Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 12:53
Magma Performing Theatre Photo Laurent Ouisse223« Je n’écris pas seulement de la main,
Mon pied lui aussi veut toujours faire le scribe.
Ferme, libre et vaillant, il se met à courir
Tantôt à travers champs tantôt sur le papier. »
Nietzsche, le gai Savoir , prélude en rime 52
 
 Magma Performing Théâtre vous souhaite une bonne année 2013 ! 
 
 
 
Agenda de ce mois de Janvier 2013 :
 
15 janvier à 18H30 dans le cadre des moments poétiques du Théâtre d’Aurillac
Vous êtes invité à vous immerger dans l'univers de Jean-Louis Clarac et René Nelli
 Jeudi 24 janvier à 18H30 lecture présentation du texte « Les pendus» par Nadège Prugnard et Barthélémy Bompard à la Chartreuse- Villeneuve lez Avignon
Zone Libre Lundi 28 Janvier à 19h au Théâtre d’Aurillac / Spectacle : Fragiles de Nadège Prugnard par le Théâtre Molotof
  15 et 29 janvier à 20H atelier d’écriture au Théâtre d’Aurillac 
Les Moments poétiques au Théâtre d’Aurillac
15 janvier à 18H30 Nadège Prugnard lit le poète  Jean-Louis Clarac, qui donnera lui-même à entendre la poésie de René Nelli
 
 
aaaaa"Errement terrement
de la terre à sa motte
écoulement des sens

De matière en matière
fragile grenue
les sens du tangible
subliment le printemps

Friables les mots
arides les paroles
poussières les écrits"Jean Louis Clarac
 
        
Jean-Louis ClaracIl est né en 1951 à Limoux dans la rigole des Corbières. Il a fait des études de psychologie et de philosophie à Toulouse (auteur des travaux universitaires : Antonin Artaud ou la langue double et La langue poétique, itinérance dans la poésie de René Nelli). Il est enseignant à l’IUFM d’Aurillac, ville où il vit. Il est membre de l’Association La Porte des poètes, créée en 1985 et orientée vers la promotion des écritures latinoaméricaines ; il fait partie du comité de rédaction de la revue-édition Encres Vives depuis 1992.Il anime des ateliers d’écritures dans le cadre de son travail de formateur, dans des médiathèques et d’autres lieux du Cantal. Il participe fréquemment à des lectures-échanges. Il est à l’origine des moments poétiques d’Aurillac, en collaboration avec la saison culturelle du théâtre de la ville, qui accueillent depuis 2005/06 environ tous les deux mois deux poètes : Anne Stell, Luis Del Rio Donoso, Margo Ohayon, Gilles Lades, Chantal Dupuy-Dunier, Jean-Louis Clarac, Odile Fix, Alain Freixe, Jean-Pierre Farines, Christiane Keller, Franck Castagné, Pierre Maubé, Annie Briet, Michel Cosem…
 
René Nelli Docteur ès lettres, professeur de lettres et de philosophie au lycée de Carcassonne puis d'ethnographie méridionale à la faculté des lettres de l'Université de Toulouse, poète[3] essayiste, hermétiste, René Nelli est surtout connu pour ses travaux sur la culture occitane et sur le catharisme. René Nelli aimait à dire qu'il était descendant d'une famille de sculpteurs florentins installés dans l'Aude au XVIe siècle. En fait, son grand-père, Isidore Nelli sculpteur et architecte venu de la région de Carrare, avait participé à la construction du Palais de Justice de Carcassonne, puis fait bâtir en 1889 la maison au 24 de la rue du Palais[4]. Le père de René Nelli, Léon, architecte également, érudit, possédait une collection de manuscrits et une bibliothèque importante, vendue au Conseil général de l'Aude en 1926.Dans les années 1928-1930, et jusqu'en 1950, René Nelli a été très lié avec le poète Joël Bousquet et a pris à ses côtés une part active à l'élaboration du surréalisme méditerranéen. Ce mouvement se développait alors, un peu en marge du surréalisme parisien, à Marseille dans Les Cahiers du Sud, et à Carcassonne autour de la revue Chantiers. Il a participé très activement à la revue d'ethnologie méridionale Folklore fondée par Fernand Cros-Mayrevieille et a joué un rôle important en ce qui concerne la connaissance de la culture occitane, notamment en participant à la fondation avec Jean Cassou en 1945, à Toulouse, l’Institut d'études occitanes. Il a consacré de nombreux ouvrages au catharisme.
 
Résidence à la Chartreuse à Villeneuve-lez-Avignon
En vue de l’édition du texte « Les Pendus » de Nadège Prugnard par les éditions de l’Entretemps , l’auteure et Barthélémy Bompard (Cie Kumulus) seront en résidence du 21 au 25 janvier 2013 à la Chartreuse, centre national des écritures du spectacle à Villeneuve-lez-Avignon   
 
Lecture-présentation du projet « Les pendus » par Nadège Prugnard et Barthélémy Bompard
Jeudi 24 janvier 2013 à 18h30 à la Chartreuse jeudi 24 janvier 2013 à 18h30
Entrée libre, réservation conseillée au 04 90 15 24 24
 
Les Pendus
  4768084766 d5f7431a8b
Un bourreau, trois hommes, une femme. Une mort publique et théâtrale. Ce sont quatre corps perdus, tendus, suspendus à eux-mêmes qui slamment-squattent-éructent. Ce sont des voix qui s’arrachent à la mort, qui défient le temps. Paroles ultimes et poings tendus, appel au désordre, rire immense… C’est le cri post-mortem de la liberté qui n’en n’aura jamais fini de dire.
 
« Les pendus, ce sont tous ceux que la marche du monde condamne à la peine de mort, par la faim, la solitude, la torture ou le silence, ceux auxquels il est interdit de vivre et qui refusent de mourir, qui survivent à leur propre mort sans qu’ils parviennent à revivre. L’écriture de Nadège Prugnard a le tranchant implacable du scalpel pour mettre à jour et regarder en face cette maladie de la mort. Elle dit crûment le corps, le désir, la jouissance, la souffrance, la décomposition et le vide ; elle dit l’âme et c’est la même parole, hachée, brutale, insolente et pourtant poétique. » Geneviève Brun
 
« La logorrhée funèbre dessine cet infini, inconnu, s’agrippe à des lambeaux d’histoires intimes, se glisse dans les méandres du politique. L’étranger, la femme violée, l’enfance à crever de solitude et le cerveau en ébullition qui cherche sa lumière dans ses écrits. Ce n’est pas la mort qui muselle Les pendus. Mais, une vie sous l’emprise des parenthèses d’un ordre qui rend muet. […] » La Montagne , Fabienne Faurie
 
« Kumulus et Nadège Prugnard ont fabriqué cet aérolithe énigmatique, bifide, paradoxal, saillant et dérangeant : Les pendus […] il reste que le couple formé par Kumulus et Nadège Prugnard, une compagnie qui n’a pas beaucoup de familiarité avec le théâtre de texte et une écrivain dont le style, apparemment en rupture, s’inscrit cependant dans la tradition flamboyante des inventeurs de langues. […] » Jean Jacques Delfour , Cassandre
 
 
 
sans-titre copieFRAGILES
De Nadège Prugnard par le Théâtre Molotof
Avec Sarah Carlini, Elodie Combes, Nicolas Ibanez et Thomas Soudan
http://www.theatremolotof.fr/index.html et sur facebook : Théâtre Molotof
 
Lundi 28 Janvier à 19h00 au Théâtre d’Aurillac scène conventionnée 04 71 45 46 04
 
Dans le cadre des Zones libres initiées par Magma Performing Théâtre et dédiées aux écritures d’Aujourd’hui, nous avons le plaisir d’accueillir le Théâtre Molotof (Millau) pour le spectacle « Fragiles »
 
    Its flesh533543 402983533105017 1202327004 n
Its spleen
Its rape
That vomits that clears and crash black tears
How to shake the space
Comment secouer l’espace
La mort plane tel un rapace
La mort zone
Event of the knife
Collective suicide
I shot in yourself
I shot in your dog “ 
 
 
 
 
 
L'écriture explosive de Nadège Prugnard et son regard sans concession sur notre époque et notre espèce ne pouvaient que séduire les Molotofs, de même le goût du risque des Molotofs et leur énergie hors norme ne pouvaient qu'interpeller Nadège Prugnard. De cette rencontre est né "FRAGILES", 8ème et dernier cocktail de la compagnie, Molotof pour sûr, et grinçant lorsqu'il évoque l'acte ultime d'un collectif, la fin d'une histoire, notre histoire....C’est l’Histoire d’une génération qui tend le poing dans la tombe ....
  Un spectacle qui mêle poésie, chanson-rock et harangue philosophique. C’est une forme d’oratorio désenchanté. Un texte fragmenté, sans fards, sans dessus-dessous, maculé de déraison, de liberté, de rire et de colère. Une libre mise en demeure de s’approprier ce qui nous revient de droit : le cri, les pulsions inavouables, la violence et l’absolu refus.
On ne sait de qui ça va partir, de qui ça va sortir…grammaire bancale de qui ne peut s’empêcher de gueuler : « Je te parle direct sans brouillon …» mais parfois le mot en dit trop ou pas assez et la langue s’invente alors quasi onomatopéique, débordée par une fièvre incontenue. Histoire d’une génération désabusée qui se demande si la parole peut aider, qui ne sait ni comment périr, ni comment vivre dans ce monde, qui pose la question de l’altérité et de sa propre identité délitée.
Histoire donc du Théâtre Molotof, de quatre anges exterminateurs qui livrent sur scène une performance hors norme, se heurtent à la solitude, jettent en pâture un gouffre d’interrogations inquiètes sur la vie, la mort, l’amour, et l’envie d’aimer encore même quand ça déraille « toujours laisser rêver une ligne amoureuse …». Pas de message, ni prosélytisme et moins encore de certitudes révélées si ce n’est la fragilité d’être et c’est tout. NP
   

Partager cet article

Repost 0
Magma Performing Theatre
commenter cet article

commentaires

check here 06/02/2014 12:53

Wow! I am sure that these poetic moments in Aurillac Theatre really inspired everyone and once again showcased the level of enjoyment that we can have from a play rather than from a movie. I loved the play!

Présentation

  • : Le blog de Magma Performing Theatre
  • Le blog de Magma Performing Theatre
  • : Ce blog se propose de donner à voir à entendre ou à vivre l'actualité de nadège Prugnard - auteure, metteur en scène et comédienne, et informer des spectacles, créations, chantiers et évènements artistiques produits par ou avec Magma Performing Théâtre.
  • Contact

Profil

  • Magma Performing Theatre
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.

Recherche