniers mots au parfum de lendemains sur l’odeur infecte des charniers. Elle hurle l’indifference du ciel, de la lumière, des oiseaux, quand l’abomination galope toujours et que la liberté se fait catin des jougs. Un refrain d’ultime voyage, que rythment, alors que tombent les feuillets, la langue des bourreaux et la poésie de la beauté fragile, à jamais insoumise.
Julien Bachellerie - La Montagne

Flux de sang , flot incandescent , mots de violence qui enventrent la petite histoire , exhument la foule des corps martyrisés, héros oubliés d’une innombrable armée de nombres trop anonymes pour être autre chose qu’une odieuse et dérisoire comptabilité . La comédienne donne à cette tragédie au parfum de mort , les accents d’un oratorio sacré.
Roland Duclos , La Montagne

Pohtos Thibault Feuillade Pohtos Thibault Feuillade
Pohtos Thibault Feuillade Pohtos Thibault Feuillade

Pohtos Thibault Feuillade

ZONE LIBRE 

ARGENCRATIE par les Permalosos

http://les-permaloso.blogspot.fr/p/argencratie_9959.html

 

Lundi 15 décembre à 19h

à l'Espce Tivoli Foyer des Jeunes Travailleurs à Aurillac

 

La crise financière, leitmotiv de début de siècle, n'est pas le produit d'une fatalité, mais d'une ignorance partagée, n’est-elle pas la crise du capitalisme même ?

Depuis un an nous travaillons à décortiquer la question économique.  Nous nous sommes amusés à tordre la langue des VIP de l'expertise, et avons portés une oreille attentive aux voix discordantes. Nous avons tenté une écriture propre à cette histoire, l'histoire singulièrement tragicomique de l’enchaînement des faits et gestes de la finance aux commandes mondiales.

Que reste-t-il dès lors au politique ?

Que devient le corps social ?

Comment peut-on encore travailler, comment le travail nous fait-il, nous travaille t’il ?

Travaillés par l’argent, que devient notre perception du temps et de la réalité ?

Nous n’avons tenté aucune réponse, mais interrogé un système et ce que deviennent les corps quand ils sont impliqués dans la question du mercantilisme fait système ; ce peut être simple et complexe, monstrueux, voir incompréhensible mais c’est à rire et à pleurer tant la bêtise qui gouverne et s’octroie le monde est crasse.

 

M.A.M.A.E

Meurtre Artistique Munitions Action Explosion

De Nadège Prugnard

Mise en scène Marie-Do Fréval et Nadège Prugnard

Avec Véronika Faure, Marie-Do Fréval, Lembe Lokk, Sophie Millon, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine .

 

19 Décembre à 20h au Lavoir Moderne Parisien

Rue Léon 75018 / métro Château rouge

20 Décembre à 20h au Pipi Caca

28 bd Bonne Nouvelle / métro Grand Bd

21 Décembre La Parole Errante

à Montreuil

 

Six actrices « s’explosent » face au public. Une mort publique et théâtrale. Elles en ont gros sur le cœur et ça déborde dur. 6 demandes d’amour urgentes violentes. Parole en arme... Et ça fait méchamment mal, même si l’humour est là ! Un texte provocateur et jouissif. Rapide et violent. Parole rythmique. Techno langagière. Une performance « Parlante ». Éclats. Fulgurances. Un texte boomerang, de la vitesse du message sans accusé de réception. M.A.M.A.E nous arrive en pleine face comme une claque esthétique verbale engagée et désespérée

« Six femmes nous font face, six bouches à décorner les bœufs et rudoyer les nœuds. (…) et c’est foudroyant, haletant, magnifiquement rythmé. (…)il est dommage qu’aucun éditeur n’ait songé à publier ce morceau choisi d’écriture incendiaire. « M.A.M.A.E » sera repris cet hiver sur une scène parisienne. Il serait ignoble d’évoquer ce moment de théâtre inqualifiable sans en citer les six impressionnantes femmes protagonistes : Lembe Lokk, Veronika Faure,Marie-Do Fréval, Sophie Million, Juliette Uebersfeld et Tessa Volkine. » RUE 89, Jean-Pierre Thibaudat


"Si M.A.M.A.E était un morceau de jazz, il pourrait être signé Charles Mingus" Guy Degeorges, Un soir ou un autre


"De la haute voltige imprécatoire et déclamatoire réglée comme une inquiétante bombe à retardement. Six anges exterminateurs qui livrent une performance hors norme, monstrueusement convulsive : l’invention d’un grand opéra de la contagion ! Ici, la sculpture du malaise n’est pas une fin en soi mais un début gratte-cul. On est dans l’érotomanie du verbe abrasif, dans cette rare et précieuse vulgarité du désespoir." Roland Duclos, La Montagne

« J'ai découvert l'écriture de Nadège Prugnard, au Lavoir Moderne, il y a deux ans avec "M.A.M.A.E. ", et ensuite dans le même lieu "Women 68", depuis j'en redemande. Une écriture où, entre fusion et effusion, les mots brulent et jaillissent. A son contact les vérités tièdes du raisonnable et des bons sentiments s'évaporent …Une écriture à découvrir de toute urgence » – France Inter –les coups de cœur de Monsieur Guy

Rendez-vous novembre-décembre 2014 avec Magma Théâtre et Nadège Prugnard
Rendez-vous novembre-décembre 2014 avec Magma Théâtre et Nadège PrugnardRendez-vous novembre-décembre 2014 avec Magma Théâtre et Nadège PrugnardRendez-vous novembre-décembre 2014 avec Magma Théâtre et Nadège Prugnard
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Magma Performing Theatre
  • Le blog de Magma Performing Theatre
  • : Ce blog se propose de donner à voir à entendre ou à vivre l'actualité de nadège Prugnard - auteure, metteur en scène et comédienne, et informer des spectacles, créations, chantiers et évènements artistiques produits par ou avec Magma Performing Théâtre.
  • Contact

Profil

  • Magma Performing Theatre
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.

Recherche