Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 12:44
"C'est auprès de ces camarades que j'ai appris, dans la lutte, le sens du courage. Je n'ai cessé de voir des hommes et des femmes risquer et donner leur vie pour une idée. J'ai vu des hommes supporter des brutalités et des tortures sans craquer, montrant une force et une résistance qui défient l'imagination. J'ai appris que le courage n'est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre." Nelson Mandela

 

Rendez-vous autour des textes de Nadège Prugnard

 

10 et 11 Mars : M.A.M.A.E  à Confluences à Paris

20 Mars: Sortie du texte " Les pendus" au éditions de l'Entretemps

26 Mars : Suzanne takes you Down à Confluences à Paris

et reprise à Aurillac des actions artistiques " Quartier langue vie"

 

Dans le cadre de l'événement " 1914-2014 Un siècle de Résistances " Orchestré par Carole Thibaut et la Compagnie Sambre à Confluences, les artistes se rassemblent pour dire la résistance inaliénable !

Avec entre autres : Alexandre Zeff, Tsakap Serge Dupont, Carole Thibaut, Miléna Vlach, Mosco Boucault, Vincent Debost, Dominique Paquet, Anne Théron, Anne Montfrt, Marie-Do Fréval , Noël Casale, Blandine Pélissier, Nadège Prugnard, Leyla -Claire Rabih, Souad Belhaddad, Marie- Christine Mazzola et bien d'autres encore ....A cette occasion Nadège Prugnard présentera M.A.M.A.E et Suzanne Takes you down

CONFLUENCES
190 bd de Charonne 75020 Paris/ Metro ligne 2 Philippe Auguste ou Alexandre Dumas
01 40 24 16 46/ www.confluences.net

programmation " 1914-2014 Un siècle de résistances"

M.A.M.A.E

Meurtre Artistique Munitions Action Explosion

Aperçu des attaques suicides perpétrées par des artistes

10 et 11 Mars à 20H30 à Confluences ( Paris 20ème)

 

Texte Nadège Prugnard/ Mise en scène Marie-Do Fréval et Nadège Prugnard/

Avec Véronika Faure, Marie-Do Fréval, Lembe Lokk, Sophie Millon, Juliette Uebesfeld et Tessa Volkine

 

Six actrices « s’explosent » face au public. Une mort publique et théâtrale. Elles en ont gros sur le cœur et ça déborde dur. 6 demandes d’amour urgentes violentes. Parole en arme... Et ça fait méchamment mal, même si l’humour est là ! Un texte provocateur et jouissif. Rapide et du violent. Parole rythmique. Techno langagière. Une performance « Parlante ». Éclats. Fulgurances. Un texte boomerang, de la vitesse du message sans accusé de réception. M.A.M.A.E nous arrive en pleine face comme une claque esthétique verbale engagée et désespérée.

 

Partenaires Drac Auvergne / Conseil Régional d’Auvergne / Conseil Général du Puy de Dôme / Ville de Clermont-Ferrand / La Comédie Scène Nationale de Clermont-Ferrand / Théâtre de l’Ephéméride à Val de Reuil / Théâtre du Chaudron à Paris / La Générale et le LMP à Paris Avec le soutien de Sémaphore à Cébazat et du Théâtre du Corbeau Blanc

Prugnard mars 2014 : Textes en résistance


"Si M.A.M.A.E était un morceau de jazz, il pourrait être signé Charles Mingus" Guy Degeorges, Un soir ou un autre

"De la haute voltige imprécatoire et déclamatoire réglée comme une inquiétante bombe à retardement. Six anges exterminateurs qui livrent une performance hors norme, monstrueusement convulsive : l’invention d’un grand opéra de la contagion ! Ici, la sculpture du malaise n’est pas une fin en soi mais un début gratte –cul On est dans l’érotomanie du verbe abrasif, dans cette rare et précieuse vulgarité du désespoir. Ce spectacle ne dénonce rien, il vomit. Tout ! En vrac. A commencer par l’intolérable militance, complice de l’asphyxie de la pensée Car « Meurtre artistique Munitions Action Explosion » ne se contente pas de faire un lit de maux, de le border amoureusement de grands sentiments à fleur de mots." Roland Duclos, La Montagne

« J'ai découvert l'écriture de Nadège Prugnard, au Lavoir Moderne, il y a deux ans avec "M.A.M.A.E. ", et ensuite dans le même lieu "Women 68", depuis j'en redemande. Une écriture où, entre fusion et effusion, les mots brulent et jaillissent. A son contact les vérités tièdes du raisonnable et des bons sentiments s'évaporent …Une écriture à découvrir de toute urgence » – France Inter –les coups de cœur de Monsieur Guy



SUZANNE TAKES YOU DOWN

LE 26 Mars à 20H30 à Confluences ( Paris 20ème)

 

De et par Nadège Prugnard

Lumières Jean-Louis Fié

Suzanne nom de code "takes you down" actrice fusillée sur scène le 16 novembre 1943 à Vichy hante le théâtre pour dire son histoire, pour redire l'endroit de sa propre mort et à travers elle convoquer cette période noire qu'a été la guerre de 39/45. Son corps a été avili, broyé par les nervis du IIIème Reich, mais l’actrice, engagée dans la resistance pour le renseignement, putain de la Wehrmacht, reste debout un poème en main, texte nu, abattoir à ciel ouvert, inventaires de noms, fil rouge d'une pulsation obsédante et organique….

 

Un texte nourri de témoignages de 39-45 récoltés en région Auvergne pour dire la résistance, inaliénable. Suzanne takes you down est né d’une écriture de terrain à savoir de rencontres, témoignages, récolte de paroles auprès de personnes ayant vécu la deuxième guerre mondiale en région Auvergne. Le travail d’écriture s’est construit autour de la question de la résistance mettant en abîme la période 39/45 et notre société actuelle.

photos Thibault Feuillade
photos Thibault Feuillade
photos Thibault Feuillade
photos Thibault Feuillade

photos Thibault Feuillade

"La comédienne donne à cette tragédie au parfum de mort , les accents d’un oratorio sacré. Divine liturgie au décor d’abattoir à ciel ouvert, elle en a écrit la partition d’une seule phrase mausolée , long continuum mémoriel, hypnotique ostinato au goût de cendre, scandé sur un rythme opératique avec des proférations crépusculaires de contraltiste." Roland Duclos, La Montagne

"A prendre comme un bloc, l’engagement total de Nadège Prugnard, qui se heurte à l’indicible, yeux endeuillés de noir, qui crie et pleure ce texte et cette révolte sans reprendre son souffle. Les mots s’abiment et souffrent comme les corps humiliés sous les coups, évoquent les larmes, la sueur, la merde, la terre, la peur, haïssent et demandent justice, et aiment comme l’amour éperdu, sans retour, des amants arrachés l'un à l'autre par l’Histoire. L’expérience du spectateur n’est ce soir pas plaisante, la performance salutairement excessive, à rendre bien d’autres propositions dérisoires" Guy Degeorges, Un soir ou un autre

"Fleur rouge toujours étincelante oranant sa chevelure-vanille, Suzanne promène ses derniers mots au parfum de lendemains sur l’odeur infecte des charniers. Elle hurle l’indifference du ciel, de la lumière, des oiseaux, quand l’abomination galope toujours et que la liberté se fait catin des jougs. Un refrain d’ultime voyage, que rythment, alors que tombent les feuillets, la langue des bourreaux et la poésie de la beauté fragile, à jamais insoumise. Avec pour bagage un patrimoine de récits récoltés en Auvergne, Nadège Prugnard transfigure le legs historique en une fiction condensée, multipliée. Allegeance faite à tous ceux qui, devant les baïonnettes et les schlagues, se sont levés, l’auteur livre une ode puissante à la résistance . D’hier et d’Aujourd’hui" Julien Bachellerie, La Montagne

 

LES PENDUS

Sortie du livre le 20 Mars 2014 aux éditions de l' Entretemps

 

Un spectacle de Barthélemy Bompard / compagnie Kumulus. Texte écrit par Nadège Prugnard / compagnie Magma Performing Théâtre pour Éric Blouet, Barthélemy Bompard, Stéphane Civet, Céline Damiron et Nicolas Quillard.

 

Deux bourreaux, trois hommes, une femme. Une mort publique et théâtrale. Ce sont quatre corps perdus-tendus-suspendus à eux-mêmes qui slamment-scattent-éructent. Ce sont des voix qui s’arrachent à la mort, qui défient le temps. Paroles ultimes et poings tendus, appel au désordre, rire immense… C’est le cri post-mortem de la liberté qui n’en aura jamais fini de dire. Nadège Prugnard et Bathélemy Bompard ont conçu ensemble la pièce Les Pendus, dans le cadre des projets « Tandem » initiés par le Festival international de théâtre de rue d’Aurillac en 2009. Les auteurs ont bénéficié d’une résidence d’écriture et ont été accueillis par le CNES à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon. La pièce est diffusée régulièrement par la compagnie Kumulus depuis l’été 2009.

 

Le livre les pendus sera disponible le 20 mars dans la série Rue // Bibliothèque Scénogrammes // Editions l’Entretemps. Jusqu'au 19 mars vous pouvez bénéficier d'une réduction de 20% ( soit 8 € AU LIEU DE 10€ ) sur l'achat du bouquin en suivant ce lien ou bien en imprimant le bon de souscription : http://www.web183018.clarahost.fr/prochainement/165-les-pendus.html

Prugnard mars 2014 : Textes en résistance

ALCOOL,un petit coin de paradis

de Nadège Prugnard première du 27 février au Théâtre d'Aurillac scène conventionnée pour les nouvelles écritures. Retrouvez ci dessous les premières photos et premiers articles !

Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé
Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé
Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé
Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé
Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé
Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé
Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé

Alcool de Nadège Prugnard / Presse et des photos de Daniel Aimé

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Magma Performing Theatre
  • Le blog de Magma Performing Theatre
  • : Ce blog se propose de donner à voir à entendre ou à vivre l'actualité de nadège Prugnard - auteure, metteur en scène et comédienne, et informer des spectacles, créations, chantiers et évènements artistiques produits par ou avec Magma Performing Théâtre.
  • Contact

Profil

  • Magma Performing Theatre
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.
  • Magma Performing Théâtre est une compagnie en convention triennale avec le Ministère de la Communication - Drac Auvergne, la Ville et le Théâtre d'Aurillac, et le Conseil Régional d'Auvergne.

Recherche