Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 13:30

 

 «  Comment pourrions nous dormir alors que nos lits brûlent ? »

Midnight Oil

En décembre …

 

Paul Petit

Les 15 et 17 à 20H30 à Clermont-Ferrand

Le 16 décembre à 20H30 à Saint Amant roche Savine

Zone libre 19  Paroles de Nègres  avec Amadou Gaye

Le 19 décembre à 19H à Aurillac

Neige …De la nécessité du père Noel et  Le ciel Rouge n’a plus soif 

En écriture scénique au Théâtre d’Aurillac  en décembre 

Ferraille et poèmes

le lundi 12 décembre à 20H30 présentation «  Workshop texte et musique » des étudiants de Vétagro’ Sup sous la houlette de nadege Prugnard

Ateliers d’écriture au Théâtre d’Aurillac

les 6, 13 et 20 décembre à 20H

 

Et aussi …Women 68 même pas mort

De Nadège Prugnard par Brut de béton Production les 2 et 3 décembre au théâtre Sorano /Jules julien à Toulouse http://www.sorano-julesjulien.toulouse.fr/ et www.brutdebeton.com

 

paul petit flyPaul Petit

De Nadège Prugnard

Avec Pierre Grammont

Collaboration artistique Jean Luc Guitton

Costume Marianne Mangonne

 

Les 15 à 20H30 Salle Camille Claudel 3 rue du Maréchal Joffre à Clermont-Ferrand

Les 16 à 20H30 au Café Quoi à Saint-Amant Roche Savine

Le 17 à 20H30 Maison de la Culture rue Abbé de l’Epée à Clermont-Ferrand

Tarifs 8 et 12€

Renseignements et réservations : Nicolas 06 23 83 29 69

magmaperformingtheatre@orange.fr

 

Un texte philosophique et déjanté mettant en abime la question de la solitude dans nos sociétés contemporaines.  Il s’appelle Paul Petit il a le syndrome du « Petit Prince de Saint Exupéry » il vit seul avec une rose seule sur une planète sale il lit sa carte d’identité plusieurs fois par jour sans comprendre il ne sait pas pourquoi il vit ni pourquoi il ne cesse pas de vivre il collectionne son sperme et ses larmes il goûte et rien il a envie de se flinguer il est intermittent il porte un perfecto trop serré il chante Nina Hagen dans une lumière verte fluo il rejoue le film d’une vie où l’absurde règne où Dieu est mort et les réponses restent muettes il déclame Nietzche Schopenhauer Aristote il défigure l’espace d’un long cri « Est-ce que quelqu’un peut me dire si je suis vivant ou mort ? » et le soleil se coucha 43 fois.

 

Création Magma Performing Théâtre, Théâtre d’Aurillac scène Conventionnée, et le soutien du Lavoir Moderne Parisien et de la ville de Clermont-Ferrand

 

La presse …

Le petit Prince « autosuicidé »

PAUL-PETIT 0118Paul Petit, dernier né de l’auteur et metteur en scène Nadège Prugnard, a fait sa première au théâtre d’Aurillac. Un solo incandescent de l’acteur Pierre Grammont pour dire les gouffres de l’existence et le délitement de l’identité. Paul Petit, c’est un peu les chants de Maldoror. Un personnage « Beau comme la rencontre fortuite, sur une table de dissection, d’une machine à coudre et d’un parapluie ». (…)Le monologue, serré et dense, ne bascule pourtant pas dans l’irrespirable, dans la noirceur tiède et facile. L’acteur y insuffle, au plus près du texte, un rythme sec, fait de ruptures, de voltes faces, de tournoiements. Car la personnalité de Paul Petit, comme l’interprétation crépusculaire de Pierre Grammont, joue la multiplicité, l’éclatement prolixe devant les gouffres. Le corps tantôt broyé vers le sol, tantôt tendu vers un ciel vide, le personnage est tout à la fois « un, personne et cent mille ». Paul Petit, Petit Prince « autosuicidé », rêve au dessin du mouton. Tout comme une peuplade de philosophes, Nietzsche, Schopenhauer, Descartes, Socrate… tour à tour convoqués avant de sombrer plus encore. Acte IV, sans réponses, « adieu la philosophie »… Las du silence, prenant congé dans un instant suspendu, Paul Petit laisse sur scène un dernier rougeoiement. Carmin comme sa cravate, rouge sang comme la fleur qu’il porte, jusqu’à la mort. Julien Bachellerie – La Montagne – 2010PAUL-PETIT 0227

 

Paul Petit témoigne de la solitude de l’être et de son mal vivre au travers d’un spectacle mêlant fantaisie et réalité, époustouflant. On reconnaît l’écriture volcanique de Nadège Prugnard qui au travers du texte philosophique met en abîme la question de la solitude dan nos sociétés contemporaines. Devant un public tantôt ému tantôt ahuri, l’artiste et l’auteur ont su bousculer et réveiller les esprits et permettre à chacun de pouvoir poursuivre sa réflexion. Marie Josée Besson - La Montagne – 2011

 

 

ZONE LIBRE 19 recto ZL 19 noir

Paroles de Nègres 

Avec Amadou Gaye

Le 19 décembre à 19H au Bar «  Chez vous » place de la Mairie à Aurillac  

www.amadougaye.com

 

Après son spectacle « Négritudes » qui a connu un vif succès à Paris et dans sa région, C’est à une nouvelle balade poétique que nous convie Amadou Gaye. Les auteurs sont tous noirs, d’Afrique, de la Martinique, d’Haïti, de la Guyane, de la Guadeloupe, d’Amérique du Nord. Parlant de son spectacle, Amadou Gaye nous dit : « c’est un mélange de manioc, de canne à sucre servi avec du bon vin français. » Enfin, faut-il le rappeler, ce n’est pas de la lecture mais de l’interprétation. Et c’est émouvant, vivant, touchant. Sur des textes de : Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Léon-Gontran Damas, BiragoDiop, Roussan Camille, Jacques Roumain, David Diop, Paul Niger, Guy Tirolien, Jean Metellus, Langston Hughes. « Incroyable comme il est habité par ces textes ! Lui, le Nègre à l’éternelle couvre-chef, joue avec des mains blanches, noires ou rouges, refuse l’exotisme, se cabre, crie pitié… Le noir n’est pas une qualité en soi, le noir n’est pas un état, c’est une image avec laquelle il doit vivre en positif ou en négatif, une image qui se reflète dans le miroir de la vie, une image qui existe dans la magie des mots. Il s’amuse, ne joue pas, il est. Un peu cabossé, Amadou vit avec les cicatrices de la vie pour compagnes, voit la vie dans un immense éclat de rire par-delà les mesquineries du quotidien. Amadou n’est pas dans le ressentiment, il est ailleurs, en voyage au bord des larmes et du bonheur. Un bras d’honneur joyeux qui rejoint « le Nègre vous emmerde » de Césaire, le copain du coolie de Hanoï et du docker de Suez.  Ses photos sont des poèmes, ses poèmes des photos : instantanés permanents. Comme un musicien de jazz, il plaque des accords entre majeur et mineur, toujours les mêmes, jamais identiques. Yes he can, yes we can. Ensemble…» Catherine et Bernard Desjeux (Journalistes – Editeurs) 

 

En écriture scénique en décembre au Théâtre d’Aurillac :

 

Neige …pere noel

De la nécessité du Père Noel 

 

De Nadège Prugnard

Avec Jean Luc Guitton

Collaboration artistique Distribution en cours

 

« Ce n’était jamais un don bien magnifique, car nous n’étions pas riches. C’était un petit gâteau, une orange, ou tout simplement une belle pomme rouge. Mais cela me semblait si précieux que j’osais à peine le manger » George Sand, Histoire de ma vie

 

« Cher papa noel voici ma liste de cadeaux : furby barbie lionne table a repasser bouff tout machine a laver Berceau loto princesse fairytopia Marchande crocdog polly pocket dynosaure petits chiens ordinateur Je voudrais tellement l'ile aux papillons de mon petit poney  et aussi Un camion de poubelle, -Un tracteur grue à pédales, -et surtout une grande grue délécomender je voudrais aussi  le camping-car Barbie, la machine à coudre Barbie, la croisière Polly Pocket, la limousine Polly Pocket, la panoplie princesse Sissi ou bien un toutou aquadoodle  sinon  Je voudrais que les gents soit plus gentil avec touts les humains plus de guerre des attentats ou autre choses de mechant voila mon cadeau de noel merci de ta gentillesse »  Lettre N° 69025

 

numérisation0003Le ciel rouge n’a plus soif !

De Nadège Prugnard et Géraud Bastar

Magma Performing Théâtre et Seize alliés production

 

Un projet qui mêle et questionne les possibles et les fractures des écritures rock et théâtrales.

 

De nombreux spectacles de théâtre et de danse se réapproprient les codes de la musique rock. D’autres intègrent des musiciens en live ou utilisent des musiques originales ou existantes. Des comédiens montent des groupes de rock. Des rockers se muent en comédiens. Des groupes de rock font appel à des scénographes. La littérature contemporaine et la création cinématographique se nourrissent de la création musicale. Les documentaires fleurissent sur des artistes internationaux ou totalement inconnus. Esthétique ? Urgence ? Engagement ? Liberté ? Phénomène de mode ? Créativité ? De quoi parle-t-on exactement ?

 

On peut donc aisément imaginer que la nouvelle rencontre entre la belle et la bête, même sous un ciel rouge, devrait enfanter d’un petit monstre née sous les meilleures étoilesG.BASTAR

 

 

Putain de route de Campagne !

Par les révoltés du Pounti

Le 10 janvier 2011 à 20H30  Théâtre de Cusset /Espace Chambon  

 

Texte et mise en scène Nadège Prugnard  Avec Pierre Marius Court, Jean-Luc Guitton, Gaël Guillet, Pierre Fernandès, Séverine Leblanc, Marie-Do Fréval et Nouche Jouglet Marcus Musique Géraud Bastar et François Fabre Costumes Marianne Mangonne Crédit Photo Laurent Ouisse

 

Magma Performing Théatre LO 2011003« Faut que je t’explique la beauté Faut que t’explique l’été l’odeur des blés le ventre violet des navets les choux qui commencent à pommer Faut que je t’explique la pluie le monde liquide la veste sur les épaules qui protège mal du déluge le froid  faut que je t’explique la rage de la besogne bien faite qui s’étale sur la terre le frisson de la plaine Faut que t’explique l’automne rouge les marrons grillés la lune qui brule tout ce qui pousse le brouillard qu’est signe de beau temps Faut que je t’explique que ceux qui parlent peu entendent mieux Faut que t’explique le silence… » (Extrait putain de route de campagne )

 

    Magma Performing Théatre LO2011061«  C’est l’histoire d’un western moderne, un long plan séquence rythmé aux effluves d’une guitare accordée à la Jim Jarmush « Dead Men ». Poésie suspendue, larmes rentrées. Pétris d’énergie punk, ces personnages noirs promènent leurs couleurs infinies sous une lune blême. Colère sang, fracture d’existence et cliché du « plouc made in cantal » brisé composent leur chant d’insurrection. Et la splendeur ineffable des petites gens scintille dans chacune de leurs fêlures, leur humanité brûlante, leur hauteur derrière les masques, les visages métamorphosés une fois les perruques enlevées. A travers ce corridor constellé de beauté, le public s’est lui aussi épris de chacune des figures rivées à leur sillon .Un hommage violent emprunt de pudeur… » Julien Bachelerie, La Montagne, septembre 2010

 

Partenaires Ville et Théâtre d’Aurillac scène conventionnée, Conseil général du Cantal, Communauté de Communes du Pays de Murat, Communauté de Communes du Cézallier, Communauté de Communes du Pays de Salers // La compagnie Magma performing Théâtre est en convention triennale avec le Ministère de la culture et de la communication Drac Auvergne le Conseil Général du Cantal, Conseil régional d’Auvergne, la ville et le théâtre d’Aurillac Scène conventionnée

 

 

 

Contacts Magma Performing Théâtre

magmaperformingtheatre@orange.fr

Administration Nicolas Groslier Nicolas.groslier@magmaperformingtheatre.com

Diffusion Lucie Lesimple  lucie.lesimple@wanadoo.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Magma Performing Theatre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Magma Performing Theatre
  • Le blog de Magma Performing Theatre
  • : Ce blog se propose de donner à voir à entendre ou à vivre l'actualité de nadège Prugnard - auteure, metteur en scène et comédienne, et informer des spectacles, créations, chantiers et évènements artistiques produits par ou avec Magma Performing Théâtre.
  • Contact

Profil

  • Magma Performing Theatre
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.

Recherche