Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 10:27

SEXAMOR
Un projet de Pierre Meunier  Cie la Belle Meunière / Texte et jeu : Pierre Meunier et Nadège Prugnard
TOURNEE FEVRIER 2010

du 2 au 10 février / relâche le dimanche 7 février
Au TNS à Strasbourg - tél : 03 88 24 88 00
 

 

fotos-blog-sexamor-janvier-09.jpg"La rencontre de leurs deux univers devient évidente, s’impose. L’un et l’autre marquent de leur présence, discrète mais ferme, la scène théâtrale contemporaine. Les errements sur le plateau de Pierre Meunier, ses mimiques et ses sourires d’amoureux tour à tour séduit, éconduit ; cette mécanique du geste poétique, tout se heurte de plein fouet à la présence terrienne de Nadège Prugnard. Chacun joue de sa différence, s’amuse de son désir de faire corps avec l’autre, se lance dans des impromptus où l’équilibre ne tient qu’à un fil. Voilà un spectacle encore en devenir, fort et fragile, osé et gonflé. Il dit le rapport à l’autre, l’altérité, l’angoisse de la mort, le désir, dans une scénographie qui dessine les contours des fantasmes et autres fantaisies sexuelles et spirituelles. Il dit l’art du théâtre en perpétuel mouvement, le plateau comme une vaste plaine où tout est à conquérir, à inventer. Pierre Meunier et Nadège Prugnard, tels deux Don Quichotte ayant repéré de nouveaux moulins, pratiquent un théâtre atypique, résolument contemporain, à contre-courant de toutes conventions."
Marie-José Sirach, L'humanité , Nov 09





ETRE-UN-GROUPE-DE-ROCKli.jpgJE VOUDRAIS ETRE
UN GROUPE DE ROCK


12 février 2010 - 20h30
au Collège de Pierrefort

dans le cadre du festival HIBERNAROCK

 



D'octobre 2009 à février 2010, Nadège Prugnard (écriture et mise en scène) et Géraud Bastar (mus
ique) ont accompagné des collégiens du territoire du pays de Pierrefort sur un projet de création autour de l'écriture rock. Ces cessions étaient complétées par des interventions de Fred Sérager (chargé de mission musique actuelle au sein de Cantal Musique et Danse) autour des chanson rock.

 

Extrait : "Cette nuit dans mon journal intime j’ai écrit « J’ étouffe du dernier baiser des moutons hébétés J’éGGGli.jpgtouffe j’étouffe sortir dormir dans le lit de la candeur de la femme J’étouffe j’étouffe je le vois l’homme le Frankenstein social aux appétits sourds d’amour insolent j’étouffe j’étouffe J’étouffe je la vois la femme qui prédit la colère des corps féminins dans les lentilles au chocolat auvergnat  tel un homme qui aime une femme rouge frais doux rendant fou l’horizon d’amour cette nuit j’ai écrit dans ma bulle loin des nuits magiques d’été j’ai écrit j’aperçois les aiguilles coincées me suppliant d’arriver à l’heure pour la dernière heure j’étouffe j’agonise je crie je crache et recrache je voudrais être un groupe de rock"


Partenaires : Festival Hibernarock - Cantal Musique et Danse - Communauté de Communes du Pays de Pierrefort - Collège de Pierrefort.


visuel-ZL9-li.jpgZONE LIBRE 9
lundi 22 février à 19h
à l'AUBERGE DES CRETES
Rue des écoles - 15000 Aurillac


Et en tournée dans les Communautés de Communes du Cantal :
Le mardi 23 février à 20h30 - Entrée libre
Salle Poyvalente de la Chevade - 15300 Chastel sur Murat
Le Jeudi 25 février à 20h30 - Entrée libre
Salle des Expositions - Mairie - 15800 St Jacques des Blats







AU MILIEU DU DESORDRE
Conférence démonstration sur le tas, la spire, la chute et l’air
de et par Pierre Meunier

Après avoir fabriqué des spectacles de théâtre autour de l’homme et la matière, qui nécessitaient de grandes scènes avec des machineries complexes à installer (L’homme de Plein Vent, Le Chant du Ressort, Le Tas), Pierre Meunier continue à faire partager à travers une forme plus intime l’attrait irraisonné qu’il éprouve pour cette confrontation avec le monde.

 

 

Au milieu d'un cercle de gens, un homme prend tout son temps pour entasser des pierres. II pose la dernière, recule lentement sans quitter le tas des yeux.

Dans l'assistance on chuchote, on soupire d'impatience, on pouffe, on espère une suite, on est quand même pas venu pour ces pauvres cailloux !…Inattendu et dense, le silence se fait.  L'homme l'a fait naître. Face au tas, il l'observe, le corps traversé de mouvements, de questions ou de rougeurs qui semblent  lui échapper.

C'est le présent. Moment d’attraction pure.

Tantôt grave, tantôt léger, un dialogue s’établit entre l’homme et la matière.

Soudain au milieu d’une phrase, l’homme se met à bondir, à sauter de plus en plus haut, narguant la pesanteur de toute sa hauteur et vantant hors d’haleine les mérites du rebond. Le ressort l’inspire, avec sa manière têtue de résister à la chute.  Si le bonheur d’après Kafka est d’oublier que l’on tombe, la jubilation de l’homme qui rebondit sous nos yeux nous convainc du contraire.

La danse des ressorts, auxquels il suspend des pierres, le captive. Véritable musique pour l’œil, ce système pulsatoire  asynchrone et spiralé stupéfie l’assistance par sa grâce énigmatique. En un doux va-et-vient, nous assistons à  la réconciliation entre le haut et le bas. Oubliant le début, nous ne croyons plus à la fin tandis que l’immobile approche. Compagnon de légèreté aux spires d’acier bleu, pourquoi est-il si bref le temps de l’insouciance ?…Longtemps après tintera en nos oreilles la pureté carbonée du concerto de Schmirnov pour ressorts suspendus, que l’homme interprète au marteau de carrossier en guise de salut.

Rêveur actif, Pierre Meunier tente d’entraîner le public sur le chemin qui mène au cœur caché des choses.

Trimballant par monts et par vaux ses seaux de cailloux et sa malle de ressorts, il s’estimerait heureux s’il pouvait le temps d’une soirée réveiller la soif de cet élan dont le manque, organisé par notre propre indifférence, nous prive d’établir une relation intime et poétique avec le monde.

Une production de la Compagnie LA BELLE MEUNIERE




PARTAGE DU SENSIBLE 1
"Théâtre et ruralité"
Assemblée participative ouverte à tous

mercredi 24 février de 10h à 18h
Théâtre d'Aurillac - rue de la Coste - 15000 Aurillac

Dans le cadre de la convention triennale autour des « moteurs enjeux et nécessité des nouvelles écritures pour la  scène » passée entre le Conseil Général du Cantal et la compagnie Magma Performing Théâtre, missionnée en ces termes pour bâtir des outils de rencontre, réflexion, d’expérimentation et d’échange autour des écritures contemporaines avec des auteurs vivants, et des assemblées culturelles permettant de tracer un nouveau chemin de relation à la culture.


Pour cette rencontre nous avons invité cinq professionnels de la programmation, diffusion, institution qui sont chargés, au-delà d’un partage de leur expérience, de donner des outils et pistes de réflexion Nous vous invitons à une assemblée participative autours des enjeux et problématiques du théâtre contemporain.

Qu’est ce que la culture aujourd’hui et quelle culture souhaitons nous pour demain ?

Il s’agira de questionner fond et forme : la place de l’artiste aujourd’hui, les problématiques liées à la création du spectacle vivant, réflexion sur les nouveaux publics, développements de réseaux alternatifs, repenser les politiques et l’éthique de la diffusion.

 

" À partir du moment où un écrivain donne à lire, un peintre donne à voir, et qu’un autre se met à lire ou à regarder le tableau, quelque chose de politique détermine cette mise en relation, ne serait-ce que par les conditions d’accès à l’œuvre, la somme à débourser, le temps disponible pour qu’ait lieu la rencontre, la qualité de l’espace où elle se produit. Cette somme d’argent, ce temps, cet espace, sont quantifiables, et dépendent largement de priorités ou de renoncements décidés par le pouvoir politique en place, qui peut les réduire ou les favoriser, selon l’importance qu’il accorde au lien entre l’art et la société.  Mais cette rencontre ne peut advenir qu’à la condition d’un espace, d’un temps intérieur, intimes et propres à soi. Un appétit, une ouverture vers le dehors, une nécessité brûlante de se sentir relié, un questionnement, une aptitude à la rêverie…Cette disponibilité relève de l’histoire de chacun, de l’éducation reçue, des conditions de vie, et de l’énergie dont nous disposons pour ressentir et accueillir l’ébranlement suscité par la rencontre avec l’œuvre, « cet état d’incertitude et d’angoisse ineffable qui est le propre de la poésie », comme dit Artaud."  Pierre Meunier

 

 


LES GUEULES

Résidence de création du 17 au 22 février 2010

au Théâtre d'Aurillac


Après les premières enquêtes sur le terrain, Nadège Prugnard réunit une équipe de comédiens et de musiciens pour une période de recherche et d'écriture autour du projet. Il s'agira de définir l'équipe artistique en vue de la deuxième phase de résidence prévue en mars prochain.

A suivre...



Partager cet article

Repost 0
Magma Performing Theatre
commenter cet article

commentaires

Nicolas 10/03/2010 00:28


Bonjour,
Je suis venu sur votre blog via l'annuaire d'over-blog. Ce que vous faites est pas mal
Je suis graphiste freelance si ça vous tente vous pouvez venir découvrir ce que je fait
Il me fera plaisir de répondre à votre demande si vous êtes intéressé par mes services.
http://www.nicolaslizier.com/
Bonne continuation dans vos projets.
Nicolas graphiste au Canada


Pluto DINGO 18/02/2010 19:55


Besoin d'un fou rire : http://www.fous-rires.com/


Présentation

  • : Le blog de Magma Performing Theatre
  • Le blog de Magma Performing Theatre
  • : Ce blog se propose de donner à voir à entendre ou à vivre l'actualité de nadège Prugnard - auteure, metteur en scène et comédienne, et informer des spectacles, créations, chantiers et évènements artistiques produits par ou avec Magma Performing Théâtre.
  • Contact

Profil

  • Magma Performing Theatre
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.

Recherche